Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Un parti ‘socialiste’ déconsidéré, mais qui continue à donner des leçons

« Le parti socialiste en Roussillon touché à sa tête ».

Sous ce titre, Me Louis Aliot (FN), conseiller régional des P-O, tête de liste Perpignan Ensemble (RBM), communique :

– « Comment les socialistes pourront-ils continuer à donner des lecons ? Comment vont-ils faire pour expliquer aux Perpignanais qu’ils représentant un recours possible alors que leur politique est un échec national et moral ?

Les bruits des casseroles PS qui tintent dans le Nord, à Marseille et maintenant en Roussillon, commencent à faire sérieusement désordre.

Dans notre département et dans notre ville, après de multiples scandales et des et des enquêtes encore en cours qui touchent la droite et la gauche, il est grand temps de tourner la page de vieux systèmes clientélistes qui nuisent à l’image générale de notre « pays », décrédibilisent l’action publique et désorientent les citoyens ».


Municipales 2014 — Scandaleux : le Premier ministre utilise les moyens de l’Etat et l’argent public pour régler des affaires internes au parti socialiste !

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault a annoncé hier à Montpellier, que la maire PS Hélène Mandroux avait « décidé de ne pas se représenter aux prochaines élections municipales » et qu’il lui confiait une mission d’État sur la santé.

La vérité est toute autre puisque madame Mandroux était en opposition directe avec la direction du PS concernant le choix de la tête de liste montpelliéraine et avait menacé de mener une liste dissidente.

Comme le révèle la presse, reçue récemment à Matignon, Jean-Marc Ayrault lui avait proposé une mission nationale sur la santé, à condition, chose extravagante, qu’elle fasse preuve de neutralité !

Après les annonces tonitruantes et intéressées de Marseille et de Paris, le Premier ministre vole au secours du PS en achetant les silences des uns et la neutralité des autres par l’intermédiaire de missions d’État payées par les impôts des contribuables ! C’est une honte et un scandale !

Il est désormais évident que l’État socialiste le plus impopulaire de l’histoire de la Ve est prêt à utiliser tous les moyens, même les plus condamnables, pour sauver ses amis, ses places et ses prébendes.


Lettre ouverte à François Calvet sur Monsieur Vera

Louis Aliot - candidat tete de liste Perpignan Ensemble - Elections Municipales 2014Le 20 septembre 2013

Monsieur François CALVET
Sénateur-Maire du SOLER
Président de l’UMP 66
Place de la République
66270 – Le Soler

Monsieur Le Sénateur-Maire,
Monsieur Le Président de l’UMP-66

Présent hier jeudi 19 septembre 2013 au conseil municipal de Perpignan, assis sur les bancs des citoyens pour assister à cette séance (L’Indépendant de ce jour), quelle ne fut pas ma surprise d’être apostrophé et diffamé en public par un élu catalaniste (CDC) avec qui vous avez contracté un partenariat privilégié.

Au moment où l’ancien Premier Ministre de Nicolas Sarkozy prétend se battre contre le sectarisme, il est à noter que dans les Pyrénées-Orientales vos alliés et amis n’hésitent pas à imiter les socialo-communistes en racontant n’importe quoi !

Je ne connaissais pas bien ce monsieur Vera, dont l’expression orale est des plus obscure, mais une rapide recherche internet m’a grandement interpellé.

Dans un blog d’informations générales local sous le titre « Un « ex-terroriste » sur la liste PS des Pyrénées-Orientales, selon Madrid » (http://www.la-clau.net/info/un-ex-terroriste-sur-la-liste-ps-dans-les-pyrenees-orientales-selon-madrid-3949), j’apprends avec stupéfaction que ce monsieur serait lié à d’anciens réseaux terroristes (aujourd’hui dissous) en catalogne espagnole.

Qu’il soit présent sur une liste de gauche ne me gênait pas outre mesure puisqu’il correspondait à l’intolérance idéologique de cette famille politique qui est en train de finir de ruiner la France. Mais que l’UMP dont vous êtes ici le représentant pactise avec ce genre de girouette politique au passé douteux, extrémiste et violent me laisse pantois !

C’est d’autant plus grave que ce monsieur a inventé une histoire mettant en cause Marine Le Pen. Contrairement aux affabulations de votre allié, Marine n’a jamais mis les pieds à Madrid ou ailleurs en Espagne pour participer à des réunions politiques.

Au-delà de la plainte que je ne manquerai pas de déposer dans les plus brefs délais, sachez monsieur le Sénateur-Maire que je compte bien diffuser un tract sur cet allié UMP dont beaucoup de vos sympathisants ou électeurs ignorent le passé.

Bien respectueusement,
Louis Aliot, tête de liste « Perpignan Ensemble » et Conseiller Régional des Pyrénées-Orientales


1 commentaire

Une menace extrémiste oui, celle de l’extrême bêtise de gauche !

bourquinLe sénateur, Président du conseil régional PS vient de réitérer ses attaques anti-FN lors d’un hommage rendu à Jean Jaurès. Il a déclaré : « un message que je suis allé porter dans la torpeur de l’été pour faire passer une idée importante: la nécessaire lutte contre l’extrême droite avec qui l’acoquinement n’est pas permis ». L’amalgame, toujours l’amalgame !

Non monsieur le sénateur socialiste, il n’y a pas de péril d’extrême-droite en France dans la mesure où dans notre pays l’extrême droite est résiduelle et que qualifier les 25 % de Français qui font confiance à Marine LE PEN de ce qualificatif infamant est une diffamation à l’encontre de ces millions de français.

La gauche n’a manifestement rien compris et continue dans son délire qu’elle croit électoralement encore payant alors que les citoyens ont bien compris la manœuvre.

Le seul extrémisme qui menace est l’extrême bêtise de la gauche qui conduit la France dans un mur !

Les socialistes sont menacés jusque dans leur fief. Les élections à venir laisse entrevoir un cuisant échec et la région Languedoc-Roussillon n’échappe pas à cette tendance. Face au désastre Hollande et à son bilan calamiteux, face à l’arrogance des potentats locaux et des promesses jamais tenues, l’électorat anciennement de gauche se « désidéologise » au profit du bons sens, du courage et de la protection des valeurs. Et de ce point de vue,  le naufrage socialiste est un puissant accélérateur électoral de recomposition politique.

Face aux échecs de la gauche et de l’UMP-UDI, le Front National incarne une alternative crédible, loin des amalgames et élucubrations démagogiques de quelques princes aux trônes chancelants…