Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Marine Le Pen en direct sur internet vendredi 21 mars à 19h30

Pour clôturer la campagne municipale 2014, Marine Le Pen s’adressera à tous les Français en direct sur internet sur le site officiel des élections municipales 2014 www.fn-municipales.fr  afin de mobiliser les électeurs. Vous pourrez aussi lui poser vos questions en utilisant le hashtag #DirectMLP sur Twitter, à partir de 19h00.
Cet évènement est le vôtre ! Il aura lieu vendredi 21 mars à 19h30.
Afin que cela soit un succès, nous vous demandons d’être des acteurs de cette opération.
Comment participer à cette réussite :
  • Envoyer un email à tous vos amis, proches…

avec le lien du site internet www.fn-municipales.fr  en donnant la date, l’heure de l’événement et une brève explication. Vous pouvez également transmettre le visuel ci-joint.

  • Envoyer un sms à vos proches

en les invitant à aller sur le site internet www.fn-municipales.fr  en donnant la date, l’heure de l’événement et une brève explication. Vous pouvez également transmettre le visuel ci-joint.

  • Publier sur votre page Facebook l’évènement associé à cette occasion : 

https://www.facebook.com/events/636202976415738/?notif_t=plan_user_joined  y participer et inviter vos amis à y participer. Vous pouvez également publier le visuel en pièce jointe sur votre page Facebook.

  • Et enfin, en parler autour de vous !
Nous comptons sur vous, la victoire est proche !
En Direct ce soir - Marine Le Pen s'adressera aux Français


A Perpignan, le FN espère débloquer une société figée

Perpignan: le FN contre une société bloquée ?

Le Front National a placé en Perpignan ses espoirs de conquérir une ville de plus de cent mille habitants (118 238 habitants en 2011). Un sondage paru la semaine dernière a toutefois montré la difficulté de la tâche. La liste conduite par Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine le Pen, y est donnée perdante, avec 28% au premier tour et 25% au second. Ce samedi, Louis Aliot et Marine Le Pen ont tenu meeting à Perpignan, en espérant provoquer une remontée. Il est vrai que la ville a structurellement tout pour offrir un bastion au FN. La progression du parti, comme les résistances qui lui sont faites, en font un véritable laboratoire social.

Une ville qui tombe ?

Tout au long de la campagne pour les municipales, la Fondation Jean-Jaurès décrypte les enjeux dans sept villes-clés, avec l’étude du FN comme fil rouge. Ici, Nicolas Lebourg s’intéresse à Perpignan, avec la candidature de Louis Aliot pour représenter le parti de Marine Le Pen

Louis Aliot a été l’une des chevilles ouvrières de la stratégie de dédiabolisation du parti. Sa campagne locale se veut celle d’un notable modéré et responsable. Bon nombre des colistiers affirment s’être engagés « par amitié pour Louis », et non par engagement partisan initial. Le visuel de campagne de la liste « Perpignan ensemble » est calqué sur la fameuse affiche mitterrandiste de « La force tranquille », et sa profession d’avocat y est signifiée en tête – dans cette ville désindustrialisée de longue date, l’essentiel des compétiteurs politiques sont des avocats. Que ce soit dans une réunion de quartier ou face aux étudiants de l’Université, Louis Aliot répond aux questions et projets soulevés qu’il se refuse à faire des promesses ayant un coût trop élevé pour une ville surendettée – selon une enquête du Figaro la ville est première de France pour la dette par habitant (3938 euros, en hausse de 7% en quatre ans), tandis que selon le classement du Point il s’agit de la ville la plus mal gérée, ex-æquo avec Montreuil (gérée quant à elle par une maire EELV). Avec 32% des habitants sous le seuil de pauvreté, Perpignan est la cinquième grande ville la plus pauvre de France, juste après Béziers. Relativement à l’inégalité de la répartition des richesses, Perpignan est la quatrième ville, cette fois juste avant Béziers (voir ici pour notre article sur la campagne FN à Béziers). La Catalogne espagnole distante de quelques kilomètres n’est plus cet Eldorado rêvé qui, un jour, viendrait sauver le territoire : depuis que l’Espagne toute entière est frappée par la crise, de l’autre côté de la frontière les commerces qui s’ouvrent sont des supermarchés de la prostitution.

