Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Les couples de pouvoir : Marine Le Pen et Louis Aliot, le feu et la glace

Troisième volet de notre série d’été : la présidente du Front National, Marine Le Pen, et Louis Aliot, vice-président du parti.

Marine Le Pen et Louis Aliot en septembre 2012. © Stephane Mahe / Reuters

Ni mariés ni pacsés, Marine Le Pen et Louis Aliot forment depuis 2009 un couple atypique. Tous deux divorcés (deux fois pour elle, une fois pour lui), la présidente et le vice-président du Front national travaillent ensemble, vivent ensemble mais ne feront pas d’enfants ensemble. Marine en a déjà trois de son premier mariage (l’aînée, Jehanne, et les jumeaux Louis et Mathilde), Louis en a deux (12 ans et 9 ans) – dont son ex-femme a la garde et qu’il voit un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires.

Marine vit essentiellement dans la villa de Montretout, à Saint-Cloud, le phalanstère Le Pen dont elle a récupéré les dépendances. Elle y a fait installer sa mère, Pierrette, dans l’ancienne maison de gardien. Agée de 78 ans, l’ex-femme de Jean- Marie Le Pen (leur divorce, prononcé en 1987, fut houleux et ultra médiatisé) vit aux côtés de sa fille cadette et de ses petits- enfants dont elle s’occupe volontiers quand Marine est en déplacement. Aux beaux jours, on peut l’apercevoir dans le jardin, occupée à faire des réussites ou des crapettes avec l’un ou l’autre. Il n’est pas rare d’y voir également Louis Aliot, qui dort là quand il est de passage à Paris – ce qui arrive régulièrement, les réunions au siège du Front national étant nombreuses, et lui assidu.

Lire l’intégralité de l’article sur ParisMatch


Billet d’été n°5 de Louis Aliot…

Louis-Aliot - Portrait 2013Le ministre Valls dans une tribune montre bien la schizophrénie qui frappe son esprit et les socialistes en matière de lutte contre le radicalisme islamiste :

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130731.OBS1612/manuel-valls-l-islamophobie-est-le-cheval-de-troie-des-salafistes.html?xtor=RSS-24

Le constat est bon mais les réponses hasardeuses. Or en cette matière l’hésitation sera fatale !

Je retiendrai de son interview plusieurs affirmations pour en tirer plusieurs conclusions :

–       « Les actes racistes et xénophobes exercés à l’encontre de nos compatriotes musulmans ont augmenté de 28% depuis 2012 ! » : Pourrait-on connaître le nombre d’acte francophobes ou christianophobes exercés à l’encontre de nos compatriotes ?  Car face à la montée des violences, notamment des violences à l’encontre des personnes, il semble qu’un certain nombre se fassent au nom d’un racisme anti-blanc, anti-français ou antichrétien, qui n’est malheureusement pas répertorié par les services de l’Etat

–        « Derrière le mot « islamophobie », il faut voir ce qui se cache. Sa genèse montre qu’il a été forgé par les intégristes iraniens à la fin des années 1970 pour jeter l’opprobre sur les femmes qui se refusaient à porter le voile » : Tiens donc ! Enfin une once de vérité dans ce monde d’amalgame et d’instrumentalisation. Lorsque Marine parle de l’avancée de l’islamisme dans nos rues, c’est de la xénophobie. Mais lorsque le ministre pointe l’utilisation de certains mots comme une provocation antirépublicaine émanant de groupes politico-religieux, là tout le monde garde silence. Et pourtant le problème est bien là. Oui, l’emploi du terme « islamophobie » et la mise en cause infamante de tout un chacun qui critiquerait cette religion est une stratégie dans laquelle les gogos, les démagos ou les complices se retrouvent. Et d’ailleurs, le ministre vend la mèche « les salafistes l’utilisent avec un objectif bien clair : empêcher toute critique de la religion et s’opposer aux principes de la République…Pour eux, « l’islamophobie est un cheval de Troie qui vise à déstabiliser le pacte républicain.» Oui, monsieur le ministre et il n’y a pas que les salafistes sauf à considérer que ceux-ci ont colonisé, au moins idéologiquement, des associations telles que SOS-Racisme, le Mrap ou le CCIF (l’Observatoire contre l’Islamophobie). Car nous sommes poursuivis pour dire cette vérité là ! Celle qui dans votre bouche ne suscite aucune réprobation mais qui enclenche la persécution judiciaire prétendument antiraciste lorsqu’un cadre du FN dit la même chose…

