Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


L’indécence des communistes justifiant la submersion migratoire en comparant Marie Curie à un clandestin

FrontNatopnalPremierPartiPOCommuniqué de Claudine FUENTES
Conseillère municipale et communautaire
Responsable FN du canton 8 Perpignan 3

FN66_ClaudineFuentes

«  Le monde a changé, Mesdames et Messieurs les communistes »

Dans votre dernier communiqué publié en réaction à notre motion «  Ma commune sans migrants » vous citez pour justifier la vague migratoire actuelle, Marie Curie, Picasso et Pablo Casals. Soyez en remerciés.

Ces personnages historiques sont trois beaux exemples d’intégration réussie comme les millions d’autres polonais et espagnols qui sont venus en France pour travailler dur tout en respectant les règles et les valeurs françaises.

Leurs enfants et petits-enfants sont aujourd’hui totalement assimilés, ce sont de vrais patriotes viscéralement attachés à la France.

Mais vous et votre idéologie d’un autre âge, toujours englués dans vos références passéistes, vous vous engagez dans une vaste opération de manipulation et de culpabilisation des français en osant comparer l’immigration du début de 20ième siècle avec la vague migratoire d’aujourd’hui !

Et de citer les symboles intellectuels de l’immigration réussie que sont Marie Curie (née en 1867), Picasso (né en 1881), et Pablo Casals (né en 1876), certes intégration réussie, mais au 19ième siècle !

A cette époque, les enfants d’immigrés polonais et espagnols faisaient l’objet d’un suivi scolaire visant à s’assurer qu’ils assimilaient bien la langue française, c’était un temps où les minutes de silence et la Marseillaise n’étaient pas boycottées, un temps où le monde était prospère.

De nos jours, les symboles de l’immigration ont plutôt le visage de monstres décérébrés tels Abdelhamid Abaaoud (2015, tuerie du Bataclan, 130 morts, principalement des jeunes), Mohamed Laouaiej Bouhlel (2016, massacre de Nice, 85 morts dont de nombreux enfants, des centaines de blessés), Ayoub El Khazzani (2015, ouvre le feu à la Kalachnikov dans le Thalys…)

Votre aveuglement, votre déni de la réalité socio-économique contemporaine sont très dangereux pour l’avenir de la France.

Enfin, quand on connaît le sort que les communistes ont réservé à l’élite polonaise au printemps 1940 dans la forêt de Katyn, j’aurais au moins la décence, à votre place, de ne pas utiliser l’image d’une brillante intellectuelle et scientifique polonaise pour justifier votre idéologie.

FrontNationalDesPO_Adresse

 


Réponse au président du CRIF

Réponse de maître Louis Aliot, vice-président du Front National, à Monsieur Cukierman, Président du CRIF

Cher monsieur Cukierman, je vous écris pour vous redonner le sommeil après les cauchemars qui hantent vos nuits. Pour ce faire, je vous livre un scénario auquel vous n’avez pas pensé et qui réglerait le problème de vos insomnies.

Le 14 mai 2017, le visage de Marine Le Pen apparaît sur les écrans, elle est la première femme élue présidente de la République de toute notre histoire. Elle a été durant la campagne rejointe et appuyée par de nombreuses personnalités de toutes conditions et de toutes origines qui dans un même élan national et républicain ont à nouveau voulu communier aux sources de la France et du bon sens.

Quelques semaines plus tard, une majorité se dessine, plurielle, patriote, souverainiste, ambitieuse, déterminée, qui révèle pour la première fois le formidable potentiel de tous les laissés-pour-compte d’un système politique trop longtemps confisqué par la droite et la gauche.  Les premières mesures sont à l’image du nouveau pouvoir, démocratiques, souveraines, laïques.

