Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Marine Le Pen en visite chez les arboriculteurs du Roussillon !

20130720-082357.jpg

Marine Le Pen a profité de son séjour dans les P.O pour s’informer de l’agriculture de ce département, en compagnie de Louis Aliot.

Aujourd’hui elle a effectué une visite dans les vergers d’abricots de l’arboriculteur Jean Rémy Pelras qui n’est autre que le fils de Marie Hélène Pelras tête de liste aux élections municipale du Soler et de François Pelras délégué de la ruralité et de l’agriculture dans les PO au sein du FN 66 .

Ensemble ils ont abordé les difficultés que rencontrent trop souvent les maraichers et les arboriculteurs : « concurrence déloyale, administration tatillonne, centrales d’achat qui les ruinent, main d’œuvre, AOC, sharka et bien d’autres points qu’il est grand temps de changer».

A l’automne, la Présidente du FN rencontrera des viticulteurs.


Billet d’été N°1 de Louis Aliot…

Louis AliotMédiapart a pondu son œuf ! Un œuf pourri puant la haine et la vindicte, utilisant des arguments faciles sans préciser, ni l’historique, ni le statut des assistants parlementaires, ni même les qualifications du mis en cause, allant par là même titiller ce qu’il y a de plus malsain dans l’espèce humaine, la jalousie.  Le but recherché, nuire, salir, discréditer. Avec Médiapart, pas de droit de la défense, ni d’explication d’aucune sorte et même si le Parlement Européen a classé le dossier en raison de sa légalité, l’accusation gratuite sert de bouillie aux nouveaux procureurs du système. Un phénomène de meute médiatique auquel il faut s’habituer et dont Jean-Marie LE PEN ou récemment Marine, en ont beaucoup fait les frais. D’ailleurs lorsque j’ai eu la journaliste en ligne, elle utilisait plus le ton du procureur que du journaliste, puisque mes explications n’étaient là que pour agrémenter un réquisitoire déjà prêt.

Xavier Bertrand avait parlé de « méthode fasciste ». Je me demande s’il n’avait pas un petit peu raison…De ce point de vue là, Médiapart s’inscrit dans une longue tradition de journaux de délation et tente en cette circonstance de profiter du semblant de crédibilité que lui a procuré l’affaire Cahuzac et d’attaquer un parti politique qui n’a jamais participé aux magouilles de la Vème République dans lesquels les socialistes, communistes ou anciens trotskystes ont beaucoup trempé. Mais pour une information valide, combien d’informations erronées ? Qui ne se souvient pas de l’été 1991, ou Plénel signa un article sous le titre « Un scandale à Panama » alors que sa source était fausse ? Plénel déjà…Qui ne se souvient pas du livre « La face cachée du Monde » ou le « quotidien de référence » est largement mis en cause tant dans ses méthodes que dans l’opacité financière de son fonctionnement « pour un quotidien toujours prompt à donner des leçons de transparence » ? Plénel toujours…

Jamais la citation de Bacon « Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose » n’a autant été d’actualité. Car le problème est là, Médiapart a beaucoup à se faire pardonner du pouvoir socialiste. L’affaire Cahuzac n’a pas que flingué le ministre du budget, elle a emporté la crédibilité de Hollande et du gouvernement et méchamment entamer la réputation du politique. Après les scandales UMP-Sarkozy, après les scandales PS de toutes sortes, il fallait bien tenter de trouver une affaire au FN…Même imaginaire.

Manque de chance, cette pseudo révélation a fait un flop dans la mesure où ma situation est totalement transparente, déclarée et publique. Docteur en Droit et avocat, travaillant avec Marine depuis 2002, je pense remplir totalement ma fonction et continuerai à le faire en tentant de préserver le peu de vie privée qu’il me reste.

Mais cette affaire a du bon. Tous les individus publics ont droit ou auront droit à la transparence et en premier lieu, celles et ceux qui bénéficient d’argent public comme les médias et les groupes de presse. Nous verrons bien si Médiapart publie sa grille des salaires. Après tout, nos impôts le finance en partie et il a même bénéficié d’un fond de défiscalisation de l’ISF pour se constituer. Le riche a du bon, quand même. J’invite tous les internautes à éplucher les organigrammes de la déesse aux mille bouches pour scruter « les intrus »…des perles vous attendent !


A Perpignan, même le Maire et son adjoint à la sécurité défilent pour le 14 juillet !

Comme nous l’avions précedemment annoncé, nous avons confirmation ce jour dans les colonnes de l’Indépendant, que Jean-Marc Pujol, maire de Perpignan et son adjoint à la sécurité, Pierre Parrat ont aussi défilé pour le 14 juillet avec des journalistes quelque peu amusés par le grotesque de la situation.

le-maire-de-perpignan-a-suivi-la-tournee-de-la-police_328573_516x343

Le défilé du 14 juillet vue côté mairie… Photo l’Indépendant 16/07/2013

Mais pour son adjoint à la sécurité, l’objectif était on ne peut plus sérieux, puisqu’il tenait simplement à signaler à la population de Perpignan, le passage de sa police municipale quitte à sortir le gyrophare !