–       « Certaines villes sont des mosaïques où le mélange des cultures et des religions peut être un enrichissement. Mais malgré de gros efforts de rénovation urbaine, le ghetto est là. C’est le cas à Trappes comme à Argenteuil. Sur fond de crise économique, de misère, il existe une crise d’identité très profonde d’une partie de notre jeunesse. Preuve manifeste : le nombre significatif de convertis, dont une minorité se radicalise, et qui montre qu’une autre loi s’impose à des gens qui ne sont pas de culture musulman » : La France n’est pas une mosaïque à l’américaine mais un creuset qui par assimilation a forgée notre identité, autour d’abord de notre peuple, de notre histoire, de notre territoire (ex-Empire et  Dom-Com compris), de nos provinces, de nos valeurs, de nos traditions, de nos coutumes, de nos terroirs, de la chrétienté, de la monarchie comme de la république. S’il y a ghetto, il n’est pas de la responsabilité d’un Etat qui aura déversé des milliards d’argent public dans ces quartiers sans résultat. Et pour cause, l’immigration massive en provenance notamment du Maghreb et de l’Afrique sub-saharienne a fait sauter tous les verrous, culturels, religieux, identitaires, éducatifs, civiques et républicains. Il n’y a pas assimilation, mais communautarisation où la loi du plus fort est souvent la meilleure. Un savant mélange de revanche historique, de considérations religieuses et de voyoucratie de base tiennent désormais lieu d’identité de substitution. Laxisme, impunité, recul de l’Autorité de l’Etat, repentance ad nauseam et culpabilisation ont affaibli notre système de défense immunitaire républicain. Dans cette brèche, les extrémistes se sont engouffrés. Dans cette brèche, nous sommes aujourd’hui englués. Et effectivement monsieur le ministre, « une autre loi s’impose à des gens qui ne sont pas de culture musulmane ». Ce n’est pas moi qui le dis ! C’est vous ! Cette autre loi n’est pas républicaine ! Il faut donc la combattre par la réaffirmation de nos principes et faire comprendre à ceux qui ne sont pas bien chez nous, d’aller tenter leur chance ailleurs !

–       « A quoi s’ajoute une crise des institutions de l’islam de France, qui subit une pression très forte des salafistes » : Pression de qui ? Quels sont les pays étrangers qui financent cet islam radical sur notre territoire ? Vos amis qataris ? Vos amis saoudiens ? Vos amis des coalitions islamistes libyennes ou syriennes ? Vos amis islamistes des printemps arabes tunisiens ou égyptiens ?  Très certainement un peu de tous ceux là et pourtant nous ne vous avons jamais entendu protester contre ces pays…

–       « Enfin, à la question « Etes-vous inquiet ? », le ministre de l’Intérieur et des cultes répond « Oui » » : Nous aussi ! Devant votre faiblesse !


Louis initie Marine au rite de la cargolade…

cargolade clotilde marine louis 1

C’est sur l’invitation de notre dynamique amie et future colistière Clotilde Font, gérante de la société immobilière Puthier Immobilier, reconnue et implantée dans le quartier du Moulin à Vent, que Louis a initié hier soir Marine au rite de la cargolade entouré de quelques amis.

cargolade clotilde marine louis 2

Ces derniers ont été ravis de constater que malgré ce que l’on peut lire ici ou là,  Louis est devenu catalan de coeur et compte bien le rester. Il mettra à profit leur séjour estival dans leur maison de Millas, pendant que d’autres préfèrent le soleil de Marrakech, pour faire découvrir à Marine ce qui fait de la Catalogne une région  où il fait bon vivre. Depuis 2002, il a décidé de s’y établir durablement et y a installé son cabinet au cœur du poumon économique de Perpignan dans la zone du Grand Saint-Charles.  Certains l’apprendront à leurs dépens très prochainement…


Louis Aliot répond à Pierre Parrat, adjoint délégué à la sécurité de Perpignan…

Louis Aliot - Perpignan Ensemble 2014Louis Aliot répond à Pierre Parrat, adjoint délégué UMP à la sécurité de Perpignan suite à un de nos communiqué publié sur le site d’actualité Ouillade.eu.

« Plus facile de voir la paille dans l’œil du voisin que la poutre qui vous aveugle. Les chiffres de la délinquance parlent d’eux-mêmes. Je fais tous les jours mon petit tour et à chaque fois les mêmes choses reviennent : insécurité, incivilités, violences gratuites, vols, etc.

Que constatons-nous ?

Carence de l’Etat pour des ordres qu’il n’ose pas donner et des moyens qu’il restreint. Sans compter le laxisme de Mme Taubira, ministre de la Justice.

