Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


1 commentaire

L’équipe de «Perpignan Ensemble» veut faire revivre le centre ville grâce à son «Quartier des Arts»

PERPIGNAN/ Municipales 2014 : La liste du Rassemblement Bleu Marine dévoile son projet « Quartier des arts »

A travers ce projet de réhabilitation du centre ville historique, Louis Aliot (FN) et son équipe Perpignan Ensemble souhaitent réinventer la ville : « Nous refusons de laisser mourir le centre ville et le commerce de proximité ! Notre projet de réhabilitation du centre ville historique concerne les artères suivantes : Rue des Augustins, Place des Poilus, Rue de la Fusterie, Place Rigaud… Il se réalisera par la création d’un Quartier des arts (…) ».

Ce projet Quartier des arts s’appuie sur les réflexions suivantes, révélées par Clotilde Font-Gavalda qui est à l’origine de ce rapport au sein de l’équipe Perpignan Ensemble du Rassemblement Bleu Marine :

  • « Créateurs de mode, art contemporain, ébénistes, sculpteurs, graveurs, facture instrumentale, tapissiers, décorateurs, et autres spécialités artistiques sans oublier les boutiques des saveurs…
  • Pour les commerçants, artistes et artisans qui seront les principaux acteurs, pour vous et pour le public, pour vos clients, votre économie, nous donnerons vie au centre-ville laissé à l’abandon.
  • Nous redonnerons à notre ville Perpignan son image culturelle, son économie locale, sa place de capitale de la Catalogne Nord (…) ».

La reconquête du centre ville grâce à l’Art

– « Il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard. L’ensemble de ce quartier sera réinventé et entièrement dédié à l’artisanat d’art. La reconquête du cœur de ville passe obligatoirement par la redynamisation commerciale.

L’enjeu est considérable et nécessite une profonde rénovation et réorganisation complète.

Il s’agit d’un projet réaliste et d’une opération de rénovation urbaine qui sera un trait d’union entre le passé et le futur.

La ville préemptera sur les locaux vacants et réattribuera ces boutiques remises en état à des artisans locaux, respectant un cahier des charges précis, à des loyers modiques et à fiscalité réduite ».

Définition des métiers d’Art

– « Les métiers d’art représentent un savoir-faire complexe souvent long à acquérir.

On les retrouve autour d’une nomenclature définie en décembre 2003, par la SEMA Société d’Encouragement aux Métiers d’Art, depuis juin 2010, nommée INMA Institut Nationale des Métiers d’Art.

Ces techniciens sont répartis autour de 19 branches sectorielles et comprennent plus de 217  professions.

Ils se répartissent en trois grands domaines :

La création, la tradition, la restauration du patrimoine architectural et d’objets anciens et contemporains.

Ils puisent leur source dans la tradition tout en s’inspirant des technologies nouvelles.

Le projet

– « Ce projet ambitieux mêle culture, tourisme, technique, économie et vie sociale. Il est entièrement dédié aux métiers reposant sur l’art, la création, la tradition et la restauration. Les acteurs seront exclusivement des artisans et des artistes et des commerçants  de proximité. Ce projet « phare » est destiné à :Redynamiser notre centre-ville et redéfinir la fonction du terme : «  rues commerçantes » ; Attirer les habitants des Pyrénées-Orientales et les touristes à la découverte de la ville (et non leur mentionner la direction des zones industrielles de la périphérie) ; Utiliser l’histoire artisanale riche en savoir-faire et notre patrimoine culturel ; Irriguer le centre-ville de part en part de façon à faire revivre les rues adjacentes où le taux de vacance commerciale est effrayant ; Favoriser l’ancrage territorial  des artistes et artisans au niveau économique par la création d’emplois, au  niveau environnemental et au niveau social ; Assurer un soutien financier temporaire aux créateurs ; Favoriser l’installation  des métiers de bouche utilisant les produits du terroir ; Installer un point d’information afin que les consommateurs puissent retrouver les professionnels sur l’ensemble du département et que PERPIGNAN retrouve sa place de capitale et devienne le tour-operator  des Pyrénées-Orientales ; Aider nos produits Catalans authentiques et notre culture à retrouver leur place auprès des boutiques des saveurs ; Inciter les consommateurs à agir et penser local ; Accompagner les restaurateurs de la ville,  dans le cadre de la nouvelle mesure  visant à mentionner sur leurs vitrines « fait maison » ; Accompagner, favoriser et encourager les vocations ; Rompre l’isolement dont souffrent beaucoup de jeunes en les intégrant dans un tissu économique local, travailler en commun avec les maisons de quartiers des jeunes, points informations jeunesses ; Créer des liens avec les organisations reconnues (Compagnons du devoir, Meilleurs ouvriers de France, Meilleurs apprentis de France) ; Travailler avec les consulaires afin de les aider en terme d’apprentissage ».

