Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Politique de la Ville confiée à la Gauche à Perpignan : gaspillage et inefficacité…

 

FrontNatopnalPremierPartiPO

Communiqué des élus FN/RBM

du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot »

« Politique de la Ville confiée à la Gauche à Perpignan : gaspillage et inefficacité… »

Lors du dernier Conseil Municipal du 22 septembre, Louis Aliot et les élus de l’opposition ont clairement dénoncé l’inefficacité du « Contrat de Ville » signé entre le maire Jean-Marc Pujol, le Conseil Départemental, le Conseil Régional et les services de la Préfecture.

En effet, malgré les déclarations et la fermeté d’apparence, le maire LR continue d’appliquer une « Politique de la Ville » digne d’une municipalité socialiste, par l’intermédiaire de son adjoint en charge de ce dossier, lui-même rappelons-le, ancien élu socialo-communiste !

Alors que récemment encore, des pompiers et des policiers étaient pris à partie, et leurs véhicules caillassés dans un quartier « prioritaire » de la Ville, Jean-Marc Pujol continue parallèlement de cautionner des associations ouvertement communautaristes (ou soutenant l’immigration clandestine), par le versement de dizaines de milliers d’euros de subventions…

Pendant que des bandes de voyous, bénéficiant d’une panoplie complète de loisirs et de la bienveillance des élus, font la loi dans les quartiers, les Perpignanaises et les Perpignanais subissent de leur côté, insécurité grandissante et paupérisation.

Les élus du Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » réclament une inflexion complète de cette politique de la ville, coûteuse, inefficace, démagogique et clientéliste !

FrontNationalDesPO_Adresse


Le Groupe Perpignan Ensemble (FN-RBM) dénonce avec vigueur les graves incidents commis envers l’église Saint Paul du Moulin à Vent.

Communiqué de Xavier Baudry, Conseiller Communautaire de Perpignan-Méditerranée, Conseiller Municipal d’Opposition FN-RBM de Perpignan

Le Groupe Perpignan Ensemble (FN-RBM) dénonce avec vigueur les graves incidents commis envers l’église Saint Paul du Moulin à Vent.

En effet, nos concitoyens doivent savoir que ce lieu de culte, depuis plusieurs mois, est victime de jets de pierres, les passants et fidèles sont régulièrement insultés, le curé menacé, et cela même pendant et à la sortie des offices!!! Silence radio de la part des élus UMPS, aucun communiqué de la part d’artistes ou intellectuels auto-déclarés « bien pensants »…. Qu’aurait-on déjà entendu, si ce lieu de culte avait été une synagogue ou une mosquée ?

Nous demandons avec force une réaction immédiate de la part des autorités municipales afin qu’elles mettent enfin en œuvre les moyens nécessaires à la sécurité de nos concitoyens, aux abords de cet édifice, des patrouilles de Police régulières et une réponse judiciaire immédiate (et non des «mesurettes», comme la pose d’une simple caméra !).


Le centre de loisirs des Baléares à Perpignan délocalisé en raison de multiples « incidents »…

ConseillersLouisLe centre de loisirs des Baléares à Perpignan délocalisé en raison de multiples incidents…

(Qu’en des termes galants ces choses là sont dites …)

C’est en effet sous ce titre peu évocateur que France Bleu a publié ce lundi un article et une interview de Nathalie Beaufils concernant le déplacement des enfants présents cet été au centre de loisirs de la cité des Baléares et de leurs encadrants.

En effet, suite à plusieurs agressions verbales et parfois physiques, la mairie de Perpignan a donc décidé, cette semaine, de reloger tout ce petit monde dans les locaux de l’école Édouard Herriot, située quartier Saint-Martin.

Mais voilà, France Bleu et Nathalie Beaufils ne disent pas toute la vérité sur cette affaire…

Ce que France Bleu et madame Beaufils appellent provocations, insultes et remarques désobligeantes, s’apparentent en réalité beaucoup plus à de la haine raciale et religieuse.

En réalité, selon les personnes victimes de ces insultes et agressions diverses et variées, la présence d’enfants « non musulmans » et le fait que le personnel encadrant soit des femmes « non musulmanes » est tout simplement considéré par les fidèles de la salle de prière voisine comme une provocation envers l’islam pendant le mois du ramadan, l’argument suprême invoqué étant même que ces jeunes femmes « portaient des jupes »… Quelle horreur !

À son habitude, Monsieur le maire a donc réglé le problème à sa façon et utilisé la bonne vieille méthode du « courage fuyons ». Pourquoi affronter les problèmes quand on peut les éviter somme toute ?

C’est pourquoi la mairie, non seulement n’a pas fait appliquer les lois de la république dans ce quartier, ne serait-ce qu’en condamnant fermement les agissements et propos virulents tenus envers les personnels du centre, mais a tout simplement « déplacé » (les enfants et les encadrantes…).

Un tel laxisme devrait tous nous surprendre, malheureusement monsieur le maire n’en est pas à son coup d’essai… depuis un certain temps, la mairie de Perpignan entretient de manière récurrente ce communautarisme galopant, que ce soit en fournissant des terrains pour construire des salles de prière ou en laissant les fondamentalistes imposer leur loi dans les quartiers de Perpignan.

