Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Nous devons agir en faveur des personnes âgées

Politique Départementale en faveur des personnes âgées,

66-CANTON3-Baudry-Pujolpar Catherine Pujol et Xavier Baudry, candidats FN/RBM sur le canton Côte Sableuse.

La population du Languedoc-Roussillon prend de l’âge. Le phénomène ne date pas d’aujourd’hui mais s’est accentué ces dernières années, ce qui entraîne désormais une hausse du coût de la dépendance des personnes âgées. Le pourcentage de personnes d’âge supérieur à 60 ans avoisine les 29 % dans les PO, contre 22 % à l’échelon national.
Le budget alloué aux personnes âgées par le Conseil Général 66 sortant est de 52,2 M€ pour l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie). « Plus un département est vieillissant, en perte de vitesse démographique, plus les revenus des habitants sont faibles et plus le coût de l’APA va peser sur le budget du département ». Cela étant, l’APA doit être une priorité absolue pour les Pyrénées Orientales.
Le service à la personne doit être le centre de la Politique Départementale en faveur des personnes âgées. Il répond aux exigences légales du « libre choix du patient », au souhait des personnes âgées de « vieillir » chez elles. La revalorisation de l’APA favorisera le maintien à domicile au coût avantageux face à l’hospitalisation.
En augmentant la demande d’heures « d’aide » auprès des services d’aides à domicile il permet la création d’emplois dans le secteur AVS (auxiliaires de vie sociale) et AD (aides à domicile).
Quand le quotidien à domicile n’est plus possible, il faut toujours laisser la liberté de choix à la personne âgée (loi 2002). Le Conseil Général doit œuvrer activement pour proposer des réponses de logement diversifiées, que ce soit dans du logement adapté, des familles d’accueil ou en maison de retraite. L’accès en EHPAD (établissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes) doit être facilité en cas de grande dépendance. Le rôle du conseil Général est de mettre l’accent sur les impératifs de renforcement des moyens humains dans les EHPAD, qui apparaissent aujourd’hui comme des oubliés du système.
L’évaluation du schéma départemental 2007-2012 « Les Pyrénées-Orientales solidaires de leurs aînés » est donc incontournable, s’imbriquant dans un partenariat étroit entre le Conseil Général, l’ARS (Agence Régionale de Santé) et l’Etat. Ce sera l’une des priorités des conseillers départementaux FN/RBM.