Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Le centre commercial Comteroux validé : une énième trahison de J.M. PUJOL

Communiqué de Louis ALIOT

Député des Pyrénées Orientales

Conseiller municipal

Conseiller communautaire

 

Projet du centre commercial Comteroux validé : une énième trahison de J.M. PUJOL sur l’extension des surfaces commerciales en périphérie

La décision de la commission d’aménagement commercial des P.O du 4 octobre 2017, qui en deuxième lecture a finalement adopté le projet de 8000m2 de zone périphérique commerciale aux portes de Perpignan en recueillant le consentement de 9 élus sur 10, acte une nouvelle fois la volonté de la municipalité d’aspirer les dernières forces vives du centre-ville vers l’extérieur.

Cette décision scandaleuse ne masque plus les ambitions macabres de J.M. Pujol pour notre cœur de ville, déjà bien affecté par quarante ans de politique de prolifération des hypermarchés et divers centres commerciaux en tôle ondulée, qui par cette nouvelle offre de m2 disponibles en périphérie n’incitera pas les grandes enseignes et entrepreneurs indépendants à la reconquête des centaines de vitrines délaissées dans le centre ancien mais également du Centre Del Mon qui demeure le symbole de la suroffre récente de locaux commerciaux à Perpignan.

Je me suis toujours opposé fermement à cet énième projet de centre commercial et mettrai tout en œuvre en vue de faire capoter cette validation absurde d’un Carré d’Or bis à la Porte d’Espagne, dans le seul but de satisfaire l’appétit déjà bien aiguisé de promoteurs peu scrupuleux et d’élus irresponsables dont le remplacement s’avère une urgence absolue.


« PMA pour toutes » : l’intérêt supérieur de l’enfant à nouveau menacé.

Communiqué de Louis Aliot, député Front National des Pyrénées Orientales

« PMA pour toutes » : l’intérêt supérieur de l’enfant à nouveau menacé.

Mardi 12 septembre, Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes, a confirmé sur RMC que son gouvernement souhaite ouvrir la PMA (procréation médicalement assistée) aux femmes célibataires et aux couples lesbiens dès 2018. Il s’agit d’une nouvelle étape, particulièrement inquiétante, dans la déconstruction de la famille et de la filiation. Suite logique du « mariage pour tous » (qui ouvre le droit à l’adoption plénière), ce projet est un véritable dévoiement de la PMA : celle-ci a été conçue pour aider les couples infertiles et non pour satisfaire les revendications de certains lobbies.

Le Front National s’oppose fermement à cette extension de la PMA car elle conduirait à concevoir des enfants délibérément privés de leur père. L’État, garant du bien commun, ne doit pas encourager de telles pratiques car elles contreviennent gravement à l’intérêt fondamental de l’enfant mais aussi à l’éthique médicale. En outre, cette extension de la PMA aux femmes seules et aux couples lesbiens servira à coup sûr de justification à la légalisation des mères porteuses. 

Au nom d’une vision biaisée de l’égalité, Mme Schiappa souhaite donc accélérer la déconstruction de la filiation en France. Cette attaque en règle de nos repères anthropologiques fondamentaux participe du projet libéral-libertaire d’Emmanuel Macron où les exigences communautaristes et la loi du marché ne connaissent plus aucune limite. Le Front National récuse cette philosophie individualiste du « droit à l’enfant ». Aux côtés de Marine Le Pen, nous préconisons au contraire une politique familiale ambitieuse fondée sur l’intérêt supérieur de l’enfant, la relance de la natalité et l’abrogation de la loi Taubira (remplacée par une union civile).


Collèges de Perpignan, « lieux de ségrégation »: à qui la faute ?

Communiqué

« Collèges de Perpignan, lieux de ségrégation »: à qui la faute ?

Selon les déclarations d’un responsable syndical de l’Enseignement Public, les collèges et lycées de Perpignan seraient devenus de véritables lieux de « ségrégation »!

