Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Abus de pouvoir? La question se pose au Canton 6 (Les Vernets) des P.O.

Avantages réservés à certains candidats ? Abus de pouvoir ?

par Marie-Thérèse COSTA-FESENBECK et Bernard REYES, candidats FN-RBM66 sur le canton 6 Perpignan 1 « Les 3 Vernets »

Les candidats aux élections départementales sur Perpignan ne sont pas traités de la même façon qu’ils soient UMP ou qu’ils aient une autre étiquette politique. Certains ont des avantages que leur procure leur Maire UMP…

Nous avons constaté, ce jour, vendredi 20 février 2015 à 18 h que les candidats Annabelle Brunet et Richard Pully Belli ont fait  interdire le stationnement devant leur permanence électorale, sise au  116 avenue Joffre à Perpignan, par un arrêté municipal et des barrières, outil municipal, y ont été installées.

AbusDePouvoirVernets

Le seul stationnement qui n’a pas été interdit est réservé aux handicapés mais la voiture stationnée appartient au candidat, bel hommage aux handicapés qui iront, ce soir, stationner là où ils le pourront !

Tout ceci pour l’inauguration de leur permanence électorale. Mais où est le respect du citoyen ? Vont-ils nous donner des leçons de morale républicaine au cours de leur campagne électorale comme le respect, la solidarité, le bien-vivre ensemble, etc ?

« Cause toujours, fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais ! »


Candidats FN/RBM sur le canton VALLESPIR-ALBÈRES

Flyer FN canton 17Ils seront présents pour ces prochaines élections départementales sur le canton N° 17 « Vallespir-Albères » (qui compte les communes de L’Albère, Le Boulou, Céret, Les Cluses, Laroque-des-Albères, Maureillas-Las-Illas, Montesquieu-des-Albères, Le Perthus, Saint-Genis-des-Fontaines, Saint-Jean-Pla-de-Corts, Sorède, Villelongue-dels-Monts et Vivès) afin de défendre le programme du Front National-Rassemblement Bleu Marine :

Stéphane Massanell (44 ans), fonctionnaire de la Police Nationale,  est originaire du Boulou de par ses racines familiales. Il a notamment exercé au sein des Compagnies Républicaines de Sécurité puis de la PAF et de la Sécurité Publique à Perpignan.
Son candidat remplaçant sera pour ces élections, Manuel Gracia, retraité de l’Imprimerie.

Gaële Lehembre (38 ans), enseignante et mère de famille, est également habitante du canton.
Sa remplaçante Sabine de Perrier, Professeur d’Anglais, mère de famille nombreuse, réside aussi dans les Albères.

Ces candidats axeront leurs actions pour le département et ses habitants sur les problématiques suivantes:

  • Lutte contre le gaspillage de l’argent public.
  • Baisse de la pression fiscale au niveau local.
  • Priorité locale dans l’attribution des aides sociales.
  • Réorientation de la solidarité vers nos aînés et vers les personnes les plus fragiles.
  • Défense d’un grand plan de rénovation des routes départementales.
  • Défense de la ruralité, notre identité culturelle et nos traditions !

En ayant toujours le Vallespir et les Albères à Cœur !

Pour nous contacterhttp://fn66.fr/2015/02/18/canton-17-vallespir-alberes/


CANDIDATS FN / RBM SUR LE CANTON ‘VALLÉE DE LA TET’

P-0. Elections départementales 2015. Marine Le Pen présente :
Robert Rappelin et Sandrine Dogor

EquipeBob2Nous serons présents pour ces élections départementales les 22 et 29 Mars 2015 sur le Canton de la Vallée de la Tet ( communes de Corbère , Corbère-les-Cabanes , Corneilla-la-Rivière , Ille-sur-Têt , Millas , Montalba-le-Château , Néfiach , Saint-Feliu-d’Avall , Saint-Feliu-d’Amont , Le Soler )

Notre équipe alliant l’expérience à la jeunesse est composée de Robert RAPPELIN ( retraité cadre du privé) et de Sandrine DOGOR ( Préparatrice en pharmacie ), nos remplaçants Delphine GAROT ( mère au foyer , en recherche d’emploi ) et Christophe CLAUDEL ( fonctionnaire des douanes ), seront à nos côtés pour nous accompagner dans cette élection.

