Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !

Perpignan 2014 : Islam radical, communautarisation de la société française : attention danger !

Louis AliotTribune libre de Louis Aliot, vice-président du Front National

Dans un récent article publié par le journal Le Monde des 9 et 10 juin 2013 intitulé « la crainte des musulmans face à la salafisation des esprits », la crainte de musulmans face à la salafisation des esprits  – nous apprenons tout ce que Marine Le Pen ne cesse de dire et répéter depuis plusieurs années, à savoir :

– Le CFCM n’est pas un organisme d’administration de l’islam en France, mais le terrain de jeu de puissances étrangères qui rivalisent de coups tordus pour prendre le contrôle des musulmans en France. Cette organisation n’est donc ni démocratique, ni représentative, ni même française…

– Certaines autorités confessionnelles se plaignent notamment de voir « partir des jeunes quelques mois ou un an dans un pays du Golfe, parfois grâce à des bourses » et qui « reviennent avec un bagage religieux léger mais qui suffit à impressionner certains » et qui s’imposent comme des imams autoproclamés !

– Le salafisme fait une percée auprès des jeunes et les discours en sont de plus en plus imprégnés !

– Cet article pointe le financement douteux de certains jeunes qui distribuent à la sortie des mosquées des tracts ou des ouvrages décrivant tous « les interdits » de l’islam.

– Des questions qui posent réellement un problème de compatibilité entre certaines pratiques de l’islam et l’assimilation républicaine à la française : peut-on acquérir la nationalité française et devenir citoyen d’un pays non-musulman ? Peut-on entrer dans l’armée de peur d’avoir à combattre en « terres musulmanes » ? Peut-on travailler la vigne à cause de l’interdiction de l’alcool dans l’islam ?

Enfin, nous apprenons, atterrés, que certains, de peur d’être discrédités auprès de leurs fidèles, s’abstiennent de serrer la main des femmes… Et tout ceci en 2013, en Languedoc-Roussillon et en France….

Que faut-il de plus pour alerter les pouvoirs publics sur ce danger communautaire intégriste et sur la mainmise étrangère de sa propagation ? Pourquoi continuer à qualifier celles et ceux qui dénoncent cette menace d’extrémistes, alors que le fondamentalisme islamique se propage à cause de la lâcheté de nos gouvernants ? Pourquoi le gouvernement français ne demande-t-il pas des comptes à ses amis et alliés du golfe Persique en pointe dans la propagation de cet extrémisme politico-religieux ?

Afin de compléter cette information sur la communautarisation de notre société, il conviendra d’écouter avec beaucoup d’attention la série de reportages présentée par France Culture sur Perpignan et le quartier de Saint-Jacques :

Les femmes de Saint Jacques
Les enfants de Saint Jacques
Maltraitance, viols, mariages forcés, déscolarisation, etc.

Comment nos pouvoirs publics peuvent-ils tolérer ces choses-là et continuer à nous bassiner sur leurs valeurs républicaines dont ils sont totalement dépourvus ?

Les commentaires sont fermés.