Outre le terme employé, qui n’est pas sans rappeler une vieille dialectique, on est en droit de se demander si ces déclarations ne reflètent, au final, les conséquences de la gestion des collèges et des lycées depuis plusieurs décennies sur le département, par des exécutifs de Gauche et d’Extrême-Gauche…

En effet, s’il y a bien un domaine dans lequel les partis et les syndicats de Gauche ont la mainmise, c’est l’Enseignement Public ! Il est facile d’accuser systématiquement l’Enseignement Privé ou Libre de tous les maux, comme sous l’ère Mitterrand…

 Si les parents se détournent des établissements publics, cela n’a rien à voir avec une quelconque « phobie », c’est avant tout de la faute de leurs gestionnaires que sont le Conseil Départemental, le Conseil Régional et les Syndicats, incapables de s’adapter à un monde qui n’est plus celui du bloc soviétique !

Au-delà des grandes déclarations et des débats stériles visant à opposer les parents d’élèves les uns contre les autres dans leurs choix éducatifs pour leurs enfants, c’est à l’administration et ses courroies de transmission syndicales de sortir de leur sectarisme, et ce, afin d’assurer les grands équilibres sociaux dans les collèges et lycées de la République !


Hélas, oui, il y a bien des zones de non-droit à Perpignan, on y caillasse même la police

Perpignan Ensemble

Communiqué de Presse

du Groupe ‘’Perpignan Ensemble avec Louis Aliot’’

 

« Véhicule de la Police Municipale caillassé :

il y a bien des Zones de Non-Droit à Perpignan ! »

 

Nous apprenons qu’à nouveau un véhicule assurant une mission de Service Public a été victime de caillassages dans un quartier du Vernet… En l’occurrence un fourgon de notre Police Municipale. Le Groupe ‟Perpignan Ensemble avec Louis Aliot” assure les fonctionnaires de la Police Municipale victimes de ces actes, de leur entier soutien !

Lors du Conseil Municipal du jeudi 9 février 2017, le ‟Groupe Perpignan Ensemble avec Louis Aliot” avait porté devant l’assemblée les problèmes de sécurité récurrents (rodéos de 2 roues, trafics de stupéfiants, incivilités, dégradations…)  que subissent les habitants du Vernet. Bon nombre d’élus de l’exécutif LR-PS s’en étaient alors trouvés ‟heurtés”, se réclamant les uns après les autres comme  ‟résidents”, dans un quartier tout à coup… sans aucun problème de Sécurité Publique !

Après les Bus de la CTPM, dont 2 lignes ont dû être détournées pour des faits similaires en 2016, après les Pompiers qui subissent au quotidien des jets de projectiles, on ne peut que constater que contrairement aux affirmations du Maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, certains quartiers de Perpignan sont bien des zones de Non-Droit, et ce même en pleine journée…

Le Groupe ‟Perpignan Ensemble avec Louis Aliot” rappelle les élus de l’exécutif à leur responsabilité, parce qu’au-delà des critiques légitimes envers le laxisme de l’État, c’est aussi la Politique de la Ville, initiée par le Maire, qui garantit la Sécurité Publique !

groupeperpignanensemblepieddepage


Le groupe FN/RBM rappelle l’importance de la neutralité politique des associations subventionnées

Perpignan Ensemble

Communiqué de presse

du groupe Perpignan Ensemble avec Louis ALIOT


Le Groupe FN/RBM présidé par Louis Aliot obtient
le conditionnement de versement des subventions.

Lors du Conseil Municipal du jeudi 9 février 2017, le Groupe Perpignan Ensemble avec Louis Aliot s’est opposé au versement d’une subvention à un club de Football mis en cause, par un article l’Indépendant de 2015*, pour des soupçons de « radicalisation ».

Sur ce point de l’attribution des subventions, comme sur toutes les conventions de partenariat que la Ville signe avec les associations, le Groupe Perpignan « Perpignan Ensemble » a demandé et obtenu du Maire Jean-Marc Pujol, que soit clairement précisé dans les articles des accords le « Respect de l’Egalité Homme/Femme » et la « Neutralité Politique ».

Le Maire Jean-Marc Pujol s’est engagé à étudier les possibilités d’un tel rajout. Avec cette mesure, les associations devront  respecter ces principes sous peine de voir le bénéfice de leur subvention remis en cause.

