Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


En pleine zone protégée, une décharge à ciel ouvert au Barcarès!

« Halte aux dépôts sauvages au Barcarès ! »BarcaresOrdures1

par Daniel Philippot, Conseiller municipal FN-RBM de Le Barcarès

Le maire Alain Ferrand (LR) se gargarise auprès de ses administrés et à qui veut l’entendre de diriger une commune dans laquelle il fait bon vivre. Côtés plages probablement, mais à l’arrière ? Les photographies jointes de ces décharges sauvages proches du littoral démontrent que l’entretien n’est pas son souci majeur ! Nous pouvons apercevoir en particulier des troncs de palmiers malades et non brûlés, des plaques de fibro-ciment en ‘éternit’ donc amiantées, à l’air libre.
BarcaresOrdures2

Pourtant, la circulaire du ministère écologique du 27 avril 2007 indique qu’ « Une population mieux informée doit pouvoir participer à une gestion des déchets mieux acceptée. Une meilleure acceptation de la gestion des déchets nécessite en premier lieu une bonne application de la réglementation ».

Alors Monsieur Le Maire, qu’attendez-vous ? Que des enfants découvrent cette décharge sauvage et s’y amusent avec tous les risques éventuels ?
BarcaresOrdures3

Les Barcarésiens et les touristes ont le droit d’être informés et de bénéficier de la sécurité sanitaire de votre commune.

En outre, vous avez, en tant que premier magistrat, le droit et le devoir de sévir auprès de vos administrés et des citoyens des communes avoisinantes avec, à la clé, de fortes amendes dissuasives.
BarcaresOrdures4
Mais en avez-vous l’envie ? Seul un gouvernement sachant réhabiliter les valeurs honorables et sachant faire respecter le civisme, sera en mesure de chasser l’égoïsme ambiant qui fait le bonheur du pouvoir actuel.


P.O. Les élus de gauche décident une augmentation des impôts locaux

Communiqué des élus FN/RBM des Pyrénées-Orientales
Augmentation des Impôts locaux: la Gauche départementale a berné les habitants des P.O.!

Le Conseil départemental de gauche a voté pour « boucler son budget 2016 » (sic) une mesure toute emprunte de démagogie: l’augmentation des impôts fonciers.

Non contente d’avoir créé depuis des années, sans aucune remise en cause, les conditions d’une véritable industrie de l’assistanat et du chômage dans notre département,
la majorité de gauche s’en prend maintenant pour financer son budget, à ceux, qui majoritairement modestes, sont propriétaires de leur logement.

Alors qu’avoir la possibilité de posséder sa maison ou son appartement, devrait être un droit fondamental reconnu par tous, et que la plupart de nos concitoyens mettent toute une vie à financer leur « toit », le Conseil Départemental s’attaque un peu plus avec cette mesure aux propriétaires modestes, et découragent un peu plus les jeunes qui souhaiteraient accéder à la propriété.

Plutôt que de revoir à la baisse ses dépenses fastueuses et ostentatoires de promotion et de communication, le Conseil départemental de Madame Hermeline Malherbe, et de sa collègue ministre Ségolène Neuville, choisit une nouvelle fois la solution de facilité par toujours plus de prélèvements sur le dos de la classe dite « moyenne ».

Les élus du Front National 66 dénoncent ces mesures inutiles qui ne font qu’augmenter la pression fiscale sur les contribuables déjà fortement sollicités par les politiques d’austérité:
« Que la Gauche départementale dans son ensemble ne s’étonne plus du sentiment de rejet qu’elle suscite, elle qui raisonne toujours plus en décalage avec ce que vivent les françaises et les français au quotidien »!!


PERPIGNAN BLEU MARINE: le journal de Louis Aliot, n°1

Une vraie source d’informations, et de réinformations, pour les Perpignanais

PerpignanBleuMarineN°1


Pourquoi le Maire de Perpignan dénigre-t-il ainsi l’USAP ?

Communiqué de Louis Aliot, Député européen et Conseiller Municipal de Perpignan

Pourquoi le Maire de Perpignan dénigre-t-il ainsi l’USAP ?  

Pourquoi le Maire de Perpignan rabaisse-t-il ainsi l’USAP en déclarant, je cite, « c’est un club à usage interne qui ne fait pas venir de gens de l’extérieur » ?

