Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Un policier poignardé parce qu’il représentait la France !

Toulouse : un policier poignardé « parce qu’il représente la France »

Communiqué de presse de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National, Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Un fonctionnaire de police vient d’être poignardé à Toulouse en plein commissariat du Rempart de Saint Etienne, apprend-on par la Dépêche du Midi.

France Jamet et les élus du groupe FN RBM apportent tout leur soutien au policier gravement blessé au cou comme à la policière en état de choc ainsi qu’à leur famille et l’ensemble de leurs collègues.

Scandalisés par cette agression, France Jamet et les élus du groupe FN-RBM tiennent aussi et surtout à rendre hommage au courage et au sang-froid de ces policiers et gendarmes dont les conditions de travail s’aggravent chaque jour alors qu’ils sont en prise directe et quotidienne avec cette nouvelle violence.

Toujours selon la Dépêche du Midi, « l’individu âgé de 31 ans et  d’origine  algérienne » aurait poignardé le policier « parce qu’il représente la France ». Les élus frontistes constatent amèrement que cet acte de terreur est encore une fois le résultat  d’une immigration débridée et incontrôlée.

ElusFrontNationalFN-RBM LRMP


Mairie de Perpignan, tout et son contraire !

FrontNatopnalPremierPartiPO

Communiqué de Marie-Thérèse FESENBECK Conseillère municipale et régionale

«  Mairie de Perpignan, tout et son contraire ! »

En ces temps très durs pour les travailleurs et les chômeurs, particulièrement de notre département au très fort taux de chômage (merci aux différents gouvernements qui se sont succédés depuis 30 ans), c’est une aberration d’entraver l’action de bénévoles comme le restaurant social « Promesses des sources » qui apporte un tant soit peu de réconfort à ces blessés de la vie qui n’ont pu retrouver un travail par les services de la Mairie de Perpignan.

En effet, il faut savoir que les élus de la majorité de la Ville de Perpignan tiennent toujours un discours d’entraides dans les différentes réunions, du bla-bla-bla bien rôdé mais en réalité, ils s’opposent à tout ce qui les gêne jusqu’à faire mettre des PV sur les pare-brises des voitures stationnant quelques secondes devant le restaurant social ! Un peu d’humanité ne ferait de mal à personne.

Etant élue au Conseil d’administration du CCAS de la Ville de Perpignan, je m’oppose régulièrement à la majorité obéissant au doigt et à l’œil des décisions prises par Monsieur Le Maire.

J’ai demandé une augmentation du montant de la subvention attribuée au CCAS de la Ville mais il m’a été répondu en Conseil municipal que la Mairie serait obligée d’augmenter les impôts de la Ville ! Alors que Monsieur Le Maire n’a pas hésité un seul instant à augmenter les indemnités de ses élus préférés, soi-disant les plus méritants !

N’oublions pas que Louis ALIOT a appelé sa liste « Perpignan ensemble », signe de rassemblement de toutes les couches sociales de la Ville de Perpignan.

FrontNationalDesPO_Adresse


Carole Delga ou le sectarisme à plein régime!

FrontNatopnalPremierPartiPO

Louis AliotCommuniqué de Louis Aliot, Député Européen et Conseiller Municipal de Perpignan

Présente le 27 août à Perpignan, lors de l’inauguration du 28ème Festival International du Photojournalisme, Carole Delga, Présidente du Conseil Régional de LRMP, n’a pu s’empêcher de s’attaquer au Front National lors de son allocution, tentant maladroitement rapprochements et amalgames douteux…

On aurait pu croire que cette manifestation eût été, pour celle qui se définit avant tout comme une militante des « valeurs de gauche », l’occasion de rendre hommage à tous les reporters qui risquent jusqu’à leur vie, pour pourvoir nous informer ou nous faire partager le quotidien, souvent dramatique, d’hommes et de femmes de par le monde… Il n’en fût rien !

La seule obsession de madame Delga, dans sa logique d’exclusion d’une partie des électeurs et électrices, fut de s’en prendre dans son discours, à Robert Ménard, Maire de Béziers, alors qu’il est lui-même l’un des fondateurs de « Reporters Sans Frontières », ONG reconnue internationalement pour la défense de la liberté de la presse et la protection des sources des journalistes.

Alors même que « Visa pour l’Image » se déroule cette année sous haute protection policière, que des centaines de français sont morts dans des attentats sur notre sol, que les chiffres du chômage sont au plus haut, que les indicateurs économiques sont au plus bas, l’unité et la courtoisie républicaines ne sont visiblement pas les valeurs de la Présidente de notre Région.