Nous posons donc aujourd’hui deux questions très simples :

Quelle autorité fait appliquer la loi dans cette ville, les pouvoirs publics ou les islamistes de tout bord ?

Et pourquoi les autorités municipales et nationales laissent-elles s’installer ce climat de haine et de violence sans réagir ?

Les Perpignanais, sans aucun doute, témoins permanents de la montée en puissance de ce communautarisme dans notre cité ont probablement déjà répondu à cette question… !

Bénédicte Marchand – Groupe Perpignan Ensemble RBM avec Louis ALiot


STRASBOURG: Intervention de Louis Aliot à propos des persécutions anti-chrétiennes

Louis-Aliot-3-300x218STRASBOURG : Intervention du député européen Louis Aliot au Parlement européen

Cliquer pour accéder à l’intervention du député européen Louis Aliot, par ailleurs Vice-Président du Front National, conseiller régional et conseiller municipal de Perpignan, au parlement européen.

Après le « printemps arabe », allons nous assister  à un « hiver chrétien ». Trois persécutions religieuses sur 4 visent un chrétien.


Comment le maire peut-il ignorer ce fichier puisque son prédécesseur était très précis dans ses affirmations chiffrées ?

Comment le maire peut-il ignorer ce fichier puisque son prédécesseur était très précis dans ses affirmations chiffrées ?Communiqué de la liste «Perpignan Ensemble avec Louis Aliot»

Cet article du journal L’Indépendant du 23 juin 2005 prouve la réalité d’un fichier précis.

C’est une affirmation de l’ancien maire !

A moins de lire dans le « marc de café », l’autorité municipale se fondait bien sur quelque chose de précis pour affirmer cela !

Cliquez sur l’article archive ci-dessous

article l'independant 23 juin 2005


Perpignan : le scandale de l’existence d’un fichier communautariste !

Roger Belkiri - Perpignan Ensemble avec Louis AliotCommuniqué de Roger Belkiri, colistier de Louis Aliot pour la Liste Perpignan-Ensemble, ancien délégué du procureur chargé des luttes contre les discriminations

J’apprends ce jour qu’une enquête a été diligentée par le parquet suite à la saisine d’un représentant d’une association harkie, concernant l’existence d’un fichier municipal classant les fonctionnaires territoriaux par ethnie ou origine.

Ayant passé ma carrière au service de la République, tant en préfecture qu’au palais de Justice, combattant toutes les discriminations, je suis aujourd’hui troublé par cette information qui est corroborée qui plus est par un article de L’Indépendant  du 23 juin 2005 (en pièce jointe).

Dans cet article l’ancien maire de Perpignan semble tenir une comptabilité précise des minorités existantes.
Fils de tirailleurs sénégalais ayant participé à toutes les guerres au service de la France, ancien combattant moi-même, je dénonce ces méthodes communautaristes qui violent la loi et sont contraires à nos principes constitutionnels.

J’invite celles et ceux qui partagent cette indignation à le faire savoir afin que la justice saisie éclaire rapidement nos concitoyens sur cette affaire.

On ne saurait tolérer plus longtemps l’existence d’un tel fichier qui porte atteinte à la dignité de tous les citoyens de Perpignan et qui une nouvelle fois ternit l’image de notre ville.


Halte aux manipulations « à la Hollande »: soyons reconnaissants envers nos morts de la grande guerre, venus d’Afrique, quelle que soit leurs croyances ou leur couleur de peau

PARIS : Le Président Hollande à la Grande Mosquée… Louis Aliot (FN) dénonce une « grossière manipulation »

Hollande à la Grande Mosquée: une « manipulation grossière »

PARIS, 18 février 2014 (AFP) – Le vice-président du Front national Louis Aliot a dénoncé la « grossière tentative de manipulation » accompagnant selon lui la visite que le président de la République doit faire mardi à la Grande mosquée de Paris pour rendre hommage aux soldats musulmans morts entre 1914 et 1918.

Cette manipulation, affirme-t-il mardi dans un communiqué, a été « explicitement résumée par l’un des responsables du très communautariste Conseil français du culte musulman (CFCM) : +Même si ce n’est pas nouveau, c’est bien que François Hollande rappelle à nouveau à ceux qui rejettent les musulmans que des milliers d’indigènes sont morts pour la France+ et d’ajouter +Il faut aussi qu’il se saisisse de l’occasion pour échanger avec nous sur le climat actuel inquiétant+ ».

« Ces propos sont totalement irresponsables puisque la France n’a jamais oublié ces soldats morts pour la France » et « il est détestable de les associer à des revendications aujourd’hui politiques dont les communautaristes sont les premiers lobbyistes ! », poursuit M. Aliot.

« Si l’islam politique en voie de radicalisation pose un problème (…) de compatibilité républicaine à notre pays, ce n’est pas à la France de s’y adapter et d’y répondre mais à cette religion. Dénoncer un prétendu rejet français de l’islam sans regarder la radicalisation de celui-ci en face (jihadistes, salafisme, revendications communautaristes spécifiques, rejet de la France, etc..) et l’influence extérieure qu’il subit est une erreur grave et une discrimination de plus à l’égard des citoyens Français respectueux des lois de la République », écrit encore le vice-président du FN.