Certes, nous ne sommes pas des professionnels de la politique mais nous sommes confrontés aux mêmes problèmes socio-économiques que vous.
Nous aurons à cœur de nous battre pour vous représenter dignement et défendre vos intérêts au sein du Conseil Départemental.
Nous n’allons pas vous faire des promesses que nous ne pourrions pas tenir, mais vous pouvez compter sur notre pugnacité pour travailler sur tous les dossiers et prendre des décisions équitables sans aucune recherche de clientélisme.
Nous nous battrons pour défendre notre attachement au département et contre « la création de grandes régions qui éloignera encore plus les citoyens du pouvoir et coûtera très cher aux contribuables »
Nous favoriserons l’application de mesures qui tendront à améliorer vos conditions de vie , entre autres dans les domaines suivants :
– Lutte contre le gaspillage de l’argent public ,
– Baisse des impôts locaux
– Défense de la ruralité
– Maintien et proximité des services publics de qualité
– Meilleure considération pour les personnes handicapées et personnes âgées (amélioration de l’APA, accessibilité aux établissements publics , … )

Alors , pour les élections départementales du 22 Mars 2015 , élisez les représentants qui sauront vous défendre et resteront proches de vous ,

Votez pour les candidats « bleu Marine »
Robert RAPPELIN et Sandrine DOGOR


valleedelatetbleumarine@gmail.com       Tél : 06 20 49 06 09


PMCA : la honte ne les étouffe pas!

PERPIGNAN-MEDITERRANEE
ILS OSENT : La honte ne les étouffe pas !
(528 MILLIONS D’EUROS) de dettes.

Avec un endettement record d’un demi-milliard d’euros ils viennent nous demander un «blanc-seing» pour un passage en Communauté urbaine.
Sans nul doute, cela leur permettra de dépenser encore plus facilement notre argent, l’argent des contribuables !
Après le « NI-NI » récent de l’UMP le « C’EST PAS MOI-C’EST LUI »….
Lors des prochaines échéances électorales, les électeurs sauront sanctionner les responsables de ce désastre :
Nous sommes confiants !

IMG_3506Clotilde FONT
Conseillère Municipale liste Perpignan Ensemble
Conseillère communautaire
Responsable du Rassemblement Bleu Marine 66
Candidate aux élections départementales / Canton 9


Le FN-RBM66 présente: François de la Robertie et Odile Lemaire sur le canton du Canigou

P-0. Elections départementales 2015 Marine Le Pen présente:
François de la Robertie et Odile Lemaire sur le canton du Canigou

OdileLemairePlusFrancoisdelaRobertieBuste

Présentation de François de la Robertie et Odile Lemaire, candidats FN—RBM66 sur le canton 2 – Le Canigou

– « Les 22 et 29 mars 2015, vous serez appelés à élire vos nouveaux Conseillers afin qu’ils vous représentent au sein de l’Assemblée Départementale ».

En tant qu’agriculteur pour l’un et mère de famille nombreuse pour l’autre, nous sommes attentifs et ouverts aux difficultés de notre si belle région. Nous voulons donc, avec vous et pour vous :
Lutter contre l’argent facile et si souvent gaspillé
• Mettre en valeur le labeur licite
• Transmettre le savoir-faire et le savoir être
• Rejeter la pesanteur insupportable de certaines normes européennes

Nos suppléants, l’un artisan, l’autre informaticienne nous apporteront d’autres compétences et nous permettront ainsi de mieux aborder l’éventail des nombreux besoins nécessaires à nos compatriotes pour véritablement mieux vivre ensemble, dans le respect des autres et de nos traditions ancestrales.

TetranomeCanigou

Dans le droit fil des déclarations de la présidente de notre mouvement, Marine Le Pen, nous serons donc à l’écoute de vos demandes dans le cadre des responsabilités qui nous seront confiées, si vous en décidez ainsi.

Votre voix, la voix du peuple, la voix du terrain, la voix des invisibles a besoin de se faire entendre, la plupart des dirigeants actuels, notabilisés, étant plus occupés à chercher à se faire réélire qu’à chercher véritablement et sincèrement des solutions pour sauver notre nation, la nation française, riche de ses particularismes mais aussi de son unité forgée au cours des siècles.

François de la Robertie – Odile Lemaire

canigou.bleumarine@gmail.com


LIGNE FERROVIAIRE PERPIGNAN-CERBERE: le FNB soutient les usagers en colère!

LIGNE FERROVIAIRE PERPIGNAN-CERBERE,

LE FRONT NATIONAL/RASSEMBLEMENT BLEU MARINE SOUTIENT LES USAGERS EN COLÈRE !

