Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


La contrefaçon gagne le monde politique

Communiqué du bureau politique du Front National des Pyrénées Orientales

Face au succès grandissant du Front National, tant au niveau local que national, et à la croissance fort importante de ses adhérents – dont le nombre a été multiplié par 4 en quelques années – ses adversaires sont prêts à tout pour lui nuire.
Quand ces adversaires sont des adversaires politiques reconnus et avérés, à savoir les militants de l’UMPS, ou du FG ou encore d’EELV, c’est presque normal, même si ce n’est pas toujours très démocratique quand leurs attaques ne sont que diffamations, calomnies ou mauvaise foi.

Il existe aussi un autre cas, malheureusement, beaucoup plus douloureux. Ce cas, c’est lorsque de prétendus adhérents du Front National – qu’ils aient ou non appartenu à un moment donné à ce mouvement – attaquent les vrais représentants du Front National sous « faux nez », ou « faux drapeau ».

On le voit ainsi sur les réseaux sociaux, ou sur internet, quand de prétendus sites du Front National prétendent représenter la « véritable pensée » du FN.
Comme l’a souvent dit notre président d’honneur, il vaut toujours mieux préférer l’original à la copie.

L’original, en ce qui concerne du moins nos divers sites internet, est atteint localement à partir du site FN66.fr, et, au niveau national, à partir du site FrontNational.com
Tous nos sites « frères » sont atteignables directement ou indirectement, à partir de ces adresses internet. Les autres sites ne peuvent donc être que des copies « pirates », donc sans aucune valeur.

En cas de doute, n’hésitez pas à contacter les membres du bureau politique du FN66, à savoir :
Marie-Thérèse Fesenbeck, Irina Kortanek, Jean-Claude Pinget, Xavier Baudry, Robert Rappelin, Mohamed Bellebou, Jérôme Palmade et Bruno Lemaire.

[04 68 55 20 63 – 06 65 86 46 66 – fn66@frontnational.com ]


Réaction de Louis Aliot sur France 2 après le retrait du candidat PS à Perpignan

Après l’annonce de retrait du candidat du parti socialiste, Jacques Cresta, pour soutenir Jean-Marc Pujol (UMP) lors de la campagne du second tour, Louis Aliot, tête de la liste «Perpignan Ensemble» s’exprime sur France 2.

«Tout cela est une manipulation grotesque du deuxième tour dans notre ville et moi, je suis persuadé que les électeurs vont leur faire payer !»


Louis Aliot (FN) invité de Radio France International (RFI)

Louis Aliot, vice-président du Front National (FN) chargé de la formation et des manifestations, est l’invité de RFI.


Louis Aliot (FN) invité dans «Le monde vu par…» sur France Ô

Louis Aliot, vice-président du Front National, tête de liste pour les élections municipales à Perpignan de la liste « Perpignan ensemble » était interrogé par Daniel Picouly dans l’émission « le monde vu par …. » sur la chaîne France Ô.


Sur la double peine dénoncée par l’opposition «centriste»

Bruno Lemaire - Perpignan Ensemble avec Louis AliotCommuniqué de Bruno Lemaire, Professeur Émérite HEC, Docteur ès Sciences Économiques, colistier délégué aux finances de la liste «Perpignan ensemble avec Louis Aliot»

La double peine qui menace les perpignanais n’est peut-être pas celle qui est dénoncée par Madame Ripoull.

Que Perpignan soit l’une des grandes villes les plus endettées de France, nous le dénonçons depuis longtemps. Mais quel dommage que l’opposition feigne de s’en apercevoir seulement maintenant. Il est vrai que les prochaines élections municipales approchent à grand pas, et qu’il faut maintenant faire croire que l’on a combattu avec persévérance la municipalité actuelle, en promettant que l’on va combattre ce que l’on n’a pas réellement fait depuis des années.

La double peine que la liste « Perpignan ensemble avec Louis Aliot » dénonce est bien plus précise et bien plus flagrante.

La première peine, nous l’avons esquissée plus haut, est politique. On veut faire croire aux perpignanais que ce que la pseudo opposition municipale n’a guère contesté pendant son mandat, cette même ‘opposition’ serait la mieux placée pour s’y opposer, une fois aux manettes de la ville.

La deuxième peine, c’est la hausse de la fiscalité de ces dernières années, non pas seulement par habitant – ce qui est déjà flagrant – mais aussi par foyer fiscal. De fait Perpignan ne se contente pas d’être la ville des records d’endettement, elle est aussi celle où le pourcentage de ceux qui payent l’impôt est le plus faible de France, pour les villes comparables : 41% de personnes fiscalisées, contre 50% pour la moyenne nationale.

Il ne suffit donc pas de déclarer stop aux prélèvements fiscaux (en espérant que ce ne sera pas stop pendant la campagne, et encore juste après) il faut encore dire comment l’on peut faire venir, ou revenir, dans notre cité des familles payant l’impôt sans qu’elles en soient pour autant matraquées fiscalement, afin de redonner l’espoir à l’ensemble des perpignanais.

Au-delà du seul problème fiscal, c’est tout le problème de l’économie locale qui doit être abordé.


Louis Aliot (FN / RBM) : «Avec le marché transatlantique, à terme notre monnaie sera le dollar !»

Louis Aliot, vice-président du Front National, à la tête de la liste « Perpignan ensemble » pour les élections municipales qui se dérouleront en 2014, répond aux questions d’actualités posées par Nicolas Caudeville pour l’Oeil du Pharynx – L’archipel contre-attaque.


Louis Aliot (FN / RBM) invité de la «Revue de presse» sur LCI

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, conseiller régional de Languedoc-Roussillon, tête de liste « Perpignan ensemble » pour les municipales de 2014