La ville s’engagera

– « Les loyers seront adaptés aux charges et les tarifs seront calculés en fonction de la situation de chacun.Les impôts et la fiscalité seront réduits au maximum pour faciliter la cession des commerces urbains dégradés. Une structure commune sera mise en place pour faciliter la gestion (comptabilité, accueil, gestion, secrétariat, accès à l’informatique…) et chacun sera accompagné dans les démarches financières et administratives lors de l’installation.

La sécurité sera assurée de façon à préserver la clientèle, les outils de travail et plus particulièrement les professionnels travaillant avec des matières précieuses.

Une politique événementielle dynamique et planifiée sera mise en place sur l’ensemble de l’année et les animations de rue seront privilégiées (organisation de nocturnes notamment l’été sur les différentes places).

Un calendrier annuel des animations et expositions sera établi et diffusé dans tout le département et auprès des agences de voyages.

Le partenariat avec les institutions nationales en lien avec les métiers d’arts sera privilégié.

Il sera fait appel aux chantiers d’insertions  pour la réhabilitation ».

La ville exigera

  • « Que l’ensemble des artistes soient immatriculé.
  • Que le cahier des charges soit respecté.
  • Que les produits ne soient pas des produits customisés.
  • Que les ateliers soient ouverts et actifs ».
  • « Pour que vive Perpignan, nous devons réagir vite, nous n’avons plus le temps d’attendre, il y a urgence ! », insiste Clotilde Font-Gavalda. « Le Quartier des arts est une vraie chance pour reconquérir notre centre ville. Si nous avons la volonté d’agir, de redévelopper notre économie ensemble nous pouvons réussir ».


Louis Aliot et Perpignan Ensemble : un projet d’urbanisme ouvert à la concertation

PERPIGNAN/ Municipales 2014 : Urbanisme/ habitat… Le projet du candidat Louis Aliot, Vice Président du FN

Communiqué de Me Louis Aliot, tête de liste Perpignan Ensemble :

  • « Créer une commission urbanisme ouverte à l’opposition afin de confronter les avis sur l’aménagement urbain mais aussi rendre plus transparent le choix des entreprises et/ou des lotisseurs.
  • Associer les citoyens aux projets urbains qui impactent les finances de la ville et modifient significativement l’aspect général des zones aménagées par le biais du référendum.
  • transparence absolue dans l’attribution des logements sociaux et meilleure information dans les politiques d’aide à la rénovation des logements privés.
  • Gel des grandes surfaces au profit des indépendants et du commerce de proximité.
  • Adaptation du plan de circulation en fonction des zones habitées nouvellement créées et le centre-ville.
  • Plus grande vigilance dans la maintenance et l’entretien des équipements publics (voirie, etc…)
  • Création de lotissements municipaux sur certains terrains communaux disponibles.
  • Perpignan doit intégrer dans son urbanisme une zone « loisirs jeunesse » avec une patinoire et un espace couvert dédié aux sports urbains alternatifs (Bmx,..).
  • Le square Bir Hakeim doit redevenir un espace de loisirs pour les enfants et de détente pour les familles. Création de jardins d’enfants sécurisés dans les différents quartiers de la ville.
  • Rénovation et mise en valeur du patrimoine, aménagement et embellissement des berges de la Têt.
  • Revalorisation des quartiers du centre-ville historique dits des trois paroisses, par une concertation généralisée avec les populations qui y vivent.
  • Perpignan doit retrouver sa spécificité et son charme de ville du Sud par un aménagement équilibré de ses places trop « minérales » avec des espaces verts adaptés et diversifiés ».


