Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Comment le maire peut-il ignorer ce fichier puisque son prédécesseur était très précis dans ses affirmations chiffrées ?

Comment le maire peut-il ignorer ce fichier puisque son prédécesseur était très précis dans ses affirmations chiffrées ?Communiqué de la liste «Perpignan Ensemble avec Louis Aliot»

Cet article du journal L’Indépendant du 23 juin 2005 prouve la réalité d’un fichier précis.

C’est une affirmation de l’ancien maire !

A moins de lire dans le « marc de café », l’autorité municipale se fondait bien sur quelque chose de précis pour affirmer cela !

Cliquez sur l’article archive ci-dessous

article l'independant 23 juin 2005


Perpignan : le scandale de l’existence d’un fichier communautariste !

Roger Belkiri - Perpignan Ensemble avec Louis AliotCommuniqué de Roger Belkiri, colistier de Louis Aliot pour la Liste Perpignan-Ensemble, ancien délégué du procureur chargé des luttes contre les discriminations

J’apprends ce jour qu’une enquête a été diligentée par le parquet suite à la saisine d’un représentant d’une association harkie, concernant l’existence d’un fichier municipal classant les fonctionnaires territoriaux par ethnie ou origine.

Ayant passé ma carrière au service de la République, tant en préfecture qu’au palais de Justice, combattant toutes les discriminations, je suis aujourd’hui troublé par cette information qui est corroborée qui plus est par un article de L’Indépendant  du 23 juin 2005 (en pièce jointe).

Dans cet article l’ancien maire de Perpignan semble tenir une comptabilité précise des minorités existantes.
Fils de tirailleurs sénégalais ayant participé à toutes les guerres au service de la France, ancien combattant moi-même, je dénonce ces méthodes communautaristes qui violent la loi et sont contraires à nos principes constitutionnels.

J’invite celles et ceux qui partagent cette indignation à le faire savoir afin que la justice saisie éclaire rapidement nos concitoyens sur cette affaire.

On ne saurait tolérer plus longtemps l’existence d’un tel fichier qui porte atteinte à la dignité de tous les citoyens de Perpignan et qui une nouvelle fois ternit l’image de notre ville.