Lors de cette opération de communication électorale, nous apprenons que la police municipale préfère ne pas débarquer monsieur le Maire au coeur de la cité Diaz où ce dernier reconnait implicitement des problèmes.

Néanmoins, monsieur le Maire se félicite quand même “de la pacification et de la reconquête de certains quartier comme Clodion, la Gare, Saint-Assiscle et Saint-Martin, même si, ici ou là, on a quelques plaintes pour du bruit ou du deal de drogue” dixit Jean-Marc Pujol. Mais pas seulement monsieur le Maire…

Nous conseillons donc à Jean-Marc Pujol de lire quotidiennement l’Indépendant pour apprendre que ce sont dans ces mêmes quartiers, que des policiers ont été dernièrement pr!s à parti Cité Clodion, que des commerçants se sont fait braquer Quartier Saint-Martin ou qu’un TGV a été caillassé Quartier de la Gare… Il est, de plus, de notoriété publique, que les HLM de Saint-Assiscle deviennent une véritable poudrière.

Mais les Perpignanais sont rassurés, leur Maire et son adjoint à la sécurité veillent avec comme seule résolution de défiler avec sa garde prétorienne en n’oubliant pas de serrer quelques mains, échéance électorale proche oblige…

Quand les policiers municipaux recevront-ils ordre de s’arrêter dans ces zones de non droit, appelées pudiquement zones de sécurité prioritaire ? Quand auront-ils toute latitude d’effectuer leurs missions en collaboration avec la police nationale plutôt que de recevoir comme consignes de fermer les yeux pour satisfaire la politique clientéliste de Jean-Marc Pujol et son équipe ? On se le demande.

Perpignan Ensemble


1 commentaire

Journée champêtre du FN et RBM 66 : une grande réussite !

Marine Le Pen et Louis Aliot étaient présents à la Journée Champêtre organisée par le Front National et le Rassemblement Bleu Marine des Pyrénées-Orientales.

photo4

Marine Le Pen et Louis Aliot répondant aux questions des journalistes suite à l’allocution de François Hollande.

A l’occasion de la Fête Nationale du 14 juillet s’est déroulée, au Mas du Petit Riberal sur la commune du SOLER (66), chez nos amis Marie-Hélène et François Pelras, la fête départementale du FN et du RBM.

MARINE-5

Plus de 500 personnes réunies pour la Fête Départementales du FN et du RBM 66.

C’est sous un soleil de plomb, que plus de 500 adhérents et sympathisants enthousiastes se sont réunis autour de Marie-Thérèse Fesenbeck et toute son équipe du bureau départemental pour commémorer le 14 juillet.

Toutes les têtes de liste pour les prochaines élections municipales étaient réunies autour des élus, cadres et militants du FN et du RBM. Cela a été pour quelques unes d’entre elles, l’occasion d’échanger et confronter leurs expériences.

MARINE-4

Clotilde Font, colistière de Louis Aliot à Perpignan en compagnie de Marine Le Pen et de ce dernier.

C’est année, en sus de la présence de Louis Aliot, vice-président du Front National, conseiller régional et candidat à la Mairie de Perpignan en 2014, nous avons eu l’honneur de recevoir Marine Le Pen, Présidente du Front National et du Rassemblement Bleu Marine.

Si l’ambiance était à la fête et à la détente, il a été aussi question de mobilisation en vue des prochaines échéances électorales.

photo6

Louis Aliot pendant son intervention.

Trois flammes d’honneur ont été décernées à trois militants pour leur engagement et leur fidélité exemplaire. Il s’agit de Marie-Thérèse Fesenbeck, Edouard Fesenbeck et Jean-Claude Pinget.

photo7

Les 3 récipiendaires de la Flamme d’Honneur du FN (en partant de la droite de la photo).

Après le repas, c’est Marine et son fils Louis qui ont lancé le concours de pétanque face à Louis Aliot et Jean-Claude Pinget.

photo1

Marine en pleine action ! Droit au but !

La journée s’est terminée en début de soirée, en ne manquant pas de se donner rendez-vous plus nombreux l’année prochaine, pour fêter cette fois-ci de grandes victoires !


Commémoration du 14 juillet à Perpignan : nos deux conseillers régionaux étaient présents.

photo5

Louis Aliot et Marie-Thérèse Fesenbeck, conseillers régionaux à la cérémonie du 14 juillet à Perpignan.

Louis Aliot et Marie-Thérèse Fesenbeck étaient présents hier matin pour la commémoration officielle du 14 juillet, jour de fête nationale en présence de nombreux militants et sympathisants avant de partir à la fête départementale du Front National et du Rassemblement Bleu Marine des Pyrénées-Orientales retrouver Marine Le Pen et leurs amis.


Marine Le Pen présente pour le 14 juillet dans les Pyrénées-Orientales

Communiqué de la liste Perpignan Ensemble avec Louis Aliot

Marine Le Pen, Présidente du Front National, Députée française au Parlement européen, sera présente, dans les Pyrénées-Orientales, ce dimanche 14 juillet 2013 lors de la Grande Fête Champêtre départementale du Front National et du Rassemblement Bleu Marine qui aura lieu sur la commune du Soler au Mas du Petit Riberal.