[…]

Si Louis Aliot met en avant la pauvreté de la ville, il demande à la salle également « connaissez-vous d’autres villes en France que Perpignan où les immeubles s’écroulent ? ». C’est là un problème devenu structurel, malgré les plus de 300 millions d’euros qui ont été alloués par l’Etat pour la rénovation urbaine. Des immeubles insalubres du centre-ville continuent de s’effondrer – les deux derniers se sont écroulés en janvier 2014 et octobre 2013. Ce problème est surtout présent dans le quartier Saint-Jacques. Situé en cœur de ville, Saint-Jacques a vu affluer la population gitane après qu’en 1940 la IIIe République a pris un décret anti-nomades. Les Gitans présents le long de la rivière à l’entrée de la ville sont allés occuper une ancienne caserne désaffectée de la place du Puig pour montrer qu’ils étaient sédentaires. Aujourd’hui, Perpignan a la plus importante communauté gitane d’Europe occidentale (10% de sa population). Non sans difficultés : la communauté n’est nullement intégrée et est ravagée par les problèmes sanitaires.


Marine Le Pen est venue soutenir la liste «Perpignan-Ensemble avec Louis Aliot»

Revue de presse – Extrait. La présidente du Front National était la vedette du meeting organisé par le candidat frontiste à Perpignan ce samedi après-midi. Marine Le Pen fait de la conquête de la mairie de cette ville de plus de 100 000 habitants un enjeu de la campagne. Louis Aliot est pour l’instant crédité de 28% des intentions de vote.

Dans son discours, le candidat du Front national à la mairie de Perpignan, Louis Aliot, a proposé de « réserver les marchés publics aux entreprises
du département » s’il était élu. « Nous donnerons une priorité à l’emploi local (…) Nous réserverons les marchés publics aux entreprises du département qui souffrent d’une concurrence déloyale liée à une politique européenne suicidaire ». « Nous choisirons des entreprises qui embauchent de la main d’oeuvre locale. Nous favoriserons le développement économique des artisans, des commerçants et des PME », a-t-il promis. Avant d’entonner l’un des thèmes favoris du parti frontiste : la sécurité: « En moins de six mois, nous rétablirons la sécurité au centre-ville de Perpignan (…). Nous mettrons en place des moyens nouveaux pour la police municipale, et nous assumerons l’autorité et le respect de nos lois, de nos règlements, de notre manière de vivre ».

Lire la suite sur France 3 Languedoc-Roussillon

Les interviews de Louis Aliot, très critique envers le maire UMP sortant et de Marine Le Pen, expliquant l’enjeu à Perpignan pour le FN, recueillis par Pascale Barbès et Philippe de Leyritz.

Visualiser l’interview de Louis Aliot et Marine Le Pen

Marine Le Pen à Perpignan


2000 personnes au meeting de Marine Le Pen venue soutenir à Perpignan la liste conduite par Louis Aliot

MarinePerpiFev2014

Le satellite du Parc des exposition  de Perpignan était ce samedi après-midi bondé de monde, pour accueillir la présidente du Front National et députée européenne, Marine Le Pen, en meeting.

Venue en soutien de son compagnon Louis Aliot, conseiller  régional des P-O et tête de liste « Perpignan Ensemble » (Rassemblement Bleu Marine), Marine Le Pen a d’abord répondu aux très nombreux journalistes – dont deux reporters du New York Times ! – lors d’un point presse.