M. Pujol multiplie ses voeux électoraux sur le dos du contribuable perpignanais

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, candidat et tête de la liste Perpignan-Ensemble

« Pendant que les citoyens font face à la crise, le maire-candidat communique avec notre argent ! »

Ce mois de janvier est très révélateur d’un état d’esprit. Le maire-candidat UMP-UDI ou candidat-maire, a multiplié les vœux aux frais du contribuable ! Vœux tous azimuts, aux employés, aux sportifs, à la presse, aux seniors, aux anciens combattants, au monde de la culture et j’en passe.

Au risque d’une indigestion de galettes ou d’autres mets plus délicats, le maire qui pourtant, avait déjà invité l’ensemble de la population à des vœux municipaux au parc des expositions, entreprend désormais une tournée de vœux dans les quartiers pour cette même population ! Ces initiatives purement électoralistes et clientélistes qui se multiplient en ce mois de janvier 2014, alors qu’il est candidat à la mairie, est proprement scandaleux, surtout en période de crise ou les commerçants et les habitants peinent à vivre et pour certains même à survivre !

Cette frénésie communicative, s’ajoute à des curiosités récentes qui ne font aucun doute sur le caractère électoraliste de la démarche municipale ! En effet, les habitants du quartier Saint-Martin ont reçu dans leurs boites aux lettres ce courrier (joint à l’article) en lien direct avec des dégradations survenues la semaine dernière. Le maire-candidat, révolté vante son action en matière de lutte contre les incivilités et invite à contacter la police municipale…Le couple agressé quai Vauban par une bande de voyous n’a pas eu cette chance…Malgré  des appels répétés, ils attendent toujours des nouvelles de la mairie qui devaient les rappeler…Il est vrai qu’ils habitent Cabestany et qu’électoralement, ils sont peu intéressants !

Si le candidat-maire doit écrire à toutes celles et ceux qui subissent l’insécurité à perpignan, les postes impressions et courriers du budget communal vont exploser !

D’autres victimes n’ont pas eu la chance de recevoir les mêmes courriers ces derniers mois et on peut légitimement se poser la question suivante : le maire ne fait-il pas campagne avec les moyens de la ville ?

C’est en tous les cas une question que beaucoup de perpignanais se posent !

Les vœux pieux, les galettes et les courriers ne masqueront pas les carences et les résultats calamiteux d’une gestion municipale à bout de souffle ».


Un parti ‘socialiste’ déconsidéré, mais qui continue à donner des leçons

« Le parti socialiste en Roussillon touché à sa tête ».

Sous ce titre, Me Louis Aliot (FN), conseiller régional des P-O, tête de liste Perpignan Ensemble (RBM), communique :

– « Comment les socialistes pourront-ils continuer à donner des lecons ? Comment vont-ils faire pour expliquer aux Perpignanais qu’ils représentant un recours possible alors que leur politique est un échec national et moral ?

Les bruits des casseroles PS qui tintent dans le Nord, à Marseille et maintenant en Roussillon, commencent à faire sérieusement désordre.

Dans notre département et dans notre ville, après de multiples scandales et des et des enquêtes encore en cours qui touchent la droite et la gauche, il est grand temps de tourner la page de vieux systèmes clientélistes qui nuisent à l’image générale de notre « pays », décrédibilisent l’action publique et désorientent les citoyens ».


Dans le quartier St Jacques abandonné par la municipalité actuelle, Louis Aliot veut redonner l’espoir

PERPIGNAN/ Municipales 2014 : Louis Aliot (FN) à la rencontre des « oubliés »

Hier matin, Louis Aliot était attendu par des habitants du quartier perpignanais Saint Jacques« afin de de lui faire part de leurs difficultés au quotidien ».

Accompagné de Clotilde FontMohamed BellebouAlexandre Bolo et de journalistes, du journal Le Monde et du magazine L’Express, il s’est longuement entretenu avec plusieurs personnalités de ce quartier « au sujet du sentiment d’abandon qu’ils éprouvent et dont ils subissent les conséquences chaque jour un peu plus. Pour eux, la municipalité n’a toujours pas pris conscience  que Saint Jacques est la chronique d’une catastrophe annoncée ! (…) ».

Louis Aliot s’est engagé à tenir rapidement une réunion publique à  Saint Jacques afin de dresser un « état des lieux »  et de définir en concertation les priorités pour Saint Jacques au  lendemain des élections.

