Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Perpignan: plus de mariages à la loge le samedi. Encore une dérobade au lieu de faire respecter par la loi l’ordre public

Photo CV XBCommuniqué de Xavier Baudry, Conseiller Municipal et Communautaire FN/RBM de Perpignan-Méditerranée, Groupe d’Opposition « Perpignan Ensemble » avec Louis Aliot

« Amoureux ou fiancés perpignanais, le samedi, Jean-Marc Pujol vous prive de la belle « Salle des Mariages de la Loge de Mer »!

 Nous apprenons par voie de Presse, que le Maire UMP de Perpignan, monsieur Jean-Marc Pujol a décidé de supprimer la célébration des mariages à la Loge de Mer (Mairie du Centre-Ville de Perpignan) les samedis.

 La véritable raison, non évoquée par la Presse, est l’impossibilité des élus de la majorité de faire respecter l’ordre républicain!

En effet, depuis plusieurs années déjà, les sorties de certains mariages ne sont font pas sans débordements: circulation entravée près d’une heure, grosses cylindrées qui pratiquent le rodéo sur les boulevards limitrophes du Castillet, manifestations « ethniques » à grand renfort de drapeaux étrangers, nuisances sonores, le tout entrainant parfois des rixes sur la voie publique etc….

A ce titre, jamais aucune plainte n’a été déposée par les services municipaux!

Nous demandons instamment à Monsieur Le Maire, qu’il prenne ses responsabilités, et qu’il utilise tous ses pouvoirs de Police pour faire respecter l’ordre républicain!

Il n’est pas admissible que la majorité silencieuse ait à subir, le laxisme des élus d’une part, et les incivilités de quelques pertubateurs d’autre part, prenant ainsi en otage les Perpignanais, et en tout premier lieu les commerçants!


Les Handicapés, brebis abandonnées ?

MimieLyonpar Marie-Thérèse Fesenbeck, membre de la Commission du Handicap à la Mairie de Perpignan, candidate Front National aux Elections Départementales avec Bernard Reyes sur le Canton des Vernets

Les mots « solidarité » et « unité nationale » sont des mots à la mode, entendus sur tous les medias tout au long de la journée depuis un mois. A Perpignan, ces mots sont bafoués lorsqu’il s’agit des Handicapés ! Ces derniers se retrouvent bien seuls face à leurs problèmes de mobilité. Bien sûr, ce ne sont pas des « Charlie » !

En effet, les élus de la majorité municipale ne sont pas venus les soutenir ni participer à leur marche pour sensibiliser les bien-portants face à la loi sur le Handicap. Celle-ci vient d’être reportée dans son application. Pourquoi faire partie de la Commission du Handicap à la Mairie UMP de Perpignan, travailler sur le Handicap pour trouver des solutions, en tant que Président de cette Commission ou simple élu municipal, si vous restez chez vous, bien au chaud ? Si vous ne vous sentez pas concernés ?

Allez, faites un effort, soyez présents lors de leur prochaine réunion du mois de mars !

Le moment le plus émouvant a été celui de la crémation de leur cercueil, symbole fort devant la Préfecture et non loin du Conseil Général (de gauche) dont la compétence principale est le social.

Ce moment si fort a été également un moment de désespoir devant les portes restées fermées !


Postures et imposture des politiques vis à vis des Artisans

Quand nos artisans seront-ils soutenus et promus?

Par Irina KORTANEK, Conseillère régionale du LR,

Conseillère municipale Front National de Bompas

Le vendredi 19 septembre dernier, j’ai eu le grand plaisir d’assister à l’inauguration des trois journées européennes des métiers d’art que l’association Union des Savoir-Faire a organisé à Collioure.

De nombreux artisans sont venus y présenter de magnifiques créations dans les domaines les plus divers: joaillerie, avec le grenat, bijouterie fantaisie, certes, mais de qualité, accessoires de mode pour enfants et adultes, métiers décoratifs avec objets en liège ou en mosaïque, savonnier, calligraphie et même des meubles étonnants réalisés en matériaux recyclés (carton, papier mâché) pour ne citer que quelques-unes des professions représentées durant ces journées.

D’un stand à l’autre, le plaisir des yeux a été total et la curiosité satisfaite par les explications que tous les artisans ont eu la gentillesse de dispenser à un public intéressé.

Lors de la Conférence d’inauguration de ces Journées, j’ai appris avec consternation que 400 invitations avaient été lancées auprès des politiques. Or, hormis le maire de Collioure et moi-même, ces mêmes politiques qui, tous, se déclaraient en faveur du petit commerce et de l’artisanat avant les municipales, ont brillé par leur absence et leur désintérêt.

Au fil des réunions et manifestations, force est de constater que seul le Front National soutient activement tant les petits commerçants que les artisans. Les autres partis sont bien trop occupés à se prosterner devant les grandes enseignes, la grande distribution et les vendeurs de produits « made in China » pour verser une petite larme en faveur de celles et ceux qui font vivre et perdurer notre patrimoine.


