Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Perpignan : le scandale de l’existence d’un fichier communautariste !

Roger Belkiri - Perpignan Ensemble avec Louis AliotCommuniqué de Roger Belkiri, colistier de Louis Aliot pour la Liste Perpignan-Ensemble, ancien délégué du procureur chargé des luttes contre les discriminations

J’apprends ce jour qu’une enquête a été diligentée par le parquet suite à la saisine d’un représentant d’une association harkie, concernant l’existence d’un fichier municipal classant les fonctionnaires territoriaux par ethnie ou origine.

Ayant passé ma carrière au service de la République, tant en préfecture qu’au palais de Justice, combattant toutes les discriminations, je suis aujourd’hui troublé par cette information qui est corroborée qui plus est par un article de L’Indépendant  du 23 juin 2005 (en pièce jointe).

Dans cet article l’ancien maire de Perpignan semble tenir une comptabilité précise des minorités existantes.
Fils de tirailleurs sénégalais ayant participé à toutes les guerres au service de la France, ancien combattant moi-même, je dénonce ces méthodes communautaristes qui violent la loi et sont contraires à nos principes constitutionnels.

J’invite celles et ceux qui partagent cette indignation à le faire savoir afin que la justice saisie éclaire rapidement nos concitoyens sur cette affaire.

On ne saurait tolérer plus longtemps l’existence d’un tel fichier qui porte atteinte à la dignité de tous les citoyens de Perpignan et qui une nouvelle fois ternit l’image de notre ville.


Perpignan Ensemble : Portrait du candidat Louis Aliot

Louis AliotPerpignanais d’adoption, Louis Aliot est originaire d’Ax-les-Thermes en Ariège. Issu d’une famille ayant basculé de la gauche vers la droite dans une période difficile marquée par la guerre d’Algérie et le rapatriement, ce passionné de rugby et d’histoire de France construira un parcours juridique et politique dans le sud.

Conseiller régional Languedoc-Roussillon, Avocat à Perpignan et père de deux enfants, il porte avec son équipe dont les membres sont issus des milieux économique, administratif, mais aussi du monde de la justice, un projet fédérateur pour Perpignan. Trop longtemps malmenée par une classe politique arrogante et peu scrupuleuse de l’usage des deniers publics, notre ville à besoin d’un nouveau souffle.

Louis Aliot se présente aux suffrages des perpignanais pour l’élection municipale en personnalité désormais bien implantée dans le paysage politique local et national. Il est le visage du renouveau et veut porter Perpignan dans cet élan.

Portrait de Louis Aliot - Mon projet pour Perpignan Municipales 2014


1 commentaire

Louis Aliot / Perpignan-Ensemble : reportage de France 3 Pays Catalan

Louis Aliot / Perpignan-Ensemble

reportage de France 3 Pays Catalan


Perpignan-Ensemble : Louis Aliot présente ses colistiers

Louis Aliot - Candidat mairie Perpignan 2014

Josette MARCAILHOU D’AYMERIC

Ancienne fonctionnaire du service départemental d’incendie et de secours, Josette est résidente au Moulin à vent. Scandalisée par le système clientéliste de la municipalité, elle s’est engagée aux côtés de Louis Aliot. L’irrespect des autorités publique l’exaspère profondément, elle qui connait mieux que personne le dévouement des soldats du feu.

Catherine PUJOL

Cadre de santé dans un établissement de la côte Vermeille et diplômée de l’Institut d’Administration des entreprises de Nice, Catherine est résidente au Vernet. Issue d’une famille ‘Alduyste’, elle a constaté au fil des décennies les dégâts causés par une dynastie qui a divisé les habitants de Perpignan, ville qui l’a vue naître et grandir. C’est la sincérité politique de Louis Aliot et le programme présidentiel de Marine le Pen qui l’ont encouragée à rejoindre le rassemblement bleu marine.

Chantal VALETTE

Issue d’une famille d’artistes perpignanais, Chantal est résidente Cours Palmarole. Elle intègre les beaux arts de la ville à l’issue de l’obtention de son certificat d’études au Lycée Notre Dame de bon secours et poursuivra une carrière dans l’hôtellerie. Fervente soutien de Pierre Sergent, ancien député des Pyrénées-Orientales, Chantal a toujours ressenti le besoin d’être utile. Suite au décès de son époux en 2013, elle s’engagera auprès de Louis Aliot, tout en poursuivant ses activités auprès de la confrérie viticole.

Bernard REYES

Ancien élève du lycée François Arago et comptable de formation, Bernard réside au Bas Vernet. Il commence sa carrière au Marché St Charles puis rejoindra les autoroutes du sud de la France pour y faire une carrière de superviseur. Dynamique, proche de la nature et d’une rare sincérité, il veut faire avancer la ville qu’il aime et où il est né.

