Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Augmentation d’impôt, encore un mauvais coup dans les P.O. dénoncé par le Front National 66

Augmentation d’impôt de la Communauté de communes Albères, Côte Vermeille, Illibéris : le Front National 66 dénonce le comportement irresponsable des élus locaux !

Par Philippe GROSBOIS, responsable délégué pour le canton « Côte Vermeille ».

En fin de semaine dernière s’est déroulé un conseil communautaire houleux pendant lequel Pierre AYLAGAS (Président de la Communauté de Communes et maire d’Argelès) a annoncé sa volonté d’augmenter la part d’imposition intercommunale sur la taxe d’habitation des communes.
Cette réunion communautaire a donné lieu à quelques sueurs froides aux maires de Port-Vendres et de Collioure qui risquent de faire payer chèrement à leurs administrés leur soutien passif lors de l’élection de Pierre AYLAGAS à la tête de la Communauté de Communes !
Concernant monsieur AYLAGAS, alors que celui-ci a d’ores et déjà annoncé sa presque-démission et que son dauphin attend dans les starting-blocks que son heure arrive, son comportement nous démontre une fois de plus que la « gauche sociale » est bel et bien un mythe qu’il faut dénoncer avec force et que le déni de réalité face aux problèmes de nos concitoyens ne peut plus durer.
Alors si monsieur AYLAGAS désire faire payer ses ambitions de monarque local aux contribuables de la Communauté de Communes qui croulent déjà sous les difficultés économiques pour beaucoup d’entre eux, si le but de cette augmentation est de facturer le coût de l’arrivée de plusieurs familles de migrants, et bien qu’il utilise ses propres deniers ou sa réserve parlementaire !
Nos concitoyens ont aujourd’hui besoin d’une vraie politique de relance et d’accompagnement économique locale pour nos PME/TPE, commerçants et artisans ainsi que d’une relance du pouvoir d’achat des ménages et non pas d’une nouvelle augmentation des taxes locales qui engendrera une paupérisation toujours plus importante de nos populations !
Mais somme toute rien d’étonnant à tout cela, monsieur AYLAGAS ne fait tout simplement qu’appliquer la politique de son gouvernement au niveau local…la fuite en avant et après moi, le déluge !

Le Front National des Pyrénées Orientales s’oppose fermement à toute augmentation des taxes locales et à titre d’exemple souligne que dans les mairies tenues par des maires FN les impôts sont en baisse de manière significative !

POUR UNE FRANCE APAISÉE !
Rejoignez le Front National des Pyrénées Orientales!

FN 66 – BP 90416 – 66004 PERPIGNAN cedex  04 68 55 20 63 fn66@frontnational.com


CÔTE VERMEILLE, bel accueil des candidats FN/RBM

« CÔTE VERMEILLE », les candidats FRONT NATIONAL/RASSEMBLEMENT BLEU MARINE en campagne sur le terrain, accueillis avec ferveur !

Les 22 et 29 mars 2015 vous serez appelés à voter sur votre canton pour les élections départementales. Ces élections sont, contrairement aux apparences, d’une grande importance pour vous.

En effet, il s’agira ici d’élire les élus qui vous représenteront à l’assemblée départementale pour porter votre voix, la voix des oubliés, des contribuables, des personnes âgées, des chômeurs, du monde agricole, des commerçants et artisans…

On vous dira de ne pas voter FN/RBM, que cela ne sert à rien et qu’il n’y a pas de solution en dehors des partis du système, mensonges que tout cela !

Oui le vote FN/RBM est utile ! C’est bien pour cela que le système UMPS essaye de vous en dissuader.

Il est utile pour donner à notre département une nouvelle impulsion et une nouvelle dynamique, pour ne pas donner un blanc-seing à une majorité qui pourra faire ce qu’elle veut sans rendre de compte et pour apporter nos valeurs patriotes et républicaines au cœur de nos cantons, de nos villes et de nos villages.

La majorité actuelle, celle qui ne veut plus se faire appeler « socialiste », veut nous faire croire que demain ils mèneront une politique différente alors qu’ils dirigent ce département depuis 1998 !

Qu’ont-ils donc attendu ?

L’UMP affirme représenter l’opposition, mais qu’ont fait ses représentants au Conseil général depuis tant d’années quand ils votaient toutes les délibérations que présentait le parti socialiste dans les diverses commissions. Il suffit de regarder sur le site du Conseil général pour y avoir accès…

Alors oui, la seule vraie opposition à l’UMPS est désormais le Front National – Rassemblement Bleu Marine qui, depuis des années, dénonce les abus et les magouilles de toute cette classe politique ne vivant plus que sur des chimères et complètement déconnectée des réalités que vivent nos concitoyens.

Ce fossé entre le pays réel et nos élus est devenu aujourd’hui notre tombe !

Depuis début février, jour après jour, semaine après semaine, la campagne avance avec son lot de tractage et de distribution dans les boîtes à lettres. Nos équipes se mobilisent pour aller à la rencontre de nos concitoyens et leur apporter les informations nécessaires pour ces élections.

L’accueil qui nous est réservé est à la hauteur de vos attentes, chaleureux et déterminé !

canton 5- photo tractage

Le Front national – Rassemblement Bleu Marine se veut le fer de lance de cette nouvelle modernité politique et du changement pour nos concitoyens et notre pays, rien n’est impossible avec la volonté qui est la nôtre et avec votre soutien, nous ferons entendre notre voix, votre voix dans toutes les instances de notre département !

La Côte Vermeille à Cœur !

Philippe GROSBOIS – Audrey BARBA

Candidats FN/RBM  ,  Canton Côte Vermeille


LIGNE FERROVIAIRE PERPIGNAN-CERBERE: le FNB soutient les usagers en colère!

LIGNE FERROVIAIRE PERPIGNAN-CERBERE,

LE FRONT NATIONAL/RASSEMBLEMENT BLEU MARINE SOUTIENT LES USAGERS EN COLÈRE !

Philippe GROSBOIS, candidat sur le canton « Côte Vermeille » pour les élections départementales, communique :

Alors que l’association des usagers de la ligne Perpignan-Cerbère annonce son assemblée générale le 17 janvier 2015, le FN/RBM tient à rappeler la position qui est la sienne sur cette question.

Dans un premier temps nous tenons à souligner qu’après avoir dénoncé à plusieurs reprises dans la presse la fermeture de la gare de Port-Vendres et l’abandon systématique des usagers et habitants du canton de la Côte Vermeille, aucune réaction des politiques du secteur ne s’est fait entendre si ce n’est pour nous dire que la gare ne fermerait pas et que nous étions des menteurs…

Malheureusement, ce que nous avions annoncé s’est bien réalisé !

Fermeture de la gare de Port-Vendres, retards multiples et variés sur les lignes, incohérences dans les correspondances entre les trains et les bus ou encore suppression pure et simple des trains aux heures de pointe: tout ceci n’est pas acceptable!

C’est pourquoi nous demandons à l’État, au Département et à la Région d’expliquer quelle est leur vision pour l’avenir de nos concitoyens, comment pensent-ils défendre le développement du tourisme et de l’emploi dans ces conditions ?

Le FN/RBM a toujours été clair sur ces sujets et soutiendra encore nos concitoyens pour défendre leurs libertés, leurs emplois et se battre contre l’abandon des populations de plus en plus démunies face au rouleau compresseur de politiques publiques aberrantes !