Une rénovation particulièrement réussie: l’ancien Evêché

A propos de « L’Ancien Evêché, un espace d’exposition en devenir. Regard sur la Sanch « 

Communiqué de Catherine PUJOL,
Conseillère Municipale et Conseillère Communautaire F N
de la liste « Perpignan Ensemble avec Louis ALIOT »

Ancien Evêché

L’ouverture des journées du Patrimoine et le Vernissage de l’exposition « L’Ancien Evêché, un espace d’exposition en devenir. Regard sur la Sanch », ce samedi 20 septembre, a permis aux participants de découvrir une merveille du patrimoine de la ville en ce magnifique bâtiment rénové que l’Ancien Evêché.
Responsables et fidèles de la confrérie de la Sanch ont commenté l’exposition en groupe ou individuellement avec la même foi, ferveur et dévotion qui les animent à chaque procession de Vendredi Saint. Un Christ de l’église La Réal datant du XIXème siècle, une Ste Véronique en carton mâché et paille, attestent des techniques manuelles anciennes résistant au temps et aux multiples processions.
En ces temps de troubles de la foi, de persécution des chrétiens, de guerre de religions ou politiques, le Conseil Municipal d’opposition présent à ce vernissage, spécialement attaché aux traditions culturelles catalanes ne peut que se féliciter de cette richesse patrimoniale de notre ville et région du Roussillon.


1 commentaire

Perpignan : réponse au directeur de «Visa pour l’image»

Communiqué de la liste « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »

J’ai lu avec une très grande attention le communiqué du directeur du festival « Visa pour l’image ».

J’affirme, je dis et le répète que la diversité et l’offre culturelle sont des atouts pour notre ville et notre région et que je ne compte pas m’immiscer dans les affaires culturelles déjà existantes. Elles ont leurs publics, leurs habitudes, leurs organisations et bénéficient d’une totale liberté d’expression, liberté à laquelle je suis totalement attachée. Il faudra compléter cette offre par d’autres initiatives ou créations.

Je ne vois pas pourquoi je viendrai donner des directives à des professionnels qui font vivre avec réussite la culture à Perpignan. Je ne suis pas dans cet état d’esprit.

Rendre Perpignan plus attractif, plus dynamique et donner à nos jeunes une perspective est notre seule ambition.


2000 personnes au meeting de Marine Le Pen venue soutenir à Perpignan la liste conduite par Louis Aliot

MarinePerpiFev2014

Le satellite du Parc des exposition  de Perpignan était ce samedi après-midi bondé de monde, pour accueillir la présidente du Front National et députée européenne, Marine Le Pen, en meeting.

Venue en soutien de son compagnon Louis Aliot, conseiller  régional des P-O et tête de liste « Perpignan Ensemble » (Rassemblement Bleu Marine), Marine Le Pen a d’abord répondu aux très nombreux journalistes – dont deux reporters du New York Times ! – lors d’un point presse.

Louis Aliot  a chauffé la salle par un discours essentiellement axé sur Perpignan. Après un état des lieux d’une situation qu’il a maintes fois qualifiée de « catastrophique », il a pris des engagements nets et précis en énumérant les grands axes de son programme  : sécurité, assainissement des comptes publics, redynamisation du commerce, création d’un quartier des arts, …

Marine Le Pen a fait son entrée dans une salle survoltée, poussée par une véritable standing-ovation. Son discours a porté essentiellement sur la politique nationale.

Après une Marseillaise scandée par près de 2 000 personnes, Marine Le Pen s’est prêtée avec le sourire à une longue séance de photos  aux côtés de ses supporters de tous âges.

– « Un grand moment dans cette campagne des élections municipales », assurent les observateurs locaux, un grand moment dont Louis Aliot espère récolter les fruits  dès le 1er tour du scrutin, le dimanche 23 mars 2014…


Dans le quartier St Jacques abandonné par la municipalité actuelle, Louis Aliot veut redonner l’espoir

PERPIGNAN/ Municipales 2014 : Louis Aliot (FN) à la rencontre des « oubliés »

Hier matin, Louis Aliot était attendu par des habitants du quartier perpignanais Saint Jacques« afin de de lui faire part de leurs difficultés au quotidien ».

Accompagné de Clotilde FontMohamed BellebouAlexandre Bolo et de journalistes, du journal Le Monde et du magazine L’Express, il s’est longuement entretenu avec plusieurs personnalités de ce quartier « au sujet du sentiment d’abandon qu’ils éprouvent et dont ils subissent les conséquences chaque jour un peu plus. Pour eux, la municipalité n’a toujours pas pris conscience  que Saint Jacques est la chronique d’une catastrophe annoncée ! (…) ».

Louis Aliot s’est engagé à tenir rapidement une réunion publique à  Saint Jacques afin de dresser un « état des lieux »  et de définir en concertation les priorités pour Saint Jacques au  lendemain des élections.

Plus tard dans la journée, Louis Aliot s’est rendu rue de la Fusterie et rue des Augustins où il s’est entretenu  avec plusieurs commerçants « qui lui ont fait part également de leur incompréhension et du même sentiment d’abandon par  la mairie de ce secteur devenu lieu de tous les trafics et dont près de 40 commerces ont déjà tiré le rideau (…) ».

Louis Aliot leur a exposé son projet de réhabilitation en quartier des Arts et artisanats authentiques ainsi que le dispositif juridique accompagné d’une incitation fiscale qu’il compte mettre en œuvre pour redynamiser cette artère.

En conclusion, Louis Aliot a assuré que : « contrairement à la municipalité actuelle, qu’il n’abandonnera jamais une partie des Perpignanais au profit d’obscurs intérêts  ».