– D’abord, démocratiques avec la représentation proportionnelle, l’élargissement du champ du référendum et le référendum d’initiative populaire. Pas de scénario apocalyptique, pas de chasse aux sorcières, pas de lois d’exception, pas de restriction des libertés, mais une application stricte de la devise de notre république Liberté-Égalité-Fraternité et le respect du premier article de note charte fondamentale : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances…»

– Ensuite souveraines, car la France deuxième puissance de l’Union appelle à la renégociation des traités et à la refondation d’un contrat européen par la négociation. Elle emmène dans son sillage tous les pays épuisés par l’austérité mais aussi l’Allemagne qui sature de payer pour les autres et la Grande-Bretagne qui appelle à ce grand chamboulement depuis longtemps. La France n’est donc plus seule. La technocratie est aux abois, Barroso en congé et la Commission au placard. La souveraineté retrouvée et les nouvelles coopérations permettent un renouveau économique, une politique d’investissements productifs, le retour du patriotisme économique et un protectionnisme raisonné qui relance l’économie européenne, favorise la croissance et l’emploi. La jeunesse retrouve enfin un avenir. Le retour aux indépendances bancaires, la fin de loi de 73 et la monétisation raisonnable de la dette permettent de réduire enfin celle-ci, de rassurer nos créanciers et d’investir pour l’avenir.

A la grande surprise des élites bornées du temps d’avant, le pari gagné de Marine Le Pen prépare déjà la réussite du temps d’après.

– Enfin laïques, au sens républicain et Français du terme. Contrairement aux peurs entretenues par certains groupes de pression, le nouveau pouvoir rétablit le pluralisme, la liberté d’expression et rappelle à tous l’impérieuse nécessité du respect de la Loi qui s’applique à tous de la même manière, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse. Notre démocratie retrouve enfin un équilibre et ses penchants clientélistes, corrupteurs ou communautaristes se dissolvent dans ce retour aux sources d’une république une et indivisible. La laïcité s’applique dans toute sa pertinence et sa fermeté. Notre vieux fond européen, de culture gréco-latin mâtiné de valeurs judéo-chrétiennes, enraciné, ferme et bienveillant, assimile dans un même creuset toutes celles et ceux qui souhaitent devenir Français. La France est à nouveau respectée, la marseillaise n’est plus sifflée, les drapeaux étrangers brandis comme des défis se font rares, les revendications religieuses ou communautaires plus discrètes…

Voilà monsieur Cukierman un aperçu rapide de mon scénario, vous qui représentez une organisation communautariste dédiée à la lutte contre l’antisémitisme et à l’affirmation de sa solidarité envers Israël.

Nous qui ne sommes pas antisémites et qui avons toujours reconnu l’existence de l’État d’Israël, pourquoi ces attaques ? Beaucoup de français-juifs sont aujourd’hui dans nos rangs et sont choqués par vos élucubrations. L’antisémitisme qui existe aujourd’hui n’est-il pas l’apanage d’une immigration massive et communautarisée autour d’une religion fortement influencée par le fondamentalisme islamiste ? Cette radicalité religieuse n’est-elle pas financée par des puissances étrangères comme l’Arabie saoudite, le Qatar, l’Iran ou la Turquie ? Faut-il rappeler l’affaire Merah ? N’était-ce pas dans le quotidien Haaretz qu’un certain Cukierman avait déclaré en 2002 : « Le fait que Le Pen est un opposant catégorique à l’immigration musulmane en France est un message clair qui aidera à contenir la violence en provenance de cette immigration. » Votre dérapage était-il incontrôlé ou pensé ?

Sans parler de l’importation du conflit israélo-palestinien dans lequel vous êtes vous-même engagé par vos statuts. Pourtant, tous les français de confession israélites ne partagent pas votre unilatéralisme en la matière et vous comprendrez bien que notre mouvement place l’intérêt supérieur de notre Nation la France avant toutes autres questions. Même si vous êtes en désaccord.

