Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Le FNJ des P-O. dénonce une précarité ‘championne’ parmi nos jeunes

 » Notre département : Médaille de bronze nationale de la précarité chez les jeunes « 

par le Front National de la Jeunesse des Pyrénées Orientales

L’INSEE vient de publier les chiffres sur le taux de pauvreté en France. Tandis que la précarité dans notre pays ne cesse d’augmenter, le constat de notre département est plus accablant encore. Alors que les Pyrénées-Orientales caracolent à la 4e position du département le plus pauvre de France avec un taux de pauvreté de 20,4 %, les chiffres relatifs à la pauvreté chez les jeunes sont encore plus catastrophiques. En effet, notre département récolte une médaille de bronze nationale peu glorieuse avec un taux de précarité de 30,4 % chez les jeunes.

Ces chiffres sont tout bonnement inadmissibles. Alors que le FNJ des P-O ne cesse d’alerter depuis des mois de l’aggravation de la précarité parmi les jeunes, nos questions restent sans réponses. Il faut regarder la vérité en face : un changement de cap s’impose à tous. Il faut une véritable politique tournée vers ceux qui en ont vraiment besoin et prendre des mesures pour relancer pour réactiver l’emploi ou la production. Les candidats FN/RBM ne cessent à longueur de temps de donner des pistes, des solutions, souvent courageuses, pour rehausser la situation. Mais la presse locale, par pure malhonnêteté intellectuelle, jette le voile sur une vérité de plus en plus criante qui doit faire immédiatement l’objet d’un grand débat dans ces élections que nous essayons d’amorcer, en vain.

Nous n’osons croire qu’une fois de plus, les électeurs donneront ou renouvelleront leur confiance à l’UMPS responsable de ce fiasco social. Pendant que d’autres prônent le droit d’aimer sur les bancs publics ou pinaillent sur l’exclusion d’un félon, le FN/RBM , lui, fait de la politique en faveur du bien commun, et plus spécifiquement à destination des jeunes.

Source : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/03/03/20002-20150303ARTFIG00182-quels-sont-les-departements-les-plus-pauvres-de-france.php


1 commentaire

Louis Aliot (FN / RBM) progresse dans tous les quartiers de Perpignan

Revue de presse. Source. France Bleu

L’implantation est désormais totale : le parti de Marine Le Pen réalise des scores historiques dans tous les secteurs de Perpignan au premier tour des municipales. Dans les quartiers populaires comme dans les quartiers bourgeois.

Jusqu’à présent, le Front national avait ses « fiefs » et ses « bastions » à Perpignan. Le parti collectait le plus gros de ses voix dans les quartiers populaires frappés par le chômage, l’insécurité et la pauvreté, comme au Vernet ou au Champ de Mars.

A l’inverse, ses bulletins de vote étaient boudés dans l’hyper-centre, dans les quartiers bourgeois ou les zones résidentielles. Il y dépassait rarement les 10%.

Ce temps semble révolu. L’analyse des résultats du premier tour des municipales montre que le Front national est désormais implanté dans tous les secteurs de Perpignan, sans exception.

Lire la suite de l’article sur France Bleu