Carence de la municipalité de Perpignan qui achète la paix sociale dans certains quartiers comme l’a prouvé l’affaire du « grand frère » qui a connu quelques ennuis avec des gendarmes. Les policiers municipaux n’y sont pour rien, seuls les responsables le sont, la campagne municipale sera là pour éclairer les esprits. Et chacun pourra se déterminer en fonction… Des langues commencent à se délier. Au service de la vérité. C’est aussi ça la démocratie ».

Rendez-vous donc sur le terrain !

 


L’opération « bonnes vacances » crée le buzz sur internet…

opération bonnes vacances 20_07_2013

L’opération « Marine Le Pen vous souhaite de bonnes vacances » crée le buzz sur internet et les sites d’actualités. La dynamique créé autour de l’idée de Louis Aliot n’a de cesse de recevoir quotidiennement son lot de soutiens et d’élans de sympathie partout sur la toile.

http://www.midilibre.fr/2013/07/26/perpignan-marine-le-pen-et-louis-aliot-souhaitent-de-bonnes-vacances-aux-automobilistes,738901.php

http://www.lefigaro.fr/politique/2013/07/26/01002-20130726ARTFIG00344–perpignan-le-fn-souhaite-de-bonnes-vacances-aux-automobilistes.php

http://lelab.europe1.fr/t/vacanciers-voyageant-par-l-a9-marine-le-pen-vous-souhaite-de-bonnes-vacances-10284

Nous vous donnons rendez-vous très prochainement autour de nouvelles actions sur Perpignan et ailleurs. La Permanence de Louis Aliot sera ouverte durant tout l’été et son équipe continuera à être à la disposition de tous les Perpignanais qui souhaitent que leur ville retrouve l’image dynamique qu’elle a perdue.


Billet d’été n°2 de Louis Aliot…

Louis AliotRéponse à un billet stupide publié le 17 juillet 2013 dans le journal Libération par GUILLAUME BACHELAY Député de Seine-Maritime et STÉPHANE LE FOLL Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (http://www.liberation.fr/politiques/2013/07/17/ayons-les-idees-claires-face-au-fn_919030)

Ayons les idées claires face au PS

A gauche, les élections législatives partielles, d’abord dans l’Oise et le Lot-et-Garonne, ont posé la question de la confrontation démocratique avec le Front national. La crise inquiète beaucoup les Français et le gouvernement socialiste est totalement impuissant à enrayer cette situation. En France comme ailleurs en Europe, les ménages populaires, les classes moyennes et les jeunes se demandent s’ils auront une place dans la mondialisation. Beaucoup redoutent d’être précarisés et relégués. Quant aux «affaires», leur instruction prouve que la gauche et la droite sont mouillées cumulativement ou alternativement et que si nul ne peut s’affranchir de la loi, beaucoup échappent encore à des condamnations définitives. Combattre le socialisme impose de démontrer comment les socialistes ruinent la France.

Pour gagner en crédibilité, la parole publique doit être une parole tenue : un an après l’alternance, les deux tiers des engagements présidentiels de François Hollande ne sont pas réalisés, même pas initiés. Les lieux de pouvoir doivent être des lieux de puissance face au cours des choses alors que les toutous socialistes administrent la France sous les ordres de puissances étrangères et antidémocratiques. C’est pourquoi les priorités du gouvernement et de la majorité ne sont ni l’emploi, ni l’éducation, ni le logement, ni la santé, ni la sécurité, ni la réorientation de l’Europe, ni la lutte contre les paradis fiscaux. Le clivage entre la gauche et la droite est devenu totalement invisible : investir dans la croissance et les infrastructures durables ou distribuer des cadeaux fiscaux aux privilégiés restent la règle ; laisser filer les déficits une marque de fabrique commune, communiquer sur un prétendu dialogue social une stratégie entre copains, bref les mêmes méthodes avec des majorités différentes. Reste que la lutte contre le PS suppose une stratégie pragmatique. Elle repose sur quatre piliers indissociables.

1) Le PS doit être caractérisé pour ce qu’il est : un parti social-libéral acquis aux dogmes de Bruxelles qui exacerbe les peurs et fabrique de l’exclusion. Ses dirigeants décrivent la France comme une bonne fille ouverte aux quatre vents de l’internationalisation des échanges et favorable à une immigration sans limite, prémisse d’une libanisation de notre société. Selon les circonstances, le PS trouve des boucs émissaires. Sa lutte contre les fachos n’est qu’une posture pour faire oublier ses propres turpitudes, son alliance avec les communistes aux 100 millions de morts, la francisque de Mitterrand, l’ami René Bousquet et les scandales financiers à répétition.  Ils jouent la carte de l’islam et de l’immigration contre la laïcité croyant remplacer une clientèle électorale de précaires, tous passés au Front avec armes et bagages, par un vote communautariste et confessionnel. Le PS présidé par un repris de justice Harlem Désir (une grande tradition) ne se distingue pas de celui que dirigeait Hollande ou Aubry. Tout ramène le Parti Socialiste à la collusion avec les extrêmes que représentant les verts ou les trotskystes dont beaucoup de cadres sont issus. Tout ramène le PS à ses vieux démons que sont l’incompétence, le clientélisme et l’aboiement !