Plus tard dans la journée, Louis Aliot s’est rendu rue de la Fusterie et rue des Augustins où il s’est entretenu  avec plusieurs commerçants « qui lui ont fait part également de leur incompréhension et du même sentiment d’abandon par  la mairie de ce secteur devenu lieu de tous les trafics et dont près de 40 commerces ont déjà tiré le rideau (…) ».

Louis Aliot leur a exposé son projet de réhabilitation en quartier des Arts et artisanats authentiques ainsi que le dispositif juridique accompagné d’une incitation fiscale qu’il compte mettre en œuvre pour redynamiser cette artère.

En conclusion, Louis Aliot a assuré que : « contrairement à la municipalité actuelle, qu’il n’abandonnera jamais une partie des Perpignanais au profit d’obscurs intérêts  ».


Louis Aliot propose de créer un quartier des Arts à Perpignan

PERPIGNAN/ Municipales 2014 : La liste de Louis Aliot (FN/ Rassemblement Bleu Marine) investit le centre ville, ce mardi 21 janvier, pour tracter son projet de création d’un Quartier des Arts

C’est ce mardi 21 janvier 2014 que l’équipe Perpignan Ensemble (Rassemblement Bleu Marine), conduite par Louis Aliot (FN), tractera en centre ville son projet de création d’un quartier des Arts.

LOUIS ALIOT ET ‘PERPIGNAN ENSEMBLE’ RÉINVENTENT PERPIGNAN ET REFUSENT DE LAISSER MOURIR LE CENTRE-VILLE ET LE COMMERCE DE PROXIMITÉ !

NOTRE PROJET DE RÉHABILITATION DU CENTRE VILLE HISTORIQUE :

Rue des AUGUSTINS- Place des POILUS- Rue de la FUSTERIE – Place RIGAUD

 CRÉATION D’UN QUARTIER DES ARTS

 – Entièrement dédié aux métiers reposant sur l’art, la création, la tradition et la restauration.

– Vous y trouverez des artisans, des artistes, des galeries d’art et des échoppes vendant des produits du terroir.

– Les produits Catalans authentiques et exceptionnels seront mis en valeur.

– La ville préemptera sur les locaux vacants et réattribuera ces boutiques à des artisans locaux, respectant un cahier des charges précis, à des loyers modiques et à fiscalité réduite.

– NOUS DONNERONS VIE A CE SECTEUR LAISSE A L’ABANDON ET AU CENTRE-VILLE MORIBOND : FAITES NOUS CONFIANCE !


Perpignan, ville sûre ? les faits parlent d’eux-mêmes

Un dernier fait divers, rappelé ci dessous et repris de l’Ouillade montre qu’il y a loin des paroles aux actes, et que la politique laxiste de la municipalité actuelle perdure , en dépit de toutes les promesses faites au cours du premier (et dernier?) mandat du maire actuel de Perpignan.

Communiqué :

 » PERPIGNAN/ Municipales 2014 : Le couple agressé sur le Quai Vauban a porté plainte et a pris… Louis Aliot comme avocat

Jeudi dernier, en plein centre ville de Perpignan, sur le quai Vauban, une bagarre éclatait sur l’une des terrasses des nombreux établissements qui bordent la Basse à cet endroit, face à la Préfecture et au Conseil général des Pyrénées-Orientales.

Un groupe de jeunes individus, selon les premiers témoignages, aurait agressé un couple de Perpignanais installé justement en terrasse d’un café et l’aurait violemment pris à partie, proférant « des insultes à caractères racistes » entre deux jets de chaises…

Dans les 48 heures qui ont suivi, les caméras de vidéo-protection de la Municipalité qui balaient quotidiennement le site ont permis d’interpeller trois individus.

De leur côté, les victimes ont déposé plainte et ont pris Me Louis Aliot comme avocat. »

Nous ne pouvons que souhaiter, et les perpignanais avec nous, Ique ce genre de faits diminue fortement, voire disparaisse complètement. m^me si, ce faisant, le travail de Maître Aliot, en tant qu’avocat, diminuerait d’autant. Cela montrerait que la politique qe sécurité que Louis Aliot veut mettre en place avec son équipe « Perpignan Ensemble » serait eficace, au contraire de ses devancières de l’ère Alduy-Pujol.