Louis Aliot  a chauffé la salle par un discours essentiellement axé sur Perpignan. Après un état des lieux d’une situation qu’il a maintes fois qualifiée de « catastrophique », il a pris des engagements nets et précis en énumérant les grands axes de son programme  : sécurité, assainissement des comptes publics, redynamisation du commerce, création d’un quartier des arts, …

Marine Le Pen a fait son entrée dans une salle survoltée, poussée par une véritable standing-ovation. Son discours a porté essentiellement sur la politique nationale.

Après une Marseillaise scandée par près de 2 000 personnes, Marine Le Pen s’est prêtée avec le sourire à une longue séance de photos  aux côtés de ses supporters de tous âges.

– « Un grand moment dans cette campagne des élections municipales », assurent les observateurs locaux, un grand moment dont Louis Aliot espère récolter les fruits  dès le 1er tour du scrutin, le dimanche 23 mars 2014…


Bonne Année Perpignan !

Cliquer sur le lien ci-dessous pour télécharger et imprimer votre calendrier 2014

Calendrier Perpignan – Louis Aliot et Marine Le Pen vous souhaitent une bonne année

Calendrier 2014 - Bonne Annee Perpignan 2014 - Louis Aliot et Marine Le PenCalendrier 2014 - Bonne Annee Perpignan 2014 - Louis Aliot et Marine Le Pen - 2


Joli cadeau de Noël: les dettes cumulées de PMCA et de Perpignan

« Un joli cadeau de Noël pour les Perpignanais : les dettes cumulées de la ville et de l’Agglo ».

Communiqué de Bruno Lemaire, Professeur Emérite HEC, co-listier de « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »

– « Au centre du monde, on a inventé la triple peine. Non seulement la dette par habitant atteint à Perpignan des sommets – plus de 1 900 euros – non seulement il s’y rajoute une dette liée à l’agglo, de plus de 2 000 euros, mais comme si cette dette cumulée de 4 000 euros ne suffisait pas, il s’y ajoute, pour les foyers qui ont le bonheur – ou le malheur – de payer des impôts, le fait qu’à Perpignan le nombre de ceux susceptibles de rembourser un jour ces dettes est plus que réduit.

De fait, grâce à l’attractivité sociale bien connue de Perpignan, seuls 41% des foyers payent l’impôt. C’est sans doute heureux pour ceux qui ne payent rien, mais pour les contribuables qui remplissent ce devoir civique, difficile de s’extasier devant ce beau cadeau de Noël, soigneusement empaqueté, que nos édiles auraient préféré ne voir ouvrir qu’après les élections de Mars.

Pendant ce temps-là, le président de l’agglo, non content de la centaine de millions de dettes supplémentaires contractées en 2012, soigne son image de marque, ou celle de PMCA, on ne sait : il vient de faire adopter à l’unanimité une subvention de 200 000 euros pour une horloge ‘monumentale’.

On ne sait plus trop ce qui est monumental, le narcissisme de J.P. Alduy, son inconscience, ou le suivisme des vice-présidents de l’agglo : heureusement qu’ils ne seront plus que 14 en 2014. Voilà au moins une économie dont on est sûr. Pour le reste, ce sera, là encore, aux électeurs de s’exprimer ».


1 commentaire

Marine Le Pen aujourd’hui dans l’Indépendant : « Perpignan est prenable » !

marine-le-pen-hier-matin-dans-le-bureau-de-la-permanence_338902_516x343La présidente du Front national achève un mois entier de vacances en Roussillon et affiche une belle confiance, notamment pour les prochaines élections municipales.

Entre balades en bateau au large de la Côte vermeille et promenade en petit Train jaune, Marine Le Pen a passé un mois entier de vacances dans le département. Une très longue parenthèse pour un politique. « Je suis aussi une maman et je dois compenser mon lourd emploi du temps par une présence accrue auprès de mes enfants pendant les vacances », justifie-t-elle derrière le bureau qu’occupe habituellement son compagnon Louis Aliot à sa permanence perpignanaise…

La suite de l’article sur le site de l’Indépendant…