Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Perpignan Ensemble : Interview de Louis Aliot sur France Bleu

Invités tour à tour ce mercredi matin sur France Bleu Roussillon, Jean-Marc Pujol, le maire sortant UMP à la mairie de Perpignan, et Louis Aliot le candidat de la liste «Perpignan Ensemble», réagissent au retrait de la liste socialiste conduite par Jacques Cresta.

Extrait. Louis Aliot : « Plus on avance sur le terrain et plus on s’aperçoit que le retrait du candidat socialiste est finalement une chance, parce que les choses sont claires, le choix est clair : soit le système Pujol-Alduy, soit une nouvelle équipe, un nouveau maire, un nouveau projet. Les Perpignanais prennent leur responsabilité et je leur fais confiance, ils ne peuvent pas faire confiance à une équipe qui a échoué.

Lire l’intégralité de l’article sur France Bleu Roussillon

Louis Aliot - France Bleu Roussillon


2 Commentaires

Duel à Perpignan — réaction de Louis Aliot au retrait du PS : «Pujol est l’homme du passé, je suis celui de l’avenir»

Louis Aliot, tête de la liste «Perpignan-Ensemble», arrivé en tête lors du premier tour du scrutin, a vivement réagit ce matin au retrait du candidat de la gauche, Jacques Cresta dans la campagne du second tour de l’élection municipales à Perpignan qui aura lieu ce dimanche 30 mars 2014.

Louis Aliot a déclaré :


Marine Le Pen est venue soutenir la liste «Perpignan-Ensemble avec Louis Aliot»

Revue de presse – Extrait. La présidente du Front National était la vedette du meeting organisé par le candidat frontiste à Perpignan ce samedi après-midi. Marine Le Pen fait de la conquête de la mairie de cette ville de plus de 100 000 habitants un enjeu de la campagne. Louis Aliot est pour l’instant crédité de 28% des intentions de vote.

Dans son discours, le candidat du Front national à la mairie de Perpignan, Louis Aliot, a proposé de « réserver les marchés publics aux entreprises
du département » s’il était élu. « Nous donnerons une priorité à l’emploi local (…) Nous réserverons les marchés publics aux entreprises du département qui souffrent d’une concurrence déloyale liée à une politique européenne suicidaire ». « Nous choisirons des entreprises qui embauchent de la main d’oeuvre locale. Nous favoriserons le développement économique des artisans, des commerçants et des PME », a-t-il promis. Avant d’entonner l’un des thèmes favoris du parti frontiste : la sécurité: « En moins de six mois, nous rétablirons la sécurité au centre-ville de Perpignan (…). Nous mettrons en place des moyens nouveaux pour la police municipale, et nous assumerons l’autorité et le respect de nos lois, de nos règlements, de notre manière de vivre ».

Lire la suite sur France 3 Languedoc-Roussillon

Les interviews de Louis Aliot, très critique envers le maire UMP sortant et de Marine Le Pen, expliquant l’enjeu à Perpignan pour le FN, recueillis par Pascale Barbès et Philippe de Leyritz.

Visualiser l’interview de Louis Aliot et Marine Le Pen

Marine Le Pen à Perpignan


Perpignan : La mairie UMP et l’UMP tentent maladroitement d’influencer le sondage en ligne sur L’Indépendant

Louis Aliot LCICommuniqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, conseiller régional des Pyrénées-Orientales et tête de la liste «Perpignan Ensemble» (Rassemblement Bleu Marine)

De plus en plus fort, de plus en plus loin. La mairie UMP et l’UMP sont tellement fébriles qu’ils tentent maladroitement d’influencer le sondage en ligne du journal L’Indépendant concernant les prochaines élections municipales de Perpignan.

A grand coup de sms intitulés « sondage biaise sur l’indep. Reagissez » en mentionnant « si quelqu’un connait monsieur Campa, c’est le moment » ou en envoyant des mail « Urgent votez sur L’Indépendant », la machine UMP – mairie de Perpignan, Agglo PMCA… – tente d’inverser les résultats d’un sondage en ligne auquel il ne faut pas porter plus d’attention que cela et où j’étais donné en tête jusqu’à 14h environ.

Au-delà de l’anecdote, le système UMP-UDI montre des signes de faiblesse et de peur qui démontrent chaque jour un peu plus notre avancée sur le terrain.

Oui, les Perpignanais veulent tourner la page.

L’Independant devra tenir compte de cette manipulation à l’avenir et devrait par souci de crédibilité arrêter cette mascarade numérique.