Robert ASCENSI

Commandant de Police à St Nazaire jusqu’en 2008, Robert est Oranais, rapatrié d’Algérie. Résident au Clos Banet, il a pour objectif de faire de Perpignan la ville la plus sûre du sud de la France. Louis Aliot l’a mis en charge des affaires liées à la sécurité pour sa détermination, son expérience, sa loyauté et son esprit de décision.

Alexandre BOLO

Résident aux Jardins St Jacques, Alexandre est Attaché parlementaire depuis 2009 auprès d’élus UMP. Il rejoint Louis Aliot en octobre dernier par exaspération du cynisme ambiant dans la classe politique et créé le Club « Générations Perpignan ».  Licencié en droit de l’université de Perpignan et diplômé de Paris-Dauphine, il est doté d’un réel sens du service public et soutient les valeurs portées par Louis Aliot ainsi que son ambition pour la ville.

Jean-Yves GATAULT

Médecin généraliste et du sport, il installe son cabinet au Moulin à vent en 1980 après un début de carrière à l’hôpital St Jean et au centre hospitalier de Thuir. Marié, père de trois enfants, il réside quartier la Réal. Cet amoureux de sports en tous genres participera à plusieurs missions humanitaires. Déçu des promesses non tenues de Jean-Paul Alduy, il est aujourd’hui totalement en phase avec le pragmatisme de Louis Aliot et veut se battre pour la mise en valeur du centre historique.

Marie-Thérèse COSTA-FESENBECK

Conseillère régionale Languedoc Roussillon depuis 2011, Marie-Thérèse fait toute sa carrière à l’assurance maladie comme technicienne en ressources humaines. Militante Front national de la première heure, elle est aujourd’hui secrétaire départemental du parti. Mariée et trois fois grand-mère, elle s’est construite en femme libre. Exaspérée par les pistons en tous genres au sein de la municipalité, Marie-Thérèse veut promouvoir aux cotés de Louis Aliot les valeurs de la transparence et de l’honnêteté.

Bruno LE MAIRE

Professeur émérite HEC et diplômé d’Harvard, Bruno est secrétaire général du club Idées-nations et conseiller économique de Marine le Pen. Au travers d’une carrière chez IBM, il trouve le temps de s’investir comme expert en mutations industrielles au Sénat et écrira plusieurs livres d’informatique, d’économie et de management. Ancien membre du conseil économique du parti socialiste de 1977 à 1981, il décroche de la politique avant de rencontrer Louis Aliot il y a trois ans et de se présenter aux élections législatives sur la 3ème circonscription des P.O. Il est aujourd’hui en charge des affaires Finances-Budget dans l’équipe « Perpignan ensemble ».

Quentin MOULARD

Résident du Quartier St Jacques et Cadre Bancaire de profession, Quentin est exaspéré par la saleté, les incivilités et la nonchalance économique. C’est la volonté de Louis Aliot de rassembler les Perpignanais qui l’a poussé à s’engager au sein de l’équipe « Perpignan ensemble ». Son espoir se fonde sur une prise de conscience massive de la nécessité de changer d’équipe municipale.

Danielle PUJOL

Originaire et résidente au Bas Vernet, Danielle est assistante dentaire de formation et conseillère mutualiste sur Perpignan. Elle souhaite retrouver la ville et le quartier de son enfance, propres, conviviaux et sécurisés. Fidèle à Louis Aliot et à l’écoute d’autrui, elle ne supporte plus les incivilités qui gâchent son quotidien, et le trafic de drogue qui se fait aux yeux de tous au plus grand mépris des autorités.

Xavier BAUDRY

Fils d’éditeur universitaire pour l’Académie Française, Xavier est marié et père de deux enfants. Résident quartier de la gare, il a poursuivi l’itinéraire familial et œuvre aujourd’hui en qualité de responsable commercial au sein d’une célèbre maison d’édition perpignanaise. Diplômé en commerce et management de l’Université de Perpignan, il est aussi titulaire d’un DEUG en Histoire et Géographie de la Sorbonne.

Clotilde FONT-GAVALDA

Administratrice de biens au Moulin à vent depuis plus de vingt ans, Clotilde est militante RPR de la première heure et ancienne membre du comité départemental. En 2012, elle rencontre Louis Aliot et Marine le Pen et se reconnait dans le courage de leurs positions politiques. Face à une UMP en errance et où les valeurs de la droite sont constamment bafouées, c’est naturellement qu’elle s’engage à leurs côtés avant de se lier d’amitié. Titulaire d’une maîtrise en droit Privé de l’Université de Perpignan, elle a gardé une franchise et un caractère bien trempés qui ne sont pas sans rappeler sa Cerdagne natale.

