Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


De la considération, c’est apparemment trop demander!

CatherinePujolCantonalesIntervention de Catherine PUJOL Conseillère Municipale d’opposition FN/RBM à la  session du Conseil Municipal de Perpignan le jeudi 12 février 2015.

 Point 32-33, « Statut de l’élu/ remplacement d’un poste vacant/ Election d’un nouvel adjoint » : Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, évincée par Monsieur Louis Aliot aux élections européennes 2014.

« Monsieur le Maire,

Je souhaiterais intervenir en complément de la prestation de mon collègue Maitre Jean Claude Pinget. Mme Marie-Thérèse Sanchez-Schmid nous a dit il y a quelques instants qu’elle avait un emploi…

Je m’exprime ici  au nom des élus salariés du groupe Perpignan-Ensemble. Lorsque nous nous présentons aux sessions du Conseil Municipal, aux convocations des commissions auxquelles nous participons, nous nous plions aux horaires de ces convocations, pas toujours compatibles à nos emplois du temps professionnels. C’est ainsi que nous devons poser des heures, des demi-journées non rémunérées ou décomptées sur du temps de congés annuels ou RTT donc du temps personnel. C’est avec plaisir et passion que  nous nous obligeons à honorer notre électorat, presque  la moitié  de la population de Perpignan  je le rappelle, et à travailler pour eux avec la force de convictions de nos idées. Etre présent, c’est notre devoir !

Nous aimerions, à ce jour et après un an de silence,  que la population de Perpignan soit enfin informée que nous sommes des Conseillers d’opposition bénévoles. Oui bénévoles mesdames et messieurs, je le répète. Et  je me tourne vers vous, mesdames et messieurs les journalistes présents  dans cette salle, le temps est venu de le signaler enfin demain dans la presse car  même si vous nous êtes pas toujours favorables nous aurons,  nous opposition, d’autres moyens de le faire savoir.

Nous aimerions, Monsieur le Maire,  aujourd’hui un peu de considération de votre part,  pour les électeurs que nous représentons et pour le travail que nous menons pour eux. Hier, l’ancienne majorité – très proche de l’actuelle – en a eu pour l’ancienne opposition – fort loin de l’actuelle – qui, elle, percevait des indemnités. Nous ne demandons qu’à être remboursés de nos frais, juste cela !

Je vous remercie de m’avoir permis de m’exprimer devant cette assemblée ».