Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !

Départementales 2015. Sur le RIBÉRAL comme sur de nombreux cantons du P.-O., tout est encore possible.

RiberalFlyer1-TresBeauCommuniqué de Bruno LEMAIRE, membre du Comité Central du Front National, candidat FN/RBM avec Anne-Marie LAHAXE sur le canton 14, « LE RIBÉRAL »

Un grand merci tout d’abord à tous les électeurs qui se sont déplacés dans le canton, et plus généralement dans l’ensemble du département, pour voter alors que la plupart des médias avaient déjà glosé sur la désaffection des français pour ce type d’élections.

Merci encore plus, évidemment, pour les électeurs du Front National/Rassemblement Bleu Marine qui ont porté leurs suffrages sur les candidats de notre mouvement, seul susceptible d’incarner le changement.

Merci enfin pour les électeurs du Ribéral qui ont voté au premier tour pour Anne-Marie Lahaxe et sa suppléante Stéphanie de Lafuente, et pour son binôme Bruno Lemaire et son suppléant Axel Clément. Qu’ils soient chaudement remerciés pour ce premier résultat que le « journal local » était très loin d’avoir prévu, comme si les élections étaient jouées avant même d’avoir lieu.

Les résultats de ce premier tour dans le RIBÉRAL nous donnent beaucoup d’espoir. Ils se traduisent certes par une très mince avance de 60 voix en faveur d’un binôme de notables, soutenus par divers partis dits de droite, dont l’UMP et l’UDI. Ces candidats UMP-UDI-DVD, maires ou adjoint(e)s de 4 grosses communes du Ribéral, avaient même imaginé pouvoir être élus dès le premier tour, en oubliant sans doute que le seul juge était le peuple, et que c’était aux électeurs de trancher. Quelle outrecuidance, quel mépris de la démocratie!

En fait, rien n’est joué, puisque en sus de cette très mince différence de suffrages, 34% des électeurs du premier tour ont choisi différemment.

Ce sont à ces électeurs, ainsi qu’aux abstentionnistes, de choisir. Contrairement à de nombreux candidats, nous ne promettons rien, sinon honnêteté et transparence, considérant que c’est à nos compatriotes, et à eux seuls, de choisir en toute conscience celle et celui qui leur apparaissent le plus susceptibles de gérer, au mieux de leurs intérêts et du bien commun, leur canton, et, par extension, leur département.

Le FN/RBM veut défendre les départements, chaque département, dont l’existence même est menacée, à la fois par l’administration Hollande et par la plupart des cadres de l’UMP-UDI. Alors chers électeurs, à vous de choisir, à vous de voter. Nous vous donnons rendez-vous dimanche prochain, 29 mars 2015.

Les commentaires sont fermés.