Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Une détresse agricole qui conduit de plus en plus au suicide!

« Le suicide ne doit plus être la seule alternative à la détresse agricole »

par Claudine FUENTES, conseillère municipale et communautaire FN à Perpignan.

600 agriculteurs, en particulier, les éleveurs bovins, se suicident chaque année dans la plus grande indifférence générale.
En dix ans, ils ont subi une baisse vertigineuse de leurs revenus, de 20 à 50 %.
Etouffés par les charges sociales, en grande difficulté financière, certains éleveurs sont contraints de laisser partir, malgré eux, leur troupeau à l’abattoir et de mettre la clé sous la porte. Il ne leur reste plus alors que les yeux pour pleurer et la corde pour se pendre.
Ceux qui osent témoigner évoquent le suicide comme la seule alternative à leur détresse.
Nos dirigeants ont pourtant pris le problème à bras le corps, ils ont réagi avec force, en mettant en place le « Plan national de lutte contre le suicide dans l’agriculture » qui, comme en matière de lutte contre le terrorisme, met en service un numéro d’appel, payant cette fois-ci – mais non surtaxé – pour les agriculteurs en situation de détresse !!!
Ce plan de lutte prévoit aussi un décompte du nombre de suicides parmi les exploitants agricoles pour que « le fléau soit évalué officiellement depuis 2007 ». Voilà les mesures concrètes qui ont été prises par nos dirigeants pour aider l’agriculture française.
Une honte !
L’agriculture est pourtant un secteur stratégique vital pour notre indépendance nationale, et c’est pour cette raison que Louis Aliot a placé la ruralité au cœur de son programme pour les régionales.
Les solutions existent, lui seul a la volonté politique de les mettre en œuvre, lui seul apportera de la reconnaissance financière et morale à nos agriculteurs.

 


Guérilla urbaine à Perpignan. Perpignan deviendrait-elle une ville de non-droit?

Les élus du groupe « Perpignan Ensemble » avec Louis Aliot dénoncent les graves incidents qui se sont déroulés à Perpignan, hier en fin d’après-midi: de véritables scènes de guérilla urbaine!

Hier en fin d’après-midi, suite à un « refus d’obtempérer » lors d’un contrôle de Police dans le Quartier « Champ de Mars », un groupe de jeunes s’en est pris violemment aux forces de l’ordre, en jetant des projectiles sur les fonctionnaires et leurs véhicules.

Un des véhicules de la Police Nationale est d’ailleurs hors service, suite à un jet de pavé!
Il a fallu pas moins de 70 fonctionnaires de la Police Nationale et de la Police Municipale pour rétablir l’ordre dans ce secteur.

Les élus FN et RBM apportent leur entier soutien aux fonctionnaires de Police et réclament, sans grande illusion, une sévérité exemplaire de la part de la Justice envers les instigateurs de ces actes d’une violence inqualifiable et intolérable!
Les Perpignanaises et Perpignanais pourront constater une fois de plus, par ces faits, les conséquences du laxisme judiciaire imposé par le Gouvernement d’Emmanuel Valls et Christiane Taubira…

S’attaquer aux forces de l’ordre en menaçant leur intégrité physique, c’est s’attaquer à la République, c’est s’attaquer à la Nation, c’est s’attaquer à la France!