Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Et je retourne ma veste…

Communiqué de Nelly SAINT ANDRE, candidate FN-RBM,
sur le canton « Pyrénées Catalanes » pour les élections départementales de mars 2015.

……………. «  Et je retourne ma veste » ……..(chanson « l’Opportuniste » de Jacques Dutronc, 1968)

C’est bien connu, les chansons sont éternelles. En voici une nouvelle illustration, politique, dans notre canton des Pyrénées Catalanes. L’actuel élu de l’ancien canton de Saillagouse : Georges ARMENGOL, sous étiquette DVD, puis UMP vient sûrement de se voir refuser l’investiture par l’UMP pour les prochaines élections départementales de mars 2015, puisqu’il se présente désormais sous l ‘étiquette PS ! Pour eux, les opinions, c’est secondaire, de toutes façons, ils mènent la même politique UMPS, étriquée et clientéliste. Le principal est d’être réélu afin de poursuivre l’habituel copinage entre élus de longue date, les ententes et le partage des influences, voire des récompenses,….. »

Et je retourne ma veste »…..

Lorsqu’on voit le score du PS aux élections européennes dans le nouveau canton des Pyrénées Catalanes, on peut d’ailleurs s’interroger sur l’opportunité d’une telle trahison. Mais il est vrai que le PS, en manque de candidats au suicide (politique, bien sûr ), recycle allègrement tous les élus devenus obsolètes, d’où qu’ils viennent.

Là encore, on constate l’intérêt que portent ces élus UMPS à leurs électeurs. C’est bien leur intérêt personnel qui les motive, le seul qui compte pour eux, quelle que soit l’étiquette qu’ils brandissent, mais en aucun cas l’intérêt public et celui des citoyens qui les ont élus et qui deviennent leurs otages ! Sachez que les élus de ce type sont prêts à vous dire « …à la prochaine révolution, je retourne mon pantalon. », ce qui leur sera d’autant plus facile, qu’il n’y a rien dedans !

L’UMPS se révèle une fois de plus sous son vrai jour : celui des alliances loufoques dans le seul objectif de se faire élire et non de défendre des idées .

Avec le FN – RBM, pour les Pyrénées Catalanes et la France, soyez fermes et résolus, pour changer ce « modèle » politique incompétent et corrompu.


Les enjeux des municipales dans les Pyrénées-Orientales

Sur France Bleu

Dans les Pyrénées-Orientales, la plupart des maires sortants se représentent face aux électeurs. La nouveauté viendra sans doute du FN : depuis deux ans, Louis Aliot, vice-président du parti et candidat à Perpignan, s’est lancé dans ce qu’il qualifie lui-même d’opération « Municipales » : ses objectifs, les villes moyennes et péri-urbaines bien sûr, mais aussi certaines communes rurales.

Perpignan : Louis Aliot en embuscade

C’est la première fois depuis plus de 50 ans qu’un Alduy ne figure passur les affiches électorales à Perpignan. L’UMP Jean-Marc Pujol, désigné maire en 2009 après la démission de Jean-Paul Alduy (lequel préférait se consacrer à l’agglomération Perpignan-Méditerranée) est pour la première fois tête de liste. Face à lui, une gauche divisée entre le député socialiste et conseiller régional Jacques Cresta et le conseiller municipal Jean Codognès (EELV). Il faudra aussi compter avec Clotilde Ripoull, partie sous les couleurs du Modem en 2008, et aujourd’hui sans étiquette. Une situation favorable pour le vice-président du FN Louis Aliot, qui fourbit ses armes et rêve de conquérir la ville.

[…]

Saint-Estève : la quête du fauteuil perdu d’Ellie Puigmal

Le maire sortant divers droite et vice-président de l’agglo Robert Vila a décidé de rempiler. Il avait été élu lors d’une municipale partielle en 2010. Le maire PS d’alors, Elie Puigmal, avait été mis en minorité au conseil municipal et avait démissionné pour provoquer de nouvelles élections, qu’il était persuadé de remporter. Chassé de son fauteuil, Elie Puigmal espère bien reconquérir son siège. Une liste FN menée par Francis Mouche jouera les arbitres.