Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Sinon de la clémence, au moins de la justice, pour Tatiana, l’étudiante russe inscrite en doctorat à Perpignan

“Lettre ouverte à Madame Josiane Chevalier, préfet des Pyrénées-Orientales” par le Front National de la Jeunesse des Pyrénées-Orientales :

 Madame le préfet,

Le Front National de la Jeunesse des Pyrénées-Orientales souhaite vous interpeller sur le cas d’une étudiante russe, inscrite en doctorat à l’Université de Perpignan : Tatiana Demidova.  Cette dernière est sous le coup d’un arrêté d’expulsion du territoire français au motif « d’un manque de motivation dans ses études » et nous vous demandons le retrait de l’acte administratif unilatéral d’expulsion.

Alors que l’Université rapporte que son parcours étudiant semble être chaotique, il y a des centaines d’étudiants étrangers, sur le campus de Perpignan, qui profitent des aides de la France, qui ne se rendent pas en cours, qui ne se présentent en TD que pour récolter les aides gouvernementales et en profitent de surcroît pour demander les cours aux étudiants crédules qui, par honnêteté, se rendent en cours et les partagent. Nous les voyons parfois, à l’issu de la première heure des examens, quitter la salle et rendre feuille blanche, sans remontrances de la part de quiconque. Mais contrairement à d’autres, Tatiana ne bénéficie pas de la compassion des associations, de la bienveillance venant des “humanistes universalistes” qui se trouvent un cœur pour les choses loin d’eux mais qui manquent d’entrailles pour la misère la plus proche. Certes, un laxisme total à l’égard des fainéants aurait pour premier effet de décourager les bonnes personnes, le second, d’encourager les mauvaises et nous pensons, là, déceler votre pensée. Il faut, pour les premières, un châtiment, le mieux délimité possible. Réel. Sérieux. Il en faut un. Sauf que nous pensons que sur le cas de cette étudiante russe, le châtiment n’a pas de fondement réel et sérieux, il manque cruellement de justice. Et nous sommes certains que vous ne manquez pas de servir la Justice.

Tout le monde a le droit à réussir et à y être encouragé pourvu que la personne en démontre une volonté farouche. Vous nous pardonnerez sans doute cette citation quelque peu guerrière du grand Charles Péguy : “La volonté d’abord, à toutes fins utiles, comme on arme un fusil quand on sent le péril”. C’est exactement l’état d’esprit de cette étudiante méritante et combative. Ces larmes ne sont pas feintes, ses suppliques sont de bonne foi et sa soif de servir tant l’intelligence française qu’européenne ébranlerait des mélancoliques au teint bileux, dépourvus d’ambition et d’orgueil.

Elle ne représente pas un danger pour la France, elle n’est pas djihadiste, elle ne revient pas de Syrie, elle ne coûte rien à l’État français, elle est motivée, méritante, courageuse, fière et ambitieuse : la personnification de la jeunesse vive.

Nous vous prions, Madame le préfet, de bien vouloir accueillir cette lettre ouverte avec attention, elle n’est pas plus féroce qu’un article du code pénal, infiniment moins féroce que les couplets de l’Internationale communiste. Et nous voulons aussi vous adresser, Madame Josiane Chevalier, les vœux sincères que forment pour vous, pour les vôtres, pour l’heur personnel de tous et de chacun, le FNJ des Pyrénées-Orientales en cette nouvelle année mais surtout Tatiana, demain peut-être titulaire d’une grâce qui ne saurait ni limiter l’exercice de ses droits ou la pratique de ses devoirs, devoirs de la conscience, droits de la personnalité.

Front National de la Jeunesse des Pyrénées-Orientales

Fait à Perpignan, le 9 janvier 2016


Non aux indignations sélectives!

COMMUNIQUÉ

de Mohamed BELLEBOU, conseiller Municipal et communautaire RBM de Perpignan et Président de l’association France-Harkis

et Louis ALIOT, Député français au Parlement Européen et conseiller municipal et communautaire de Perpignan, V.P. du Front National

Sans préjuger des résultats de l’enquête en cours dans l’affaire biterroise et sans porter de jugement définitif sur des informations partielles et surtout partiales, nous nous interrogeons sur les indignations sélectives des moralisateurs UMPS qui feraient bien de balayer devant leurs portes.

En conséquence, nous demandons à ce que toute la lumière soit faite sur le fichier ethnique des employés de la mairie de Perpignan (UMP-UDI) et demandons à ce que la plainte déposée à l’encontre d’un fichier ethnique des élus de la république détenu par SOS Racisme soit enfin instruite.

Nous demandons à tous de prendre connaissance des pièces jointes à ce communiqué par mail sur le site de L. A. au Parlement Européen


De la considération, c’est apparemment trop demander!

CatherinePujolCantonalesIntervention de Catherine PUJOL Conseillère Municipale d’opposition FN/RBM à la  session du Conseil Municipal de Perpignan le jeudi 12 février 2015.

 Point 32-33, « Statut de l’élu/ remplacement d’un poste vacant/ Election d’un nouvel adjoint » : Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, évincée par Monsieur Louis Aliot aux élections européennes 2014.

« Monsieur le Maire,

Je souhaiterais intervenir en complément de la prestation de mon collègue Maitre Jean Claude Pinget. Mme Marie-Thérèse Sanchez-Schmid nous a dit il y a quelques instants qu’elle avait un emploi…

Je m’exprime ici  au nom des élus salariés du groupe Perpignan-Ensemble. Lorsque nous nous présentons aux sessions du Conseil Municipal, aux convocations des commissions auxquelles nous participons, nous nous plions aux horaires de ces convocations, pas toujours compatibles à nos emplois du temps professionnels. C’est ainsi que nous devons poser des heures, des demi-journées non rémunérées ou décomptées sur du temps de congés annuels ou RTT donc du temps personnel. C’est avec plaisir et passion que  nous nous obligeons à honorer notre électorat, presque  la moitié  de la population de Perpignan  je le rappelle, et à travailler pour eux avec la force de convictions de nos idées. Etre présent, c’est notre devoir !