Le Groupe Perpignan Ensemble demande instamment au service municipal des Sports une vigilance totale sur le prosélytisme religieux au sein des Clubs de Football « amateurs », signalé encore récemment dans un rapport des Services de Police (DGSI/Source France Football du 09/02/2017).

*Source: Indépendant du 15/10/2015

http://www.lindependant.fr/2015/10/15/priere-sur-la-pelouse-a-la-mi-temps-d-un-match-de-foot-a-perpignan-le-district-ouvre-une-enquete,2098962.php

groupeperpignanensemblepieddepage

 


Les élus régionaux de gauche seraient-ils aux abonnés absents dans les P.O. ?

FrontNatopnalPremierPartiPOCommuniqué des conseillers régionaux FN/RBM des Pyrénées Orientales

Mais que peuvent bien faire les élus régionaux de Gauche (PC/PS/EELV…) pour notre département?

Monsieur Jacques Cresta a beau eu faire de grands discours à la Maison de la Région de Perpignan, les chiffres sont bien là…

Alors que notre département subit une augmentation régulière du chômage et que nos entreprises peinent à trouver des financements, ce sont seulement 143 000€ de dotations pour notre département sur les 26 millions d’euros de fonds FEDER/FSE, attribués par le Conseil Régional à l’ensemble de la Grande Région, et votés en Commission Permanente d’octobre par l’exécutif.

Ne parlons même pas des budgets attribués ce mois-ci, sur les 16 millions d’euros issus du même fond, qui seront votés par l’exécutif de PS/PC/PRG/EELV lors de la Commission Permanente du 18 novembre,  c’est 0€ pour les Pyrénées-Orientales !!

A tel point qu’on en est à se demander si le député PS de notre département ne subirait pas le contrecoup de son emploi du temps chargé par son cumul de mandats. Et il est certain que ce n’est pas Madame Langevine, pourtant vice-présidente EELV de la Région « Occitanie », qui pourrait palier à cela, elle est clairement absente du terrain!

Concitoyens porteurs de projets, chefs d’entreprises, agriculteurs, entrepreneurs, investisseurs, collectivités en recherche de financements pour vos solutions innovantes, malheureusement il ne faudra pas compter sur vos élus régionaux de Gauche pour vous soutenir!

FrontNationalDesPO_Adresse


Le désarroi des infirmiers et de tous ces « soignants de l’ombre »

FrontNatopnalPremierPartiPOCatherinePCommuniqué de Catherine Pujol, Cadre de Santé

Conseillère Municipale et communautaire de Perpignan, groupe Perpignan Ensemble avec Louis Aliot

Vous avez dit  Burn-out ?

Il y a des corps de métier qui brillent d’une efficacité discrète empreinte d’empathie et professionnalisme dont la parole pondérée reste sourde à l’oreille de tous.

Société et Politiques les pensait exempts de stress, de souffrance au travail, de burn-out… reliquats d’anciens clichés du « don de soi sans affect » du siècle dernier.  Les Infirmiers et professionnels de santé sont ce mardi 8 novembre dans la rue pour manifester et oser exprimer leur malaise.

Fermetures de services, manque de personnels, accroissement de l’activité, course à la rentabilité : les facteurs contribuant au mal-être, voire à l’épuisement des personnels hospitaliers sont nombreux. La compression budgétaire dure depuis une dizaine d’années. Le suicide de plusieurs soignants cet été,  dont au moins cinq infirmiers, ont mis en lumière un malaise profond. Les drames se multiplient, certains restant « sous silence ».

Jusqu’ici, la ministre Marisol Touraine a été relativement épargnée par la grogne des infirmiers malgré la situation « explosive ». Tout s’est joué dans l’enceinte des établissements de soins hospitaliers et médico-sociaux.  Elle semble bizarrement découvrir l’ampleur du phénomène à quelques mois de la fin de son mandat ?

Soutien de la fédération FN66 à tous ces professionnels de l’ombre !

FrontNationalDesPO_Adresse