Philippe SYMPHORIEN

Inspecteur des Finances publiques et ingénieur agronome de formation, Philippe est résident à Las Cobas. C’est la lutte contre les gaspillages publics et la proposition de consulter les Perpignanais pour les décisions importantes qui ont décidé Philippe à s’engager auprès de Louis Aliot. Exaspéré par une fiscalité locale écrasante et des dépenses inutiles, il a adhéré à la charte municipale du Rassemblement Bleu Marine.

Roger BELKIRI

Délégué du Procureur de la république en charge des luttes contre les discriminations jusqu’au 31 janvier 2014, Roger a un seul combat : combattre racisme et xénophobie. Nostalgique de l’époque où il pouvait sortir de chez lui sans fermer les volets et où la solidarité était la norme et pas l’exception, Roger fait confiance à Louis Aliot pour redonner à Perpignan la joie de vivre d’antan et la solidarité intergénérationnelle. Désormais retraité et bientôt grand-père, il ne veut s’engager dans aucun parti politique mais adhère à la charte du Rassemblement Bleu Marine.

Jean-Michel RAMIREZ

63 ans, marié et père de deux enfants Jean Michel est retraité de la Police nationale. Il a rejoint la liste de Louis Aliot car à ses yeux, le candidat du rassemblement bleu marine est le seul capable d’apporter un projet  fédérateur pour Perpignan.

Anne Marie RAPPELIN

Mariée, 2 enfants
Actuellement auto entrepreneur « Consultant en Accompagnement Individuel ». Enseignante psychologue scolaire au sein de l’Education Nationale , elle a travaillé dans toutes les structures relevant de l’Enseignement spécialisé. Responsable d’un Centre Médico Psycho – Pédagogique (CMPP) pendant de longues années, elle a travaillé en collaboration avec toutes les instances relevant de l’enfance et  de la jeunesse (Crèches, établissements scolaires, Justice, aides sociales à l’enfance, Direction départementale des affaires sanitaires et sociales, Conseils généraux et régionaux. Annie est convaincue par le programme de «Perpignan Ensemble» et milite depuis plusieurs années. Elle fait confiance à Louis Aliot pour l’appliquer et le défendre. Elle ne supporte plus le  « politiquement correct » ambiant qui conduit la France au désastre. Pour Perpignan elle souhaite une ville plus harmonieuse, mieux entretenue, plus dynamique avec le développement de son Université notamment… plus d’emplois localement. Annie souhaite le changement pour en finir avec le système politique clientéliste et réinstaurer une vraie démocratie locale grâce à la participation active des perpignanais.


1 commentaire

Perpignan-Ensemble : Sécurité

« Le rétablissement de l’ordre républicain et de la sécurité sera notre priorité absolue, seule condition à la renaissance du développement économique, du maintien d’un cadre de vie de qualité et d’une image positive à l’extérieur. »

programme-securite-projet-pour-perpignan-municipales-2014Le constat :

Avec  104 faits constatés pour 1000 habitants, Perpignan se classe 4ème  ville de plus de 100.000 habitants des plus criminogènes à égalité avec Cannes.

Les solutions :

  • Instaurer à la tête de la police municipale une véritable unité de commandement sous l’autorité du maire.
  • Augmenter les capacités opérationnelles d’intervention en temps réel de la police municipale pour que recule enfin le sentiment d’insécurité.
  • Renforcer et réorganiser cette police municipale afin de couvrir le terrain 24/24h par la création d’une brigade de nuit (20 agents) et d’une unité de roulement de jour (36 agents).
  • Recentrer la police municipale sur ses missions de prévention et de répression  sur l’ensemble de la ville.
  • Donner des  instructions claires pour lutter plus efficacement contre la petite et moyenne délinquance dans le respect du principe de tolérance zéro.
  • Accroitre la présence policière aux abords immédiats des commerces de proximité pour lutter contre l’agressivité des marginaux.
  • Faire de la lutte contre la consommation et le trafic illicite de produits stupéfiants une grande cause municipale.
  • Généraliser la vidéo protection dans les bus de l’agglomération.
  • Créer un service d’aide aux victimes afin de les guider dans leur parcours judiciaire.
  • Doubler en 6 ans le nombre de caméras de vidéo protection en dotant le dispositif d’un système d’exploitation informatique performant


2 Commentaires

Perpignan-Ensemble : Jeunesse et sports

  • programme-jeunesse et sport-projet-pour-perpignan-municipales-2014Création d’une patinoire permanente.
  • Création d’un espace pour les sports alternatifs.
  • Extension des horaires des piscines publiques.
  • Tarification attractive pour les évènements à destination des jeunes, via le Pass culture.
  • Des animations variées et régulières dans tous les quartiers grâce à des partenaires locaux.
  • Une offre d’activités claire et précise promue dans chaque établissement scolaire sous la responsabilité de la ville.
  • Un soutien sans failles à nos associations sportives qui contribuent au rayonnement du territoire.