Nous aimerions, à ce jour et après un an de silence,  que la population de Perpignan soit enfin informée que nous sommes des Conseillers d’opposition bénévoles. Oui bénévoles mesdames et messieurs, je le répète. Et  je me tourne vers vous, mesdames et messieurs les journalistes présents  dans cette salle, le temps est venu de le signaler enfin demain dans la presse car  même si vous nous êtes pas toujours favorables nous aurons,  nous opposition, d’autres moyens de le faire savoir.

Nous aimerions, Monsieur le Maire,  aujourd’hui un peu de considération de votre part,  pour les électeurs que nous représentons et pour le travail que nous menons pour eux. Hier, l’ancienne majorité – très proche de l’actuelle – en a eu pour l’ancienne opposition – fort loin de l’actuelle – qui, elle, percevait des indemnités. Nous ne demandons qu’à être remboursés de nos frais, juste cela !

Je vous remercie de m’avoir permis de m’exprimer devant cette assemblée ».


Le maire communiste d’Estagel hors la loi!

Communiqué de Robert Olives et Florence Jurado

66-15-vallée agly-olives-jurado

candidats FN/RBM aux élections départementales 2015 dans le canton 15 Vallée de l’Agly

C’est avec colère et stupéfaction que nous avons appris par une tribune de M. Joseph Jourda, conseiller municipal d’opposition à Estagel, que le maire communiste d’Estagel s’était permis, lors de la cérémonie des vœux 2015, de présenter les candidats socialistes à l’élection départementale à la population.
Si avérés, ces faits sont constitutifs d’un manquement manifeste aux dispositions de l’article L52-1 du code électoral, passibles de 75000 euros d’amende et d’une potentielle annulation de l’élection.
Le maire d’Estagel est donc hors la loi en ayant rompu le principe de neutralité inhérent à son statut de maire au détriment des candidats UMP et de nous-mêmes, candidats Front National.
Soyez assurés que nous comptons faire respecter le principe d’égalité et de neutralité des collectivités territoriales en cette période électorale. Nous exigeons des explications et nous nous gardons de donner des suites à cette affaire.
Nous espérons surtout que la population du canton ne sera pas dupe de l’entreprise corrosive de la gauche tant au niveau départemental que national et qu’elle s’en souviendra au moment de glisser son bulletin dans l’urne.


Perpignan : le rapport sur les incivilités se fait attendre

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, candidat tête de la liste «Perpignan Ensemble» lors des élections municipales à Perpignan en 2014

Perpignan : le rapport sur les incivilités se fait attendre !

J’ai demandé il y a une dizaine de jours une copie du rapport que le « phare de la pensée criminologique locale » a commis pour le compte du maire de Perpignan.

En plus de cette demande citoyenne, j’avais doublé ce courrier par une demande de communication, à monsieur le Comptable Public, des documents afférents à ce travail qui entre dans le champ de l’alinéa II de l’article 6 de la loi du 17 juillet 1978.

J’ai en ma possession ces documents conformément à la Loi. L’auguste scribe a été embauché sur plusieurs périodes en tant que « journaliste » et en tant « qu’attaché territorial » au cabinet du maire UMP, de septembre 2010 à décembre 2010 et de mai 2012 à décembre 2012.

Ne voulant pas conforter les mauvaises langues qui assurent, mais nous n’osons y croire, que ce rapport reste introuvable, je réitère ma demande publique de remise de ce rapport qui intéresse tous les citoyens de Perpignan ou me verrai dans l’obligation de saisir la justice pour en obtenir transmission.


Réponse aux affabulations de Fabrice Thomas

Réponse de Maître Louis Aliot, vice-président du Front National, candidat tête de la liste «Perpignan Ensemble» lors des élections municipales à Perpignan en 2014 à Fabrice Thomas

Monsieur,

Relais du FN vous ne serez pas, relais du FN nous ne souhaitons surtout pas que vous soyez, tellement la haine que vous transpirez effaroucherait le plus apolitique de nos concitoyens.

Contrairement à ce que vous dites le FN se comporte toujours comme un parti démocratique et mes encouragements à une quelconque agression à votre endroit relèvent d’un pur délire. Si tel avait-été le cas, nul doute que vous auriez porté l’affaire devant des tribunaux. Il faudrait arrêter d’affabuler…J’ai évidemment plusieurs témoins de mon discours…

Sur les idéologies totalitaires, l’ancien gauchiste que vous êtes en connaît sûrement un rayon et d’ailleurs vos méthodes agressives en portent quelques stigmates.

Vous acceptez assez facilement de dénoncer les autres mais vous goûtez fort peu à la divulgation d’informations qui vous concernent. Ma feuille d’impôt est consultable tout comme mes feuilles de salaires. Si vous voulez mon patrimoine, n’hésitez pas… Lire la suite


Réforme pénale / Louis Aliot (FN) : « Cette réforme met en péril les honnêtes citoyens ! »

Louis Aliot RTLLouis Aliot, vice-président du Front National a vivement critiqué la réforme pénale présentée vendredi par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Si Manuel Valls affirme que cette loi va « mettre fin au laxisme » instauré par la précédente majorité, Louis Aliot (FN) n’est pas de cet avis. « Je pense que c’est l’inverse », a commenté le conseiller régional du Languedoc-Roussillon.

« Cette réforme met en péril les honnêtes citoyens »

Lire l’intégralité de l’article sur RTL