Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Les Handicapés, brebis abandonnées ?

MimieLyonpar Marie-Thérèse Fesenbeck, membre de la Commission du Handicap à la Mairie de Perpignan, candidate Front National aux Elections Départementales avec Bernard Reyes sur le Canton des Vernets

Les mots « solidarité » et « unité nationale » sont des mots à la mode, entendus sur tous les medias tout au long de la journée depuis un mois. A Perpignan, ces mots sont bafoués lorsqu’il s’agit des Handicapés ! Ces derniers se retrouvent bien seuls face à leurs problèmes de mobilité. Bien sûr, ce ne sont pas des « Charlie » !

En effet, les élus de la majorité municipale ne sont pas venus les soutenir ni participer à leur marche pour sensibiliser les bien-portants face à la loi sur le Handicap. Celle-ci vient d’être reportée dans son application. Pourquoi faire partie de la Commission du Handicap à la Mairie UMP de Perpignan, travailler sur le Handicap pour trouver des solutions, en tant que Président de cette Commission ou simple élu municipal, si vous restez chez vous, bien au chaud ? Si vous ne vous sentez pas concernés ?

Allez, faites un effort, soyez présents lors de leur prochaine réunion du mois de mars !

Le moment le plus émouvant a été celui de la crémation de leur cercueil, symbole fort devant la Préfecture et non loin du Conseil Général (de gauche) dont la compétence principale est le social.

Ce moment si fort a été également un moment de désespoir devant les portes restées fermées !


Postures et imposture des politiques vis à vis des Artisans

Quand nos artisans seront-ils soutenus et promus?

Par Irina KORTANEK, Conseillère régionale du LR,

Conseillère municipale Front National de Bompas

Le vendredi 19 septembre dernier, j’ai eu le grand plaisir d’assister à l’inauguration des trois journées européennes des métiers d’art que l’association Union des Savoir-Faire a organisé à Collioure.

De nombreux artisans sont venus y présenter de magnifiques créations dans les domaines les plus divers: joaillerie, avec le grenat, bijouterie fantaisie, certes, mais de qualité, accessoires de mode pour enfants et adultes, métiers décoratifs avec objets en liège ou en mosaïque, savonnier, calligraphie et même des meubles étonnants réalisés en matériaux recyclés (carton, papier mâché) pour ne citer que quelques-unes des professions représentées durant ces journées.

D’un stand à l’autre, le plaisir des yeux a été total et la curiosité satisfaite par les explications que tous les artisans ont eu la gentillesse de dispenser à un public intéressé.

Lors de la Conférence d’inauguration de ces Journées, j’ai appris avec consternation que 400 invitations avaient été lancées auprès des politiques. Or, hormis le maire de Collioure et moi-même, ces mêmes politiques qui, tous, se déclaraient en faveur du petit commerce et de l’artisanat avant les municipales, ont brillé par leur absence et leur désintérêt.

Au fil des réunions et manifestations, force est de constater que seul le Front National soutient activement tant les petits commerçants que les artisans. Les autres partis sont bien trop occupés à se prosterner devant les grandes enseignes, la grande distribution et les vendeurs de produits « made in China » pour verser une petite larme en faveur de celles et ceux qui font vivre et perdurer notre patrimoine.


Une rénovation particulièrement réussie: l’ancien Evêché

A propos de « L’Ancien Evêché, un espace d’exposition en devenir. Regard sur la Sanch « 

Communiqué de Catherine PUJOL,
Conseillère Municipale et Conseillère Communautaire F N
de la liste « Perpignan Ensemble avec Louis ALIOT »

Ancien Evêché

L’ouverture des journées du Patrimoine et le Vernissage de l’exposition « L’Ancien Evêché, un espace d’exposition en devenir. Regard sur la Sanch », ce samedi 20 septembre, a permis aux participants de découvrir une merveille du patrimoine de la ville en ce magnifique bâtiment rénové que l’Ancien Evêché.
Responsables et fidèles de la confrérie de la Sanch ont commenté l’exposition en groupe ou individuellement avec la même foi, ferveur et dévotion qui les animent à chaque procession de Vendredi Saint. Un Christ de l’église La Réal datant du XIXème siècle, une Ste Véronique en carton mâché et paille, attestent des techniques manuelles anciennes résistant au temps et aux multiples processions.
En ces temps de troubles de la foi, de persécution des chrétiens, de guerre de religions ou politiques, le Conseil Municipal d’opposition présent à ce vernissage, spécialement attaché aux traditions culturelles catalanes ne peut que se féliciter de cette richesse patrimoniale de notre ville et région du Roussillon.