  1. FrontNationalDesPO_Adresse


Nouvelle hausse du chômage en LRMP: encore un engagement non tenu !

Nouvelle hausse du chômage en LRMP : Hé oh Carole !

Communiqué de presse de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM au Conseil Régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

On allait voir ce qu’on allait voir ! Carole Delga au pouvoir en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées devait redynamiser l’économie ! Résultat : le chômage augmente encore de 0,5% en juillet dans notre  région, alors qu’il diminue (officiellement, grâce au maquillage des chiffres) dans le reste du pays.

La question qu’il faut se poser est la suivante : qu’a fait la nouvelle majorité socialiste depuis qu’elle a été élue ? Réponse : rien. Mis à part un plan COM pompeusement intitulé « plan Marshall » qui ne fait en réalité que retranscrire des investissements prévus et prévisibles, elle a simplement annoncé que l’ « Euro de football » allait favoriser la création d’emploi. Que nenni ! Sur trois mois, le chômage (catégories A, B et C) progresse de 0,9 % dans notre région.

La politique pour l’emploi, qu’elle soit régionale ou nationale, est tout simplement un échec. Cela  fait maintenant plus de huit années que le chômage progresse inexorablement sur notre territoire. Sans compter nos compatriotes régionaux sortis des radars ou subissant un temps partiel, faute de mieux, ce sont désormais près de 640 000 personnes qui cherchent un emploi dans notre région.

Ce bilan catastrophique est la conséquence directe des politiques entreprises au plan national par Sarkozy puis par Hollande, avec les mêmes résultats, chacun pouvant revendiquer avoir créé, pendant leur mandat respectif, plus d’un million de chômeurs supplémentaires.

C’est aussi le bilan accablant (et unique) des socialistes dans notre grande Région que « l’héritière » Delga ne cesse d’alourdir par sa passivité ou par des choix politiques contraires. Que penser ainsi de la nouvelle taxe sur les entreprises (TSER), qu’elle soutient et qui va un peu plus asphyxier nos TPE/PME ou du « Plan 500 000 », opération de maquillage des chiffres du chômage, qu’elle fait payer aux contribuables régionaux pour organiser la pré-campagne électorale de François Hollande ?

A moins d’un sursaut en 2017, France Jamet et les élus groupe FN RBM sont très inquiets pour l’avenir. Pour le retour à la croissance et à l’emploi durable, il faut d’urgence alléger la fiscalité sur les entreprises, leur redonner confiance par la stabilité de la loi et des normes, et leur donner les possibilités de développement pour une compétitivité retrouvée. La Région a les compétences pour participer pleinement à la croissance au sein d’un État stratège, défenseur du patriotisme économique. Il ne manque plus qu’un homme politique pour mettre en place ces mesures de bon sens. Et cet homme, c’est Marine !

ElusFrontNationalFN-RBM LRMP


Sur les apprentis: un mensonge de plus de Carole Delga sur le F.N.

Toulouse, le 25 août 2016

Carole Delga, ou mentir pour mieux dénigrer !

Communiqué de presse de Jean-Guillaume Remise, Secrétaire  départemental du Front National de l’Aveyron, Vice-président du groupe FN RBM au Conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Madame la Présidente de Région, que nous connaissions sectaire vis-à-vis de toute  opposition, se révèle sous un jour nouveau en mentant à l’occasion d’une interview à la radio Totem le 24 Août. Celle qui compte parmi son équipe une Vice-Présidente condamnée pour abus de confiance et qui demeure toujours conseillère régionale a affirmé, toute honte bue, que le groupe FN RBM en Région Occitanie s’opposait à la mobilité à l’étranger des apprentis de notre région.

On pouvait la penser simple, finalement Carole Delga est simpliste. En effet, le Groupe FN RBM a eu à l’occasion de la Commission Enseignement supérieur du Conseil Régional de relever à plusieurs reprises la problématique de l’efficience de la dépense publique lorsque l’on demande un financement de 1500 Euros / étudiant pour un voyage en Roumanie de deux semaines (temps de voyage inclus dans cette durée). Question que certains membres de l’opposition ont eux aussi trouvé légitime. Nous avons alors questionné sur l’intérêt pédagogique pour ces apprentis d’un tel voyage  au regard de la courte durée du séjour, pour cela nous avons demandé un rapport sur l’intérêt éducatif de la part des CFA demandant un financement, car ce n’était pas la première fois que de tels voyages sont programmés sans qu’aucun retour d’expérience ne soient présentés.