2 Commentaires

Perpignan-Ensemble : Propreté

« Chacun doit se sentir concerné par la propreté de la ville et il convient de ne pas oublier que ce sont, avant tout, nos incivilités qui conduisent à la saleté de l’espace public … même si un manque de volonté politique est flagrant au regard du laisser-aller de l’entretien de certaines zones urbaines et péri-urbaines… »



  • programme-proprete-projet-pour-perpignan-municipales-2014Politique de tolérance zéro: application des amendes prévues par arrêtés municipaux pour tout comportement portant atteinte à la propreté de l’espace public.
  • Installation d’un maximum de corbeilles aux coins de rues.
  • Une police de l’environnement plus réactive en lien avec le numéro de téléphone unique « Allo Propreté », une meilleure coordination avec les mairies de quartiers.
  • Création d’une brigade d’intervention rapide « anti-tags ».
  • Des efforts ciblés sur le cœur de ville qui doit être la vitrine de Perpignan. Lutte contre les déjections canines, répression de la mendicité et des squats de rue.
  • Des agents de voirie mieux répartis sur l’ensemble de la ville et habilités à signaler des contrevenants aux autorités compétentes.
  • Une plus grande exigence sur la qualité du nettoyage effectué par les agents, chaque agent doit se sentir concerné par la propreté au-delà du secteur qui lui est-imparti.
  • Mise en place avec le TGI de Perpignan d’un partenariat afin de bénéficier de l’apport de personnes condamnées à des TIG (Travaux d’intérêts généraux).
  • Actions de sensibilisation sur le coût des incivilités: ex: un chewing-gum collé sur le trottoir, 1 € pour le contribuable.


1 commentaire

Perpignan-Ensemble : Dynamisation du cœur de ville

« Après deux décennies de déclin de l’attractivité de son cœur de ville suite à des choix politiques favorisant les zones commerciales périphériques et la consommation de masse, Perpignan doit redevenir la vitrine des savoir-faire du département. Ce positionnement aura vocation à redonner la dimension culturelle et commerciale à laquelle Perpignan, chef lieu du Roussillon, est destinée. »

  • programme-dynamisation du coeur de ville-projet-pour-perpignan-municipales-2014

Création d’une structure légère sur la place République, type Halle ouverte.
  • Création d’un « itinéraire gourmand » dans le cœur de ville: place des Poilus consacrée aux étals de poissons, place République aux maraîchers, place Gambetta marché aux vins et spiritueux locaux. place des Victoires, bouchers et charcutiers ambulants.
  • L’école Lavoisier ne dispose pas d’une superficie nécessaire à la création d’un grand marché couvert à la hauteur des attentes des perpignanais. Cependant, dans une perspective de déminéralisation de la place des Victoires ne laissant plus la place nécessaire aux ambulants, l’ancienne école pourrait être à moyen terme aménagée pour les bouchers et charcutiers avec des étals en conformité avec les exigences d’hygiène et de sécurité.
  • Le marché de la place Cassanyes retrouvera son caractère de pôle alimentaire populaire, avec la reconstruction des points de vente en dur détruits sous la municipalité précédente. Référendum sur la création d’un marché couvert et parking souterrain (ou type Victor Hugo Toulouse)
  • Mise en place d’un marché hebdomadaire aux végétaux, place Méditerranée.
  • Développement des Bodégas de rue et des animations diurnes et nocturnes.
  • En lieu et place de l’actuel office de tourisme du palmarium : Mise en place d’un accueil municipal à destination des créateurs de commerces de proximité: aide à la recherche de locaux commerciaux…Création d’une caution municipale pour la location d’un local
  • Mise en place d’une charte des enseignes pour une meilleure harmonisation des vitrines de commerçants.
  • Fusion de L’office de tourisme du palais des congrès et du palmarium en un seul et unique lieu, au pied du Castillet, dans l’édifice du mess des officiers.
  • Création d’un office de tourisme d’agglomération à l’entrée de la gare TGV, possibilité d’envisager un partenariat avec le comité départemental du tourisme.
  • Une municipalité à l’écoute des acteurs économiques: des réunions régulières, un accueil unique pour les demandes des commerçants (autorisation de terrasse, droits au stationnement, emplacements de marché etc… et un comité de suivi de l’économie de proximité composé d’élus et des représentants d’associations de commerçants.
  • Création d’un quartier des arts : Afin de réactiver les rues commerçantes des AUGUSTINS et de la rue de la FUSTERIE  en remontant sur la place RIGAUD, notre objectif et de regrouper le commerce, l’activité touristique et la culture patrimoniale
  • Nous ferons jouer le droit de préemption de la ville sur les locaux vacants afin d’attribuer ces boutiques a des artistes locaux, des artisans et d’y loger des galeries d’art et des échoppes de produits du terroir.
  • Les boutiques réhabilitées seront mises à disposition à des loyers modiques et fiscalité réduite au maximum. L’ensemble s des artistes s’engagera à respecter un cahier des charges strict et à être immatriculés.
  • Création d’une antenne de  l’Université en centre ville. ( ex : pole tourisme au centre del mon, mise à disposition d’un édifice type mairie du Castillet pour des salles de TD).