Pourquoi Monsieur Pujol fait-il ce distinguo entre un Rugby à XIII qui serait tourné vers l’international, ce qui l’intéresse sûrement beaucoup, et un rugby à XV qui serait local, ce qui à ses yeux n’a pas grand intérêt désormais ?

Cette remarque me paraît à la fois curieuse et désobligeante. Elle porte atteinte à l’image de l’USAP, club historique de notre ville, plusieurs fois « champion de France » et emblème de Perpignan et des Pyrénées-Orientales.

L’image acquise sur plusieurs décennies au plus haut niveau, en France et en Europe, ne s’efface pas du jour au lendemain sous prétexte que la D2 serait moins visible que le Top 14. En effet, Perpignan a la chance et la richesse de faire vivre deux rugbys dans l’élite de ce sport.

Ces propos du Maire de Perpignan sont d’autant plus dommageables que l’USAP n’est pas destiné à rester en Pro D2, et que toutes les énergies de la direction, des sponsors et des supporters sont mobilisées pour soutenir l’objectif commun d’une ré-accession au Top 14.

Par ses déclarations, on ne peut pas dire que Jean-Marc Pujol ait tenu des propos très encourageants pour l’avenir…

Si le Maire veut parler du coût financier pour la ville, peut-être serait-il opportun de lui rappeler le gouffre financier du club de Basket !

Pour sa part, l’opposition municipale se félicite de la présence de ces deux rugbys dans la ville qui, chacun dans leurs sphères d’influence, participent à la notoriété et au prestige de Perpignan !


Augmentation d’impôt, encore un mauvais coup dans les P.O. dénoncé par le Front National 66

Augmentation d’impôt de la Communauté de communes Albères, Côte Vermeille, Illibéris : le Front National 66 dénonce le comportement irresponsable des élus locaux !

Par Philippe GROSBOIS, responsable délégué pour le canton « Côte Vermeille ».

En fin de semaine dernière s’est déroulé un conseil communautaire houleux pendant lequel Pierre AYLAGAS (Président de la Communauté de Communes et maire d’Argelès) a annoncé sa volonté d’augmenter la part d’imposition intercommunale sur la taxe d’habitation des communes.
Cette réunion communautaire a donné lieu à quelques sueurs froides aux maires de Port-Vendres et de Collioure qui risquent de faire payer chèrement à leurs administrés leur soutien passif lors de l’élection de Pierre AYLAGAS à la tête de la Communauté de Communes !
Concernant monsieur AYLAGAS, alors que celui-ci a d’ores et déjà annoncé sa presque-démission et que son dauphin attend dans les starting-blocks que son heure arrive, son comportement nous démontre une fois de plus que la « gauche sociale » est bel et bien un mythe qu’il faut dénoncer avec force et que le déni de réalité face aux problèmes de nos concitoyens ne peut plus durer.
Alors si monsieur AYLAGAS désire faire payer ses ambitions de monarque local aux contribuables de la Communauté de Communes qui croulent déjà sous les difficultés économiques pour beaucoup d’entre eux, si le but de cette augmentation est de facturer le coût de l’arrivée de plusieurs familles de migrants, et bien qu’il utilise ses propres deniers ou sa réserve parlementaire !
Nos concitoyens ont aujourd’hui besoin d’une vraie politique de relance et d’accompagnement économique locale pour nos PME/TPE, commerçants et artisans ainsi que d’une relance du pouvoir d’achat des ménages et non pas d’une nouvelle augmentation des taxes locales qui engendrera une paupérisation toujours plus importante de nos populations !
Mais somme toute rien d’étonnant à tout cela, monsieur AYLAGAS ne fait tout simplement qu’appliquer la politique de son gouvernement au niveau local…la fuite en avant et après moi, le déluge !

Le Front National des Pyrénées Orientales s’oppose fermement à toute augmentation des taxes locales et à titre d’exemple souligne que dans les mairies tenues par des maires FN les impôts sont en baisse de manière significative !

POUR UNE FRANCE APAISÉE !
Rejoignez le Front National des Pyrénées Orientales!

FN 66 – BP 90416 – 66004 PERPIGNAN cedex  04 68 55 20 63 fn66@frontnational.com