Perpignan Ensemble avec Louis Aliot !


Insécurité : Le maire de Perpignan impuissant ?

Louis-Aliot

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, candidat tête de la liste «Perpignan Ensemble» lors des élections municipales à Perpignan en 2014

Ce matin sur les ondes de RMC, Bruno Le Maire (UMP) était l’invité de Jean-Jacques Bourdin et au détour d’une question a évoqué la situation dramatique de l’insécurité à Perpignan et où le Maire UMP, a-t-il dit, était totalement impuissant devant cette aggravation.

Certes, la sécurité publique relève du «gadget gouvernemental» Valls et de son agitation d’arriviste, mais elle relève aussi de la politique des maires qui manifestement à Perpignan est inopérante.

Même l’UMP le dit !


Lettre ouverte à François Calvet sur Monsieur Vera

Louis Aliot - candidat tete de liste Perpignan Ensemble - Elections Municipales 2014Le 20 septembre 2013

Monsieur François CALVET
Sénateur-Maire du SOLER
Président de l’UMP 66
Place de la République
66270 – Le Soler

Monsieur Le Sénateur-Maire,
Monsieur Le Président de l’UMP-66

Présent hier jeudi 19 septembre 2013 au conseil municipal de Perpignan, assis sur les bancs des citoyens pour assister à cette séance (L’Indépendant de ce jour), quelle ne fut pas ma surprise d’être apostrophé et diffamé en public par un élu catalaniste (CDC) avec qui vous avez contracté un partenariat privilégié.

Au moment où l’ancien Premier Ministre de Nicolas Sarkozy prétend se battre contre le sectarisme, il est à noter que dans les Pyrénées-Orientales vos alliés et amis n’hésitent pas à imiter les socialo-communistes en racontant n’importe quoi !

Je ne connaissais pas bien ce monsieur Vera, dont l’expression orale est des plus obscure, mais une rapide recherche internet m’a grandement interpellé.

Dans un blog d’informations générales local sous le titre « Un « ex-terroriste » sur la liste PS des Pyrénées-Orientales, selon Madrid » (http://www.la-clau.net/info/un-ex-terroriste-sur-la-liste-ps-dans-les-pyrenees-orientales-selon-madrid-3949), j’apprends avec stupéfaction que ce monsieur serait lié à d’anciens réseaux terroristes (aujourd’hui dissous) en catalogne espagnole.

Qu’il soit présent sur une liste de gauche ne me gênait pas outre mesure puisqu’il correspondait à l’intolérance idéologique de cette famille politique qui est en train de finir de ruiner la France. Mais que l’UMP dont vous êtes ici le représentant pactise avec ce genre de girouette politique au passé douteux, extrémiste et violent me laisse pantois !

C’est d’autant plus grave que ce monsieur a inventé une histoire mettant en cause Marine Le Pen. Contrairement aux affabulations de votre allié, Marine n’a jamais mis les pieds à Madrid ou ailleurs en Espagne pour participer à des réunions politiques.

Au-delà de la plainte que je ne manquerai pas de déposer dans les plus brefs délais, sachez monsieur le Sénateur-Maire que je compte bien diffuser un tract sur cet allié UMP dont beaucoup de vos sympathisants ou électeurs ignorent le passé.

Bien respectueusement,
Louis Aliot, tête de liste « Perpignan Ensemble » et Conseiller Régional des Pyrénées-Orientales


1 commentaire

Une rentrée dans un climat d’insécurité inquiétant au sein d’un Etat de droit déliquescent !

Louis AliotCommuniqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

Plusieurs syndicats professionnels de la police et de l’administration pénitentiaire de notre département viennent de mettre en garde les pouvoirs publics sur la situation désastreuse qui frappe la sécurité publique et donc sur les menaces qui pèsent sur nos concitoyens.

Du coté de la police, désormais vont être mis en place des sondages de satisfaction sur la sécurité qui ne vont qu’alimenter le climat de suspicion permanente qui pèse sur nos forces de l’ordre. Le port d’un nouveau matricule, les caméras piétons, la saisine directe de l’IGPN sur le Net vont contribuer à la dévalorisation de la profession, à sa paralysie et à un effondrement de l’autorité de l’État. Au bout du compte, le voyou pourra mieux se défendre que les victimes…

Du côté de la pénitentiaire, la situation déjà chaotique s’aggrave. « Des surveillants usés » par des manques de moyens humains chroniques, une surpopulation scandaleuse et inhumaine, et des agressions de plus en plus violentes conduisent le personnel à un ras-le-bol bien compréhensible.