Philippe GROSBOIS, candidat sur le canton « Côte Vermeille » pour les élections départementales, communique :

Alors que l’association des usagers de la ligne Perpignan-Cerbère annonce son assemblée générale le 17 janvier 2015, le FN/RBM tient à rappeler la position qui est la sienne sur cette question.

Dans un premier temps nous tenons à souligner qu’après avoir dénoncé à plusieurs reprises dans la presse la fermeture de la gare de Port-Vendres et l’abandon systématique des usagers et habitants du canton de la Côte Vermeille, aucune réaction des politiques du secteur ne s’est fait entendre si ce n’est pour nous dire que la gare ne fermerait pas et que nous étions des menteurs…

Malheureusement, ce que nous avions annoncé s’est bien réalisé !

Fermeture de la gare de Port-Vendres, retards multiples et variés sur les lignes, incohérences dans les correspondances entre les trains et les bus ou encore suppression pure et simple des trains aux heures de pointe: tout ceci n’est pas acceptable!

C’est pourquoi nous demandons à l’État, au Département et à la Région d’expliquer quelle est leur vision pour l’avenir de nos concitoyens, comment pensent-ils défendre le développement du tourisme et de l’emploi dans ces conditions ?

Le FN/RBM a toujours été clair sur ces sujets et soutiendra encore nos concitoyens pour défendre leurs libertés, leurs emplois et se battre contre l’abandon des populations de plus en plus démunies face au rouleau compresseur de politiques publiques aberrantes !


friches commerciales : Jacques Cresta, encore une fois, au secours de Jean-Marc Pujol.

 » La taxation des friches commerciales : Jacques Cresta, encore une fois, au secours de Jean-Marc Pujol. »

Clotilde Font-Gavalda - Perpignan Ensemble (Rassemblement Bleu Marine )Clotilde Font,

conseillère Municipale et conseillère Communautaire,

Responsable départemental du Rassemblement Bleu Marine’66.

En temps de crise, le projet de taxation des friches commerciales vient alourdir la fiscalité de la ville.

C’est avec le soutien affiché du député socialiste Jacques Cresta que la municipalité à fait voter hier au soir ce nouvel impôt. Personne n’en est étonné, le premier ayant était élu avec les voix du second.

Le groupe Perpignan Ensemble avec Louis Aliot est bien évidement favorable à toute démarche globale de la ville sur le sujet de la dynamisation de nos quartiers et l’a fait savoir.

Cependant, la taxation des friches commerciales va à contre sens du projet que nous avons porté pendant la campagne électorale qui consistait à préempter les locaux vacants dans les rues commerçantes.

Afin de trouver une solution à l’inquiétante désertification du coeur de ville, dans le contexte défavorable d’aujourd’hui, la seule proposition de la municipalité est de pénaliser fiscalement les propriétaires bailleurs.

Dès à présent, nous savons que cette mesure ne pourra sauver les quartiers sinistrés :

Ce sont les locataires qu’il convient d’inciter à louer.

Ce sont les clients qu’il convient d’inciter à revenir.

Certains locaux ne trouveront jamais preneur, même à titre gratuit car le plus souvent le problème ne vient pas du local mais de la rue (propreté, sécurité…)

Le 14 janvier 2014, Salle Paul Alduy, en pleine campagne des municipales, le maire avait présenté ses voeux au commerçants et leur avait délivré un message d’espoir.

Un an après, les faits sont là : les fermetures de commerces ce succèdent et s’accélèrent.

Tous, autant que nous sommes, nous connaissons les raisons du désastre actuel.

– Ce n’est pas en taxant les locaux commerciaux vacants des quartiers « abandonnés » par défaut d’investissement municipal que l’on favorisera leur redynamisation.

– Les problèmes de stationnement restent récurents : Le choix récent du stationnement payant près du centre (palais des rois de Majorque, st Mathieu) contre la volonté des riverains ne fera qu’aggraver la situation. Ce quartier restait une des seules opportunités pour stationner gratuitement.

– La situation est également imputable, c’est une évidence, à l’excès d’ouverture de zones commerciales.

Le poids de la grande distribution et la multiplication des zones commerciales en périphérie expliquent la baisse du nombre de commerces en constante diminution depuis 2006 (424 000m2 de zones commerciales pour 450 000 habitants).

Reste à espérer que la municipalité saura différencier les friches liées à la multiplication des autorisations d’implantations des friches commerciales propres aux quartiers défavorisés.

Pour rester optimiste dans la morosité ambiante, les Perpignanais peuvent se consoler. Si les locaux commerciaux vacants du « centre du monde sont taxés »… La ville sera riche ! ».