Votre mauvaise foi est par ailleurs évidente sur le problème de la collaboration. Pourquoi avoir omis de parler des résistants fondateurs du FN dont le Pen lui-même d’ailleurs ? Pourquoi avoir caché les paroles de Marine Le Pen sur la Shoah « summum de la barbarie » ? Pourquoi n’avoir pas abordé tous les extrémistes exclus ou partis du FN parce qu’opposés à la ligne de Marine et avec qui nous sommes en procès ? Pourquoi avoir oublié de citer le socialiste Mitterrand et sa francisque, le radical Bousquet et la rafle du Vel d’Hiv, le gaulliste Papon et sa préfecture, etc…

Comme vous le dites si bien, il est des réveils brutaux qui sont salutaires. La droite et la gauche qui nous ont menés à la catastrophe nous ont réveillés brutalement. Il est effectivement temps de se réveiller et de se dire « pourquoi pas le FN puisque les autres ont échoués ? » Ce réveil est une excellente nouvelle et la réussite de Marine un grand espoir pour nous tous.

Je vous ai livré mon scénario, celui d’une France préservée, tolérante, unie et moderne, respectée à l’intérieur comme à l’extérieur, laïque dans son fonctionnement mais ferme sur ces principes.

Je rêve que le CRIF, association communautaire vive des deniers de ses membres, s’occupe de ses affaires et évite de mettre en cause les millions de français qui aujourd’hui partagent cotre idéal.

Non monsieur Cukierman, dormez tranquille, vous ne risquez rien !


Honte aux alliés du parti socialiste ! Honte à madame Joly

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, candidat tête de la liste «Perpignan Ensemble» lors des élections municipales à Perpignan en 2014

Le mercredi 16 octobre, invitée sur une chaîne d’informations au sujet de l’affaire Léonarda et de la problématique plus générale des Roms, , la candidate EELV à l’élection présidentielle a déclaré : « la France pourrait, si elle le voulait, intégrer quelques milliers de Roms, puisqu’elle a intégré un million de Pieds-noirs » !

Par ces déclarations cette alliée du Parti socialiste, membre de la majorité gouvernementale, a insulté des millions de Français de toutes origines et de toutes confessions en pratiquant un amalgame douteux !

Est-ce par méconnaissance historique ou par mépris idéologique ? Très certainement un peu des deux tant il est vrai que dans cet épisode historique, la gauche a été une alliée des adversaires de la France et un fidèle soutien aux bourreaux du FLN.

Les « rapatriés » étaient de nationalité française et ont été, n’en déplaise à madame Joly comme à certains amnésiques, l’une des principales composantes de la libération de la France en 1944 avec l’Armée d’Afrique.

Trahis et abandonnés par le gouvernement gaulliste, ils ont quitté leur terre contraints et forcés, pour regagner la mère patrie dans des conditions d’accueil déplorable même si de nombreux métropolitains furent sensibles à leur désarroi. Sans parler des conditions de regroupement des harkis parqués dans des camps et méprisés par la bien-pensance de l’époque et dont le génocide n’a toujours pas été reconnu !

Comment cette donneuse de leçons peut-elle faire un parallèle entre l’immigration sauvage que connaît aujourd’hui la France et l’Europe, avec le drame bien français de l’exode de 1962 ?

Il est bien malheureux d’entendre, plus de cinquante ans après, une représentante de la coalition gouvernementale de gauche tenir de tels propos dans une indifférence générale.

Nous condamnons ces propos misérables et demandons au Premier ministre, toujours prompt à s’indigner d’un rien, qu’il demande à Madame Joly de présenter ses excuses.


1 commentaire

L’équipe de Perpignan Ensemble avec Louis Aliot honorera la mémoire des harkis à Rivesaltes

Louis-Aliot - Portrait 2013L’équipe de Perpignan Ensemble conduite par Louis Aliot sera présente à Rivesaltes mercredi à 10h30, à la stèle des harkis, pour honorer la mémoire de nos frères d’armes qui ont porté au plus haut point les valeurs de la France et auxquels nous apportons et apporterons toujours notre indéfectible soutien.

Un vin d’honneur suivra.

Dans cette logique, nous invitons toutes celles et tous ceux que ça intéresse à venir visiter notre «exposition spéciale Harkis et armée d’Afrique» relative à la tragédie historique de nos compatriotes au 4 Boulevard Thomas Wilson à Perpignan.