Alerter les députés, c’est bien, mais alerter l’opinion c’est mieux. Car les députés aux ordres de leurs partis au pouvoir, PS aujourd’hui, UMP hier, sont responsables de cette situation et ne pourront faire aujourd’hui, ce qu’ils n’ont pas réalisé hier.

Ce laxisme d’État, sous les réforme Dati ou Taubira, cette impunité ressentie par les voyous et même encouragée par cette culture de l’excuse permanente ne font qu’aggraver les problèmes et mettent en péril la paix civile et la sécurité publique. Les criminologues français parlent désormais de « terrorisme de rue » avec des groupes organisés capables de défier la police et de peser sur le climat des prisons.

Cette faillite a des responsables qui ne sont pas les professionnels, mais les politiques.

Nous sommes les seuls à avoir le courage de dire la vérité, d’avancer des évidences et d’avoir la volonté réelle de résoudre ce problème dans le cadre des lois de la République.


USAP : Attention au dangereux mélange du sport et de la politique

Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, conseiller régional de Languedoc-Roussillon, tête de liste « Perpignan ensemble » pour les municipales de 2014

Comme nous le pressentions depuis quelques temps, un homme d’affaire s’intéresse de prés au devenir de l’USAP.

Nous ne pouvons que nous en féliciter car l’USAP, véritable vitrine du sport dans notre cité, connaissait des fins de mois difficiles malgré les efforts importants de ses dirigeants et de ses sponsors qui ne se sont jamais démobilisés.

Attention cependant au mélange détonant (et d’actualité avec l’affaire du Basket) de la politique et du sport car l’intéressé est un membre influent de l’UMP et il ne faudrait pas que notre club fétiche soit associé à une image partisane et problématique.

En résumé oui à une démarche à la Mourad Boudjellal ! Non à une démarche à la Tapie !


Marchés publics ouverts à la concurrence étrangère : 
L’UMPS responsable et coupable !

Louis AliotCommuniqué de Louis Aliot, vice-président du Front National, conseiller régional de Languedoc-Roussillon, tête de liste « Perpignan ensemble » pour les municipales de 2014

Le coup de sang des membres de la fédération du BTP 66, furieux de voir un marché public en partie confié à des entreprises étrangères, est légitime.
Il va falloir cependant ouvrir les yeux sur la réalité !

Derrière la colère, nous dit le responsable professionnel, « il y a des raisons de penser qu’on manque de courage politique. » Et bien non, cher monsieur, avec tout le respect que je vous dois, ne mettez pas tous les « politiques » dans le même panier !

Nous sommes dans un département où les citoyens ont très bien, et très vite compris les périls de cette Europe-là en rejetant le funeste traité constitutionnel européen en 2005 à 65% alors que les parlementaires du département (les deux sénateurs UMP Alduy et Blanc et les quatre députés Mach, Calvet, Franco et Irles) l’avait voté à 100 % !

Encore mieux et récemment encore, le Traité Budgétaire Européen qui entérine ces pratiques de concurrence à outrance et sans limite, négocié par Nicolas Sarkozy, a été voté le 9 octobre 2012 par tous nos parlementaires de Droite comme de Gauche : Cresta, Neuville, Aylagas, Sire, Calvet et Bourquin ! UMP et PS main dans la main !

Cette politique européenne suicidaire est inscrite, noir sur blanc, dans les traités votés avec comme principe conducteur la sacrosainte « notion de concurrence libre et non faussée ! » à l’échelle européenne.

C’est d’ailleurs à ce titre que les gouvernements ne peuvent plus aider directement des entreprises qui souffrent et à ce titre aussi que les marchés publics sont désormais ouverts à la concurrence étrangère. Et si la France ou les collectivités ne le font pas, elles seront condamnées !

Cette politique qui a déjà ruiné notre agriculture, notre industrie et une partie de nos services gangrène tous les secteurs de l’activité économique faisant de la zone euro l’espace économique le moins compétitif du monde, de la France un champ de ruine et du Roussillon un désert pour l’emploi.

Oui, les politiciens locaux UMPS prennent vraiment les citoyens et les entrepreneurs locaux pour des imbéciles !

Pour protéger nos emplois et nos entreprises, il faut changer ce système, il faut réorienter l’Europe et mettre en place un protectionnisme intelligent et raisonnable.