1 commentaire

Perpignan-ensemble : Culture

  • programme-Culture-projet-pour-perpignan-municipales-2014« La culture au cœur de la Cité »: le foncier nécessaire sera mis à disposition pour une antenne de l’université en centre ville, (locaux disponibles espace méditerranée par exemple, ou annexe mairie du Castillet qui serait transférée à l’espace méditerranée, archives municipales pour la fondation de l’UPVD)
  • Depuis fin 2013, les ressources des médiathèques de l’agglo sont mises en commun, nous proposons la création d’une grande médiathèque communautaire (éventuellement au centre del mon…).
  • Des dizaines de places au conservatoire (compétence agglo) ont été supprimées sous l’ère Alduy suite à des transferts budgétaires privant ainsi des jeunes d’enseignement musical, il faudra les rétablir.

 Une large diffusion des programmes pour une meilleure visibilité des programmations culturelles de Perpignan et des communes de l’agglo.
  • La communication culturelle sera élargie hors département.
  • Un « Pass Culture », nominatif, sera créé à l’échelle de l’agglo, afin de pouvoir bénéficier d’offres préférentielles, des dernières infos sur les événements culturels…
  • Les heures d’ouverture des guichets du théâtre de l’archipel et du théâtre municipal seront élargies, il est anormal que les billetteries ne soient ouvertes que l’après midi quand elles concernent des infrastructures aussi coûteuses.
  • Le musée d’histoire naturelle subira un lifting afin de le rendre à nouveau attractif pour les scolaires et les touristes.
  • 
Création d’un musée de l’histoire du Roussillon à l’Hôtel Pams, fusionnant  avec celui du Castillet consacré à l’histoire de la catalogne Nord.
  • Les talents locaux seront mis en valeur (associations musicales et théâtrales, conservatoire etc..) en leur donnant la possibilité de donner des représentations gratuitement sur les scènes municipales et sur l’espace public
  • Le soutien financier de la ville à visa pour l’image sera maintenu…
  • Plan de relance des Estivales de l’archipel (retour au Campo Santo, dynamisation de l’équipe).
  • OUVRIR LA CASA MUSICALE A TOUTES LES CULTURES MUSICALES, et  ne pas la laisser seulement en rapport avec les communautés spécifiques des quartiers visés par les dispositifs d’insertion sociale.


1 commentaire

Perpignan-Ensemble : Habitat, Logement

  • programme-habitat logement-projet-pour-perpignan-municipales-2014Lutte contre l’habitat insalubre par une vigilance accrue sur le terrain effectuée par le service urbanisme de la mairie.
  • Préemption immédiate sur tous logements en vente des quartiers en décrépitude (St Jacques, St Mathieu, Gare),
  • Rénovation des logements préemptés et création d’une bourse aux logements municipaux à destination des étudiants et des jeunes actifs.
  • Création de lotissements municipaux en faveur des primo-accédants sur les terrains constructibles appartenant à la mairie.
  • Poursuite du plan de rénovation urbaine via une politique d’incitation à la rénovation des façades (100% des façades rénovées sur 6 ans dans le centre ancien).
  • Transparence totale dans l’attribution des logements sociaux au travers d’une commission paritaire.
  • Priorité aux Perpignanais dans l’attribution des logements sociaux.
  • Tolérance zéro pour les marchands de sommeil mais aussi pour les mauvais payeurs (Création d’une ligne « Allo Habitat »)  afin d’orienter et conseiller les propriétaires mal payés et locataires abusés vers les autorités et organismes compétents.