1 commentaire

Le Parti Pied Noir apporte son soutien à Louis Aliot à Perpignan

Communiqué du Parti Pied Noir pour les élections municipales 2014

A l’occasion des élections municipales, Chrisitian Schembré, Président du Parti Pied Noir a rappelé que « depuis 50 ans aucun gouvernement de droite ou de gauche n’a répondu aux attentes des populations françaises européennes et musulmanes victimes de l’indépendance de l’Algérie ».

Au cours de réunions dans le sud de la France, Christian Schembré et Maître Pierre Courbis, secrétaire général ont réclamé : « la reconnaissance morale, par l »État français, des massacres subies par les communautés Pieds-Noires et Harkies, de leur exode et de leur génocide mémoriel ».

Face à cette carence des partis du gouvernement, le PPN a donc décidé d’apporter son soutien au 2e tour des élections municipales du 30 mars : à Robert Ménard à Bézier et à Louis Aliot à Perpignan.

communique de de presse du Parti Pied Noir


NON à la commémoration du 19 mars 1962 !

Communiqué de Louis Aliot, candidat aux élections municipales à Perpignan et vice-président du Front National

Nous ne participerons pas aux cérémonies du 19 mars, car cette date n’est pas celle de la paix, mais celle du déchaînement de la violence.

Après cette date, plusieurs centaines de soldats et plusieurs milliers de civils français et musulmans ont été enlevés et assassinés ou ont disparu, et 150.000 Harkis ont été sauvagement torturés ou mis à mort par le FLN socialiste et ses complices dans les semaines qui ont suivi le soi-disant cessez-le-feu.

Commémorer le 19 mars 1962 constitue une insulte pour tous, militaires, harkis, et civils de toutes origines et de toutes religions tombés pour la France après cette date.

Le 19 mars 1962 est la conséquence directe de la défaite politique négociée, acceptée et assumée par le gouvernement gaulliste de cette époque ! Il est pour nous la marque d’un abandon et d’une tragédie qui aura couté la vie à des milliers de civils innocents !


A 125 jours des élections municipales : Inaugurations, opération séduction

lu dans l’Ouillade.eu

Sous ce titre, Clotilde Font-Gavalda, membre de la liste Perpignan Ensemble (Rassemblement Bleu Marine), communique :

– « Le journal local du vendredi 15 novembre 2013 nous annonce une énième  inauguration.

Cette fois, il s’agit de l’inauguration de l’extension du groupe scolaire des Platanes  et du réaménagement de la rue des Dahlias… et encore une…

L’occasion pour notre maire sortant candidat d’afficher son sourire radieux, entouré de sa troupe, sur les pages des journaux.

Les élections approchent, les inaugurations se multiplient, comme par magie : la rénovation de la Place Molière, celle du Cours Lassus ou de la Mairie des quartiers Nord, l’inauguration de la maison des associations Saint-Mathieu etc. ….

L’inauguration de la place de Montbolo au Moulin-à-Vent est précieusement conservée pour la dernière ligne droite (prévue pour février).

Le programme des « Manifestions à ne pas manquer » de la semaine, fourni par la Direction de la communication de la mairie, est édifiant.

Combien restent encore à venir pendant les 125 jours qui nous séparent des prochaines échéances électorales.

Autant de publicité électorale gratuite au frais du contribuable Perpignanais.

Mais, il est important que M Pujol comble  dans la précipitation son déficit d’image.

Pourvu que son autopromotion  ne soit pas à nos dépens et n’aggrave pas  les dépenses de communication de la ville !

Il ne faut surtout pas qu’il oublie de faire bien aiguiser ses petits ciseaux dorés  qui sont  très sollicités.

Sinon, à rythme-là, a n’en pas douter, ils seront émoussés avant le 23 mars ! ».