2) La ligne nationale, patriote et républicaine doit rester notre mot d’ordre quand, lors d’un scrutin, un candidat de gauche copine avec le candidat de droite. Il ne s’agit pas de se battre seul contre tous, mais de coaliser les français contre ce système en faillite qui se débat pour préserver ses privilèges de caste !

Les électeurs socialistes, écologistes ou communistes ont compris la trahison socialiste qui consiste à crier au loup pour faire oublier un bilan désastreux. La droite est dans la même situation puisque entre Fillon et Copé il n’y a pas de différence de nature. En 2002, Jacques Chirac avait établi une digue entre le RPR et le FN. Dix ans de sarkozysme ministériel et présidentiel ont clairement démontré la collusion entre la droite et la gauche comme l’ont clairement les nominations de pontes socialistes tels que les Kouchner, Fadela Amara, Attali, Lang, Jouyet (l’ami de Hollande), Bockel, Frédéric Mitterrand, Hirsch ou Besson. En montant à l’échelle du perroquet socialiste et en soutenant la droite lorsqu’elle est exclue du premier tour, la gauche montre clairement sa mutation mondialiste et ultralibérale. Ce qui menace le PS ce n’est pas un déficit d’image ou d’idées, elle a les mêmes référence que la droite, c’est une pénurie d’électeurs devant la trahison des clercs.

3) Nous devons expliquer que le programme du PS conduit le pays à la faillite et aggrave la situation des Français qu’il prétendait vouloir protéger. Le maintien de l’euro fera éclater l’Europe au détriment de la France et des pays du Sud. L’agriculture française sera asphyxiée et paralysée par une concurrence déloyale. Selon le PS, l’euro devait réduire la dette publique, régler le problème du pouvoir d’achat, relancer l’emploi et la croissance. C’est tout le contraire qui se produit et les socialistes continuent droit dans le mur !

Outre la banqueroute économique qui nous guette, le projet du PS engendre des régressions sociales. L’école est aussi en faillite pendant que les policiers se font caillasser en pleine intervention comme récemment à Brétigny/Orge. La seule promesse tenue par les socialistes est le mariage pour tous, et la contestation populaire et salutaire qu’elle a engendrée. Merci la gauche, peuple ouvre enfin les yeux. Quant à la politique sociale elle est aujourd’hui l’apanage d’une immigration sans limite qui coûte de plus en plus à la collectivité et plombe les comptes sociaux de la nation. Le parti autoproclamé de la défense des pauvres et de la solidarité place le pays sous la domination du grand capitalisme et de l’argent-roi. Ardoises, divisions et corruption sont le bilan des gestions municipales PS dans le Nord comme dans le Sud : d’habitude prolixes, ses responsables éludent ces scandales qui pourtant sont aujourd’hui instruits par la justice.

4) Face à la menace que le PS fait peser sur la France, ses valeurs, son économie, son rayonnement, les patriotes doivent se rassembler. Dans l’action comme aux élections, c’est l’unité qui forge la dynamique. Nous partageons une commune aspiration à une France plus souveraine et plus prospère face à une Europe technocratique et totalitaire. C’est ce à quoi aspirent nos compatriotes et que combat la gauche par idéologie et par bêtise : pour eux et face à l’arrogance de la gauche, plus que jamais l’heure est à l’engagement.


Opération Bonnes Vacances avec les membres de la liste Perpignan Ensemble…

opération bonnes vacances 20_07_2013

Pont au-dessus de l’A9 près de l’Aéroport de Perpignan…

Ce jour, s’est déroulé une opération Bonnes Vacances, quelque part sur l’A9 près de Perpignan en compagnie de Louis Aliot, des membres du Front National Jeunesse et de la liste Perpignan Ensemble. De nombreux vacanciers ont apprécié cette démarche et nous l’ont fait savoir en s’arrêtant discuter avec nous quelques instants, avant de reprendre la route des vacances. Cela a été l’occasion de rencontres chaleureuses et d’encouragements pour l’avenir. Tenez bons on arrive !