Malgré les engagements de la Présidente de la commission, nous n’avons jamais eu les moindres informations complémentaires et cela à plusieurs reprises. Pour autant le groupe FN RBM du Conseil Régional ne s’oppose nullement à la mobilité internationale pour les apprentis et les étudiants. Pour preuve nous votons régulièrement en faveur des « Chèque mobilité Eurocampus », cela fut trois fois le cas cette année. Mais il faut qu’il y ait une efficience entre la somme engagée et l’intérêt pédagogique des apprentis, ce que Madame Delga semble  avoir des difficultés à prouver  tout comme les membres de ladite commission. Elle a refusé la publicité des débats en Commission, on comprend désormais pourquoi…

Au sein du Conseil Régional, il y a clairement ceux qui passent la vie à dépenser l’argent des autres sans se questionner sur le rapport entre l’efficacité et le coût. Et ceux qui, soucieux de la dépense publique, conscients de l’effort consenti avec les augmentations d’impôts de l’ère Hollande (40 Milliards d’impôts supplémentaires), souhaitent que chaque euro engagé soit efficient, pertinent pour l’intérêt de tous et en l’espèce des apprentis. Mais ceux qui vivent uniquement de la politique et n’ont jamais fait que cela semblent loin de ces considérations, pas nous !

ElusFrontNationalFN-RBM LRMP


Le Front National de LMRP obtient la démission de Béatrice Négrier

Communiqué de presse de France Jamet, Membre du Bureau Politique du Front National Présidente du Groupe des Élus Front National-RBM

Le Front National obtient la démission de Béatrice Négrier

Les élus du groupe FN RBM au Conseil Régional prennent acte de la démission de Mme Négrier. Il aura fallu plus de trois semaines et l’intervention notamment du Front National pour que la Vice-Présidente de la région, en charge de la formation professionnelle et de l’apprentissage, réalise que sa condamnation pour abus de confiance la contraignait à faire ce que tout le monde attendait d’elle : démissionner.

Cette affaire aura au moins eu le mérite de prouver, une fois encore, que nos concitoyens n’ont rien à attendre de la presse quotidienne régionale du monopole Baylet, qui avait soigneusement  omis  de  parler  de  cette  condamnation,  jusqu’à  la  révélation  du  site indépendant « lengadoc-info ». Nos concitoyens ne peuvent pas non plus compter sur le sens moral et l’éthique de leurs dirigeants socialistes qui font tout pour rester à leurs places, sauf quand le Front National les force à la raison.

Seule la mobilisation des élus du groupe FN RBM contre l’impunité de Mme Négrier aura permis de faire changer les choses. Nos concitoyens peuvent compter sur nous. Nous continuerons à dénoncer les magouilles des élus de la République qui jouent avec l’argent des autres.

ElusFrontNationalFN-RBM LRMP


Suite aux incendies de la Vallée de la Têt: un grand merci à tous ceux qui sont intervenus pour empêcher un désastre encore plus grand

Remerciements suite aux interventions jugulant les incendies de la Vallée de la Têt

par Sandrine DOGOR, responsable Front National de la Vallée de la Têt

Au lendemain des violents incendies qui ont touché la Vallée de la Têt et plus spécialement le secteur  s’étendant d’Ille sur Têt à Vinça, le Front National de la vallée de la Têt présente ses plus vifs remerciements à tous les corps de pompiers qui sont intervenus sur ce sinistre, il les félicite tous pour leur courage face au danger et leur abnégation.

Il associe à sa gratitude toutes les forces de l’ordre, les personnels des mairies, de l’équipement, et d’une façon générale tous les intervenants.

Cela dit et en laissant à Monsieur le Procureur de la République le soin d’investiguer sur l’origine des feux, il faut constater que la politique d’arrachage de l’Union européenne, le désintérêt porté par le pouvoir au monde agricole, jugé par trop traditionnel, ont entraîné friches et garrigues où étaient vignes, oliviers, fruitiers qui sont des coupe-feu naturels.

Comme l’avait prévu en son temps François Gaciot , maire de Corneilla la Rivière, lors du grand incendie qui frappa Força Real, il est nécessaire que les collectivités, soit directement, soit par incitations, assument la présence de vignes, d’oliviers et de végétaux moins sensibles au feu.

Cela a un coût certes, mais moindre que celui d’hier et encore, nous avons eu la chance de ne pas connaître de drames comme il y a peu.