Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !

Pendant que son maire se réjouit de la politique gouvernementale, Perpignan connaît un déferlement de violences

Xavier, conseiller municipal et communautaire

Xavier, conseiller municipal et communautaire

Le Maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, se réjouit dans les médias de la politique menée par le Gouvernement*,

pendant que dans les quartiers perpignanais, c’est un déferlement de violences et d’affrontements…

 

A Perpignan, force est de constater, que le fossé se creuse et s’élargit entre les différentes populations oubliées

et les représentants politiques:

Aujourd’hui encore, affrontements place Cassanyes,

la semaine dernière, bus caillassés et trafic de transport urbain suspendus dans certains quartiers,

samedi dernier, dégradations de véhicules à grande échelle (pendant les matchs dans le secteur du Stade Aimé Giral),

et tous les jours, dégradations et menaces autour de l’Institut des Soins Infirmers…

Pas un jour ne se passe à Perpignan, sans que les conséquences d’une politique laxiste et clientéliste,

menée par le système Pujol-Alduy depuis plus de 30 ans, ne soient mises en exergue!

Près 10 ans après les tristement célèbres les « émeutes de 2005 »,

les problématiques n’ont pas changé, bien au contraire, elles se sont aggravées!

 

Le Groupe FN /RBM « Perpignan Ensemble » avec Louis Aliot, dénonce l’immobilisme des autorités municipales,

et la connivence évidente (validée par les propos de Monsieur Jean Marc Pujol) des états-majors UMP et PS…

« Connivence » qui, cela n’aura échappé à personne, a permis sa ré-election avec le désistement du candidat Jacques Cresta.

 

Une fois de plus, ce sont les Perpignanais qui souffrent de ces « jeux » d’appareils politiques…

 

*Source

Les commentaires sont fermés.