Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


« Démocratie » socialiste à la Hollande: des mini-Calais partout, dont à Sainte-Marie de la Mer

FrontNatopnalPremierPartiPOCommuniqué des élus FN/RBM des Pyrénées-Orientales

Démantèlement de la « Jungle » de Calais : les migrants arrivent à Sainte-Marie-la-Mer !

La rumeur, qui se faisait de plus en plus pressante, vient d’être confirmée par le Maire de la commune de Sainte-Marie-la-Mer à ses conseillers municipaux: des migrants en provenance de Calais vont être relogés sur la commune aux frais de la collectivité, dans les locaux du CCAS d’EDF.

Rappelons que cette arrivée se fait dans le cadre d’un plan de dissémination de 12 000 migrants dans les villages et villes de France à la suite du démantèlement de la « jungle » calaisienne.

Cette politique aberrante qui consiste à vouloir créer des mini-Calais partout sur notre territoire, sans consulter préalablement les populations et les élus locaux, apparaît comme un nouveau passage en force du gouvernement socialiste.

Alors qu’en catimini, la Préfecture des P.O. loge déjà des centaines de clandestins dans les hôtels de Perpignan, les élus Front National des Pyrénées-Orientales dénoncent cette situation imposée et inacceptable, dont on sait qu’elle représente une grave menace pour l’ordre public et la sécurité de nos administrés.

Il n’est pas inutile de rappeler à nos concitoyens, que ceux que l’on nous présente comme des migrants ou des réfugiés, sont principalement des immigrés clandestins qui ne proviennent pas de pays en guerre et qui ne peuvent donc pas bénéficier de demande d’asile !

Pour la commune de Sainte-Marie-la-Mer, le Front National des P.O. demande à monsieur le Maire, Pierre Roig, de prendre ses responsabilités en consultant la population par le biais d’un référendum local, et ce dans les plus brefs délais.

FrontNationalDesPO_Adresse


S’habituer à voir les délinquants ne pas être condamnés: c’est non pour le FN

FrontNatopnalPremierPartiPO

Communiqué de Claudine FUENTES

2014-elu-mizera-fuentes-claudine-03bis14x21Conseillère municipale et communautaire, Responsable FN du canton 8 Perpignan 3

«  Au Front National, on ne s’habitue pas ! »

Nous apprenons que mercredi vers 18h30, un SDF qui faisait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français, faisait au centre-ville de Perpignan, dans la période particulièrement sensible du déroulement du Festival VISA pour l’Image, l’apologie du terrorisme.

Inquiétante illustration de la mollesse et de la faiblesse dans la mise en œuvre de l’arsenal répressif laissant place à un sentiment général d’impunité et laissant les mains libres aux terroristes.

Mais il faut s’habituer nous a-t-on dit.

S’habituer à voir les délinquants ne pas être condamnés, s’habituer à voir les récidivistes récidiver , les « fichés S » aller faire librement le djihad puis revenir pour assassiner lâchement nos enfants, nos policiers, s’habituer à voir les délinquants sous contrôle judiciaire munis d’un bracelet électronique égorger un prêtre, s’habituer à vivre, un soir de feu d’artifice, une tuerie de masse perpétrée par un étranger titulaire d’un simple titre de séjour qui compte tenu de son passé aurait dû faire l’objet d’une mesure d’expulsion.

Au Front National, on ne s’habitue pas, on ne s’accommode pas de cet état de fait qui met en danger la vie de nos enfants et de notre Nation. Il est temps de réagir et de se lever !

FrontNationalDesPO_Adresse


Félicitations à la gendarmerie de la Vallée de l’Agly

Communiqué de Robert OLIVES

Conseiller municipal FN/RBM Espira de l’Agly

Félicitations à la gendarmerie de la Vallée de l’Agly

Au nom du Front National et de ses électeurs, je tiens à féliciter la gendarmerie de Rivesaltes et les brigades de Latour-de-France pour avoir mis hors d’état de nuire une bande de cambrioleurs qui sévissait dans la Vallée de l’Agly. En effet ces derniers étaient coutumiers des vols de voitures, des pillages de chantiers ou des siphonnages de carburant. La commission des faits s’est déroulée, pour rappel, entre novembre 2015 et 2016.

Il faut noter ici l’efficacité de nos forces de police et de gendarmerie qui, chaque jour, effectuent un travail remarquable de préservation de notre sécurité et afin que la justice puisse être rendue. Alors que les forces de l’ordre sont sans cesse les victimes des émeutiers d’extrême-gauche ou les boucs-émissaires des syndicalistes inféodés au PS, alors que les islamistes ont fait des policiers et des militaires des cibles de choix, le Front National entend, aujourd’hui plus que jamais, réitérer son soutien à la police et à la gendarmerie.

Pour moi, pour nous, soutenir la police, c’est quelque part préserver l’ordre, soutenir la république et défendre la France.


Une politique urbaine de Perpignan fort sélective: le quartier Saint Martin abandonné?

Tribune de Bénédicte Marchand

 2014-elu-marchand-benedicte-04bis14x21(1)Conseillère Municipale de Perpignan, Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot », Déléguée FN pour le Quartier Saint-Martin

« Le Quartier Saint Martin est-il abandonné par les pouvoirs publics » ?

Depuis un certain temps déjà de nombreux riverains de Saint-Martin se plaignent d’une dégradation générale concernant la sécurité, la propreté et la paupérisation du quartier.

En effet, progressivement mais surement les incivilités en tout genre observées par nos concitoyens augmentent à vue d’œil et rien ne semble envisager une amélioration !

Habitant moi-même le quartier, le constat est clair, il est certain qu’un climat maussade règne actuellement sur le secteur : commerces fermés à l’abandon, propreté et hygiène à revoir, population de SDF avec chiens partout, multiplication des dégradations et des incivilités, trafic de drogue, tout est réuni pour que ce quartier plutôt apprécié auparavant ne devienne un désert…

Que dire encore de la présence d’associations d’aide aux SDF ou aux drogués qui, attirant des populations dé-sociabilisées, provoquent de multiples nuisances pour les riverains? Comment a-t-on pu autoriser leur installation dans ce quartier ?

Alors oui, Saint-Martin semble bien à l’abandon, et cela malgré les dires du maire de Perpignan lors de ses réunions publiques qui semble penser que tout va bien dans sa ville…

Mais voilà, la mairie ne peut pas tout faire, il y a des priorités qui dépassent les intérêts de nos concitoyens et tout le monde n’est visiblement pas au même niveau et nous payons aujourd’hui des années de politique clientéliste et communautariste

Oui Monsieur le Maire, les quartiers ouest de Perpignan ne se résument pas seulement à la gare Saint-Assiscle, ni à la cité des Baléares ou la cité Ensoleillée qui bénéficient visiblement de tout votre intérêt… sans succès véritables !

Comment est-il possible de laisser un quartier aussi proche du centre-ville dans cet état, qu’attendez-vous pour relancer l’économie dans ce secteur de la ville et empêcher que tous les commerces ne se transforment en kebab ou en bar à narguilé et que les rues ne soient plus praticables ?

Malheureusement, ce triste constat n’est que le reflet de ce qu’il se produit depuis un certain temps déjà dans d’autres quartiers de Perpignan…

Il suffit de voir le résultat de la désertion des commerces et de nos concitoyens des rues du centre-ville pour comprendre quel avenir attend ce quartier…

Le groupe Perpignan Ensemble avec Louis ALIOT réclame une vraie politique de sauvetage et de sauvegarde pour nos quartiers, il est urgent de stopper rapidement le clientélisme et le communautarisme, de relancer un vrai commerce de proximité, pour que nos concitoyens puissent envisager un avenir meilleur et pour le bien de notre ville!


En pleine zone protégée, une décharge à ciel ouvert au Barcarès!

« Halte aux dépôts sauvages au Barcarès ! »BarcaresOrdures1

par Daniel Philippot, Conseiller municipal FN-RBM de Le Barcarès

Le maire Alain Ferrand (LR) se gargarise auprès de ses administrés et à qui veut l’entendre de diriger une commune dans laquelle il fait bon vivre. Côtés plages probablement, mais à l’arrière ? Les photographies jointes de ces décharges sauvages proches du littoral démontrent que l’entretien n’est pas son souci majeur ! Nous pouvons apercevoir en particulier des troncs de palmiers malades et non brûlés, des plaques de fibro-ciment en ‘éternit’ donc amiantées, à l’air libre.
BarcaresOrdures2

Pourtant, la circulaire du ministère écologique du 27 avril 2007 indique qu’ « Une population mieux informée doit pouvoir participer à une gestion des déchets mieux acceptée. Une meilleure acceptation de la gestion des déchets nécessite en premier lieu une bonne application de la réglementation ».

Alors Monsieur Le Maire, qu’attendez-vous ? Que des enfants découvrent cette décharge sauvage et s’y amusent avec tous les risques éventuels ?
BarcaresOrdures3

Les Barcarésiens et les touristes ont le droit d’être informés et de bénéficier de la sécurité sanitaire de votre commune.

En outre, vous avez, en tant que premier magistrat, le droit et le devoir de sévir auprès de vos administrés et des citoyens des communes avoisinantes avec, à la clé, de fortes amendes dissuasives.
BarcaresOrdures4
Mais en avez-vous l’envie ? Seul un gouvernement sachant réhabiliter les valeurs honorables et sachant faire respecter le civisme, sera en mesure de chasser l’égoïsme ambiant qui fait le bonheur du pouvoir actuel.


Guérilla urbaine à Perpignan. Perpignan deviendrait-elle une ville de non-droit?

Les élus du groupe « Perpignan Ensemble » avec Louis Aliot dénoncent les graves incidents qui se sont déroulés à Perpignan, hier en fin d’après-midi: de véritables scènes de guérilla urbaine!

Hier en fin d’après-midi, suite à un « refus d’obtempérer » lors d’un contrôle de Police dans le Quartier « Champ de Mars », un groupe de jeunes s’en est pris violemment aux forces de l’ordre, en jetant des projectiles sur les fonctionnaires et leurs véhicules.

Un des véhicules de la Police Nationale est d’ailleurs hors service, suite à un jet de pavé!
Il a fallu pas moins de 70 fonctionnaires de la Police Nationale et de la Police Municipale pour rétablir l’ordre dans ce secteur.

Les élus FN et RBM apportent leur entier soutien aux fonctionnaires de Police et réclament, sans grande illusion, une sévérité exemplaire de la part de la Justice envers les instigateurs de ces actes d’une violence inqualifiable et intolérable!
Les Perpignanaises et Perpignanais pourront constater une fois de plus, par ces faits, les conséquences du laxisme judiciaire imposé par le Gouvernement d’Emmanuel Valls et Christiane Taubira…

S’attaquer aux forces de l’ordre en menaçant leur intégrité physique, c’est s’attaquer à la République, c’est s’attaquer à la Nation, c’est s’attaquer à la France!

 


Attaque de train avortée près de Perpignan: chut pas grave, ce sont des jeunes oisifs!

Tentative d’attaque d’un TER avant son entrée en gare de Perpignan !

Photo CV XBCommuniqué de Xavier Baudry, Conseiller Communautaire et Municipal (FN/RBM) de Perpignan-Méditerranée, Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » .

 Nous apprenons de source judiciaire qu’une tentative d’attaque d’un TER a nécessité l’interruption du trafic SNCF dans les deux sens entre Perpignan et Rivesaltes, hier soir, vers 19h00, et ce pendant plus d’une heure.

 Ce qui sera sûrement relaté comme un simple « incident » par les médias est en fait une tentative d’attaque d’une rame TER en provenance de Narbonne, par une bande de jeunes visiblement originaires de la Cité Clodion.

 Les individus s’étant rassemblés sur les voies ont fait signe au conducteur de faire stopper son train, brandissant des cailloux.

 Les Services de Police Nationale, concentrés sur le plan préfectoral de répression envers les automobilistes, n’ont pu intervenir que 30 minutes après le début des faits !

 Les voyageurs n’ont dû leur salut qu’au sang-froid du conducteur du train, qui a pu maintenir sa rame à distance, et ainsi éviter que les assaillants ne montent à bord.

 Le Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » dénonce avec vigueur ces actes intolérables, conséquence, s’il était encore besoin de le préciser, du Laxisme d’État, avec la complicité de Politiques Locaux qui entretiennent un Communautarisme effréné depuis plus de 30 ans à Perpignan.

 Le Groupe « Perpignan Ensemble avec Louis Aliot » assure nos concitoyens que seul le Front National/Rassemblement Bleu Marine réformera en profondeur les politiques pénales et judiciaires avec l’assurance d’une fermeté totale envers les délinquants multirécidivistes et les voyous, qui portent atteinte à l’un de nos droits